Amazone de la semaine :Jamila Ben Baba

0

Notre Amazone de la semaine est une femme qui a le sens des affaires, elle fait l’honneur, la fierté d’une femme africaine et d’une femme Malienne en particulier.Bien qu’elle soit née au Mali, Jamila a grandi au Niger voisin. Elle a ensuite effectué ses études en France et s’est spécialisée en gestion et finances avant de revenir au Mali pour commencer sa carrière professionnelle dans les années 1980. Pour cause de rébellion dans les années 1990, elle part en Guinée pour ensuite revenir au Mali dans les années 2000.

 

Jamila Ben Babaest présidente du conseil d’administration et actionnaire majoritaire de Laham Industries.Son parcours professionnel a réellement démarré à Conakry en 1989 par la distribution exclusive des véhicules Toyota dans le cadre d’une entreprise familiale. C’est en 2011 qu’elle lance LAHAM industries en partenariat avec Catek.

En effet, LAHAM industriesest la plus grande société de production de viande au Mali. La production mensuelle de LAHAM est à peu près de 100 tonnes, mais LAHAM et sa présidente estiment être loin de leur capacité escomptée et des objectifs visés. LAHAM compte augmenter considérablement les 100 tonnes mensuelles en doublant ou en triplant cette production. Jamila se bat pour que son entreprise soit connue à travers le monde entier. Certes il y a beaucoup de travail, mais elle est déterminée. Selon elle, le gouvernement doit prendre exemple sur des pays comme l’Éthiopie, le Soudan et le Kenya qui font bénéficierleurs entrepreneurs des politiques de leur pays, qui les protègent et leur permettent de payer des bêtes moins chères et donc de vendre la viande moins chère.

 

Jamila est la preuve que les femmes évoluent dans tous les domaines, visant au développement de leur pays. Même si elles sont moins nombreuses, car seulement 30 % des petites et moyennes entreprises (PME) formelles dans le monde sont détenues et dirigées par des femmes. Elles sont généralement confrontées à de nombreuses difficultés pour financer, posséder et développer une entreprise, notamment les obstacles sociaux, juridiques et politiques à la propriété et au développement des entreprises.

Grâce à au talent et au courage de Jamila, le Mali était à l’honneur à New York avecson projet sélectionné par la Banque mondiale dans le cadre d’un programme de soutien à l’entrepreneuriat féminin dans les pays en développement. Ainsi,Jamilaavait été invitée par la Banque mondiale pour présenter son projet lors d’un panel tenu à New York en présence de Ivanka Trump, la fille du président américain, la princesse des Émirats arabes unis, ReemBintEbrahim Al Hashimy et Dr Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale.

Pour Jamila Ben Baba, au-delà de sa personne et de son entreprise installée à Kayes, c’est tout le Mali qui est honoré à travers la sélection de son projet. C’est le courage et la détermination deJamila Ben Baba qui l’ont permis de bénéficier d’un appui conséquent de la Banque mondiale pour l’amélioration de son offre en viande rouge et autres produits dérivés de l’élevage.

HaouaOuane

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here