Diaba Sora en liberté provisoire

1

L’influenceuse malienne sur les réseaux sociaux, Diaba Sora, placée en mandat de dépôt le 26 mai dernier, a bénéficié, ce mercredi, d’une liberté provisoire.
Fin de calvaire pour la Kim Kardashian du Mali ce mercredi. Elle recouvre la liberté après prés de trois semaines d’incarcération à Bolé. C’est sa petite sœur, Moussou Sora, qui a annoncé les nouvelles de la libération de cette vedette des réseaux sociaux. Elle a été interpellée par les limiers du 5ème arrondissement de Bamako sur instruction du procureur du tribunal de grande instance de la commune IV pour ‘’ injures publiques par le biais d’un système d’informations’’.
Dans un enregistrement audio largement partagé sur les réseaux sociaux, l’on peut reconnaître la voie de Diaba Sora injurier l’une de ces concurrentes en ces termes, «  Si vos … ne marchent pas et ne valent pas 10F, la mienne vaut des milliards. C’est moi la vedette Diaba Sora, votre cauchemar…. ». Des qualificatifs comme ‘’des frivoles’’ sont des maîtres mots de cet enregistrement qui a indigné la plupart de ceux qui l’ont écouté.
Une pratique qui est aujourd’hui punie par la loi N°2019-056/ du 05 décembre 2019 portant répression de la cybercriminalité, notamment à son article 2, qui réprime  « toute infraction commise au moyen des technologies de l’information et de la communication en tout ou partie sur le territoire de la République du Mali ; toute infraction commise dans le cyberespace et dont les effets se produisent sur le territoire national ».
Récemment dans une sortie médiatique, le procureur de la commune IV du district de Bamako, Idrissa Touré, disait que«  l’utilisation des réseaux sociaux ne peut pas justifier la perte de nos valeurs’’.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. J’espere que Mr Toure va chercher a comprendre nos valeurs et arreter cette dame et la separer de sa petite fille sont exactement contraires a nos valeurs de justice et d’egalite!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here