Le ministre Yaya Sangaré lors du conseil d’administration de l’ORTM, le 6 décembre dernier : “L’une des innovations majeures de la grille 2020, c’est le débat politique contradictoire “En toute franchise” tant réclamé par la classe politique”

1

Lors de la 45ème session du Conseil d’Administration de l’Office de radio et télévision du Mali (Ortm) tenue le 6 décembre dernier, le ministre de la Communication Yaya Sangaré a salué les efforts déployés par la nouvelle équipe sous le leadership du directeur général, Salif Sanogo. Selon lui, depuis, on sent la volonté et l’initiative de faire mieux pour mieux servir les téléspectateurs et les auditeurs. Pour l’exercice 2020, il faut préciser que le budget connait une baisse de 10,01% par rapport à l’exercice 2019. Il se chiffre à 14 072 310 000 Fcfa. 

Les administrateurs du Conseil d’administration de l’Ortm étaient réunis, le vendredi 6 décembre dernier, pour les travaux de la 45ème session. Cette présente session présidée par le ministre de la Communication, Yaya Sangaré, en sa qualité de président du Conseil d’Administration, s’est déroulée en présence du directeur général de l’Ortm, Salif Sanogo.

“C’est toujours un honneur et un privilège pour un ministre de la Communication de présider le Conseil d’Administration de l’Ortm parce que le Conseil reste le plus grand cadre, en tout cas, le plus approprié pour donner les impulsions et les orientations nécessaires que nous instruisons pour une meilleure administration et un meilleur rendu du service public de la radio et de la télévision nationales, la gestion quotidienne de l’Office relevant de la compétence exclusive de la Direction générale, sous l’œil vigilant du Syndicat”.

C’est par ces mots aimables que le ministre Yaya Sangaré a souhaité la bienvenue aux administrateurs, avant de saluer le Comité syndical pour la levée de son mot d’ordre de grève. “Je reste persuadé que tout est possible dans le dialogue, la confiance et la responsabilité. Travaillons ensemble, avançons ensemble et faisons comme à l’accoutumée, des propositions et suggestions pertinentes pour hisser l’Ortm à la hauteur des attentes de ses usagers.  Faisons de l’année qui s’annonce, l’année de défi, celui de faire de l’Ortm, la première source d’information et de référence de tous les médias, d’ici et d’ailleurs, qui veulent s’informer sur le Mali. C’est possible et nous le pouvons et je vous y engage.

Je sais que vous avez déjà pris le camp. Depuis quelques mois avec l’arrivée de la nouvelle équipe sous le leadership de votre directeur général, Salif Sanogo, on sent la volonté et l’initiative de faire mieux pour mieux servir nos auditeurs de la radio nationale et nos téléspectateurs des Chaînes 1 et 2″. Parole du ministre Yaya Sangaré !

Il a ensuite adressé ses vives félicitations à la Direction générale et au personnel de l’Ortm pour les efforts déployés et les exhorter à persévérer dans ce sens pour inscrire ce changement dans la durée : “Mes félicitations sont un appel à faire encore plus, à faire mieux. Un appel à tous les travailleurs de l’Ortm à travers le Syndicat pour dire, qu’en ma qualité du président du Conseil d’Administration, je reste constamment à leur écoute pour l’amélioration de leurs conditions de travail, pour l’acquisition d’outils de travail performants et adéquats dans un environnement concurrentiel et très ouvert où il faut être solidaire dans l’effort, équitable dans la reconnaissance et juste dans la récompense du mérite”.

Et les travaux de cette 45ème session étaient consacrés à l’examen et à l’adoption de trois dossiers. Il s’agit des projets de budget 2020, du Programme d’activités et du Projet de grilles radio et télévision pour l’exercice 2020. Ainsi, le budget prévisionnel de l’Ortm se chiffre à 14 072 310 000 Fcfa. II s’agira de faire face aux nombreux défis de 2020.

“Le projet de budget 2020 connait donc une diminution de 10,01% par rapport à 2019 dont la dotation rectifiée se chiffre à 15 638 471 000 Fcfa. Un montant de 4 115 554 000 Fcfa de la subvention de l’Etat sera utilisé pour faire face à des charges contraignantes.

