Commerce de la noix de cajou au Mali : Aminata Diakité, une « Nyeleni » qui compte révolutionner le marché

1

Sur la planète du commerce de la noix de cajou au Mali surfe une jeune femme aux grandes ambitions, une malienne nourrissant le rêve de faire du Mali la plaque tournante du commerce du produit ; bref une malienne qui compte donner au commerce de la noix de cajou et ses dérivées ses lettres de noblesses.

Le commerce de la noix de cajou existe depuis belle lurette au Mali, mais ces derniers temps les jeunes maliens commencent à s’y intéresser davantage et veulent donner une nouvelle force à ce commerce prisé. Aminata Diakité fait partie de ces jeunes qui aspirent à voler de leurs propres ailes, qui ne veulent pas laisser de chance à la paresse de s’emparer de leurs esprits ; mais au contraire, de donner libre cours à leurs imaginations et à leur génie créateur. Titulaire d’un master en anglais obtenu à l’Ecole Normale supérieure de Bamako, Aminata Diakité qui, depuis sa tendre enfance, a toujours rêvé apporter sa pierre à l’édifice socio-économique du Mali. Elle a ainsi arrangé dans le tiroir son master acquis pour donner libre cours à son imagination. Coordinatrice pays du réseau africain d’incubation d’entreprises des jeunes engagés dans le secteur de l’élevage, pêche et aquaculture et membre active de la fédération des jeunes ruraux de la commune V du district de Bamako, Aminata a créé son entreprise « Abdiak Services » en 2019, une entreprise qui œuvre dans la transformation, la commercialisation et la valorisation de la noix de cajou malien et le nom de commercialisation des produits est Diak’acajou. Consciente des dangers que constituent les sachets plastiques dans la dégradation de l’écosystème, les produits d’Aminata Diakité sont emballés dans des papiers biodégradables. Les produits Diak’acajou fourmillent dans les rayons des  supermarchés de Bamako et de certaines capitales régionales ainsi que dans les boutiques des stations, dans certaines représentations diplomatiques au Mali également on raffole la noix de cajou made in Mali. « J’exhorte toute la jeunesse malienne à prendre en main son destin et à ne pas tout attendre du gouvernement. Sachez qu’on peut partir de rien pour réaliser tous nos rêves à condition d’être persévérants et ambitieux » lance-t-elle à l’endroit des jeunes maliens qui hésitent à créer leurs entreprises. En plus de la noix de cajou et ses dérivées, Aminata Diakité compte très bientôt lancer d’autres produits comme les amandes caramélisées au miel, les amendes enrobées au chocolat etc. Malgré les difficultés liées à l’accès des emballages biodégradables et leur exorbitant coût, le manque de certaines matières premières, la promotrice de Diak’acajou compte faire du Mali la plaque tournante du commerce de la noix de cajou et ses dérivées. Signalons que la noix de cajou est riche en fibre. Elle  contient aussi des vitamines B, E et K et une quantité de glucides à l’index glycémique bas. Idéal pour éviter la montée du pic de glycémie qui entraîne avec elle, fatigue, fringale et une tendance au stockage. Les noix de cajou sont aussi intéressantes pour les minéraux. Elles contiennent principalement du magnésium, ce qui est idéal pour prévenir fatigue et humeur, mais aussi du cuivre, un formidable antioxydant pour mieux défendre l’organisme, et encore du phosphore, du fer ou du manganèse etc.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Tieblen devrait aider Aminata Diakite a construire le grand Mali que Boua le ventru IBK le Franco-malien a le detruire!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here