Portrait de femmes célèbres : Ce numéro est consacré à feue Mme Cissé Inna Sissoko

0

Première femme à devenir membre d’un gouvernement dirigé par la junte militaire. Inna Sissoko a également été promue voire honorée car elle a été la première femme à être nommée commandant et grand officier de l’ordre national du Mali. Son parcours est celui d’une amazone qui s’est battue pour sa patrie. Voici en quelques lignes son portrait.

Née le 11 décembre 1933 à Ké-Macina, Inna est une spécialiste des sciences sociales et administratives. Moussoumakan Sissoko dite Inna, est issue d’une famille d’enseignants. Elle a effectué sa scolarité à Ségou et à Bamako. En 1953, elle a commencé à travailler d’abord comme institutrice adjointe. Elle a aussi été infirmière d’Etat, formée à l’Ecole des infirmiers d’Etat de l’AOF à Dakar de 1957 à 1959. Elle était aussi détentrice du Diplôme d’Assistance sociale décroché à l’Ecole des surintendants d’usine et des services sociaux à Paris de 1959 à 1962. Elle devient  professeur de travail social juste après l’obtention de son  Diplôme à l’Institut des sciences sociales de Paris (1967).

Le 22 novembre 1968, elle a été la première femme membre du gouvernement malien sous le CMLN, sans discontinuer elle est restée membre jusqu’au 4 juillet 1972. Inna Sissoko,  grâce à ses compétences et à sa bravoure a été nommée au secrétariat d’État aux Affaires sociales fusionné avec le ministre de la Santé. Il est à rappeler que Inna Sissoko a été membre des 5 premières équipes ministérielles du Comité militaire de libération nationale (CMLN), la junte qui a mis fin, le 19 novembre 1968, à la première République dirigée par le Président Modibo Keita.

En 1971, elle lance la première campagne d’éducation sexuelle et de planification familiale au Mali. À cette fin, le Comité militaire dirigé par Moussa Traoré annule l’interdiction de la contraception qui datait du droit colonial, il s’agit du premier pays francophone d’Afrique à prendre cette mesure.

Elle a soutenu les organisations féminines du pays, notamment la fondation de l’Association nationale des femmes du Mali en 1974. À partir de 1985, elle travaille comme conseillère auprès du ministère du Travail et de la Fonction publique

Inna Sissoko est de religion musulmane. Elle avait divorcée du professeur Django Cissé. Elle n’a pas eu d’enfant, mais en a adopté. Elle a été la première femme à être nommée commandant et grand officier de l’ordre national du Mali.

En somme, Inna Sissoko, était une femme compétente et engagée pour l’émancipation de la femme et de l’enfant.

Oumou SISSOKO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here