Pour la deuxième année consécutive, les recettes au titre de la redevance bien que prévues n’ont pu être recouvrées, lors de l’exercice écoulé, en raison des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des textes régissant la redevance. Mais je puis vous assurer que le département, en ce qui le concerne, poursuivra ses efforts, en vue de faire évoluer ce dossier resté longtemps en souffrance”, a déclaré Yaya Sangaré.

Dans l’attente d’un déblocage du dossier de la redevance, le ministre Yaya Sangaré engage la Direction générale et le personnel de l’Ortm à suivre trois pistes. Il s’agit d’aller vers une opérationnalisation optimale de la régie publicitaire en vue d’accroitre et de sécuriser les ressources de l’Office, de poursuivre et d’intensifier les efforts en vue d’améliorer les performances de recouvrement des créances et enfin penser à diversifier les ressources et de maitriser l’ensemble des charges.

S’agissant du programme d’activités 2020, le ministre Yaya Sangaré estime qu’un budget a toujours été l’instrument d’une politique et celui de l’Ortm n’échappe pas à la règle. “Ainsi, le budget 2020 est conçu pour être l’instrument de mise en œuvre du programme d’activités de l’Ortm pour l’année considérée, dans le cadre de l’atteinte de ses objectifs stratégiques de développement” dira-t-il.

Ainsi, les activités programmées pour l’exercice 2020 sont axées autour de plusieurs priorités stratégiques. Il s’agit, entre autres, du développement d’une politique de production et de diffusion de programmes radio et télé en rapport avec les objectifs de développement socio-économique de notre pays, de l’organisation de la mobilisation sociale et la couverture des élections de l’année 2020, de la promotion de la diversité culturelle et des langues nationales. Sans oublier la mise en œuvre des Plans de formation et de carrière, l’élaboration d’un plan de recrutement, la poursuite et le renforcement du contrôle interne, la relecture du cahier de charges et celle du manuel de procédures administratives, financières et comptables, la mise en place d’un système de contrôle de la qualité de réception des programmes de l’Ortm sur l’ensemble du territoire, la poursuite des travaux de numérisation des équipements de production radio-télé et d’archivage, la mise en œuvre de l’opérationnalisation de la régie publicitaire et la mise en application des textes régissant la redevance Radio Télé.

La poursuite des travaux de construction de l’immeuble abritant la radio et la télévision sur la route de Kati, la maitrise des charges techniques et administratives et l’amélioration de la gestion comptable et financière ont été également évoquées par le ministre Yaya Sangaré.

En ce qui concerne le projet de grilles des programmes radio et télévision 2020, Yaya Sangaré de préciser : “il reconduit pour l’essentiel, les émissions de la grille de 2019. Le volume horaire de diffusion des programmes radio et télévision n’as pas connu d’évolution”.

S’agissant du contenu des programmes, précisera-t-il, le projet de grilles radio et télévision 2020 a pris en compte les échéances majeures de 2020 qui pointent à l’horizon. Il s’agit des consultations référendaires, législatives, régionales et sénatoriales.

“A cet effet, des émissions de débat et de sensibilisation sur le processus électoral sont prévues en vue d’assurer la mobilisation générale et la couverture médiatique de ces consultations électorales dans des conditions optimales.

Pour renforcer nos Forces Armées et de Sécurité, magnifier leur courage et leur sacrifice pour la défense de la patrie, les grilles de la radio et de la télévision feront une large place aux programmes, messages et émissions de soutien aux FAMa, engagées dans une guerre asymétrique inédite contre le terrorisme et le banditisme de grands chemins.

L’évaluation de la grille 2019 a conduit à certaines innovations. C’est ainsi que l’on notera le retour de l’émission Justice et Justiciable. Une émission destinée à décrypter pour nos concitoyens les questions de droit liées aux procédures judiciaires, aux activités des Cours et Tribunaux ainsi que sur les droits et devoirs du justiciable.

Pour promouvoir le métier du livre, il est créé une émission littéraire dénommée “Surface Littéraire” qui sera un espace d’expression et de promotion pour les écrivains et autres métiers assimilés. Une autre innovation, c’est l’introduction dans la grille de la radio nationale de l’émission “Portrait” dont l’objectif est de valoriser et montrer les efforts ou exploits accomplis par des personnalités ou simples citoyens dans leur carrière professionnelle”.

S’agissant de la grille de la télévision nationale, selon le ministre Yaya Sangaré, de nouveaux rendez-vous avec le public apparaissent dans trois catégories majeures. Il s’agit de l’information, la culture et le divertissement. “L’une des innovations majeures de la grille 2020, c’est le débat politique contradictoire “En toute franchise” tant réclamé par la classe politique. Il s’agit d’un espace de débat destiné à analyser les grands problèmes du moment. Elle sera hebdomadaire.

Toujours sur le même registre, il y aura la création d’une nouvelle émission dénommée “Grand Reportage”. Tous les mois, deux sujets majeurs de l’actualité sont traités en profondeur sous forme de grand reportage. Un invité est ensuite reçu sur le plateau par rapport à chacun des sujets traités. Cette émission permettra de proposer l’éclairage des spécialistes sur des questions d’actualité brûlante”.

S’agissant de la programmation des émissions, le ministre Yaya Sangaré précise que la diffusion du journal télévisé en Bambara Kunafoni connaitra un changement. Il se passera désormais à 18 h. “Ce changement d’horaire de diffusion donnera l’occasion aux téléspectateurs en bambara d’avoir la primeur des informations de la journée avec plus de temps que durant la nuit”.

“La plus grande innovation, certainement l’une des plus attendues par nos concitoyens en région et qui confortera notre processus de décentralisation ainsi que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale sera assurément les décrochages locaux au niveau des stations régionales télé de l’Ortm. Pour la première fois, pendant quelques heures de la journée, des émissions seront localement produites et diffusées à l’échelle de la région concernée. Cela est possible aujourd’hui grâce à l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT).

Ces décrochages régionaux permettront aux populations locales non seulement de recevoir des programmes produits sur place mais également de profiter des nombreux avantages du numérique, en termes de qualité d’images et de son”, a expliqué Yaya Sangaré.

En tout cas, 2019 a été une année remarquable. Il s’agit d’une année de réforme et de transition de réflexion et de transformation guidées par des objectifs conformes aux programmes d’activités.

Le ministre Yaya Sangaré a profité de cette présente session pour saluer le démarrage des travaux du futur siège de l’Office de radio et télévision du Mali, l’opérationnalisation de la régie publicitaire et la signature du contrat-Plan Etat-Smtd-sa. “La conduite optimale de ces différents chantiers aura un impact sur l’avenir de l’Ortm. La construction du nouveau siège de la maison de Radiotélévision à Kati devrait consacrer la concrétisation de la volonté des autorités d’offrir aux travailleurs de l’Ortm le meilleur cadre possible, nécessaire à leur épanouissement ainsi qu’un confort des usagers”.

S’agissant de l’opérationnalisation de la régie publicitaire, le ministre Yaya Sangaré a salué les efforts déjà entrepris par la Direction générale et le personnel en collaboration avec les partenaires sociaux, en vue de la mise en œuvre du processus, dans des conditions optimales.

“J’encourage la Direction générale à poursuivre l’approche intelligente qui consiste à faire en sorte que le processus soit conduit dans la bonne collaboration avec l’Amap. Cette option doit se poursuivre, tout en préservant les intérêts des deux entreprises.

En ce qui concerne le dossier du Contrat-Plan qui est presque achevé, j’ai bon espoir qu’il débouchera sur un changement notable sur les finances de l’Ortm, qui ne devraient plus être grevées par le paiement d’arriérés au titre de la dette accumulée par l’Ex-Office de radiodiffusion télévision du Mali, à l’occasion de la diffusion de ses programmes.

Dans le droit fil de notre objectif global, une nouvelle stratégie de gestion des ressources humaines est en cours d’application. Elle s’appuie entre autres sur la formation continue des agents dans des secteurs stratégiques. C’est dans ce cadre qu’une dizaine de techniciens ont démarré en octobre dernier à l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications de Dakar, une série de formation en vue de devenir des ingénieurs dans des secteurs hautement stratégiques que sont le multimédia et les réseaux de télécommunications”, a conclu le ministre Yaya Sangaré.            

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. L’ORTM.ml…, le direct est tout le temps déconnecté… !

    Pourquoi… ?

    Les Maliens de la Diaspora ne peuvent plus suivre les grands événements au Mali en direct sur Internet.
    Dommage pour nous, Immigrés… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here