Zahabi Ould Sidy Mohamed, President du CNDDR : Un faiseur de paix

0

A cause de son franc parlé, de son sens du dialogue et de sa patience avérée à obtenir ce qu’il veut, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a nommé Zahabi Ould Sidy Mohamed, président de la Commission nationale de désarmement, démobilisation et de réinsertion (CNDDR).

Grand artisan de la paix, l’ancien ministre des Affaires étrangères du Mali et de la Réconciliation Nationale n’est pas un inconnu, puisqu’il a été fonctionnaire des Nations unies de longue date.

Avant qu’il n’occupe la tête du CNDDR, beaucoup s’interrogeait comment faire comprendre aux signataires de l’accord d’Alger la nécessité de déposer les armes et de parler le langage de la raison. En Afrique, on le dit : « la confiance, ça se mérite ». Et, Zahaby de par ses qualités de grand négociateur ne pouvait être que cette personne qui a séduit IBK.

Aussitôt nommé président, il s’est mis à la tache avec une équipe dynamique qui travaille d’arrache-pied. De fil en aiguille et guidé par son savoir-faire dont il a lui seul le secret, l’ancien ministre de la Réconciliation avec la collaboration de plusieurs autres services, est parvenu à faire en sorte que les groupes armés appelés ex-combattants sont en train de revenir dans la République avec leur intégration dans l’armée malienne.

Trois ans ont suffit à celui qui sait où il faut agir et quand il faut agir pour que la confiance règne entre les ex combattants et le gouvernement malien.

Après ses études universitaires en France à l’Université Panthéon Sorbonne, où il décroche un DEA en sociologie du Tiers-monde, il a suivi, entre 1996 et 2013, dans le cadre des Nations unies, divers stages de formation en gestion des projets et programme, gestion des ressources humaines, gestion du secteur de sécurité et management des opérations de maintien de la paix.

Zahabi Ould Sidi Mohamed a servi entre 1985 et 1990 comme directeur-adjoint chargé de programme à l’Aide de l’Eglise norvégienne. De 1991 à 1992, il est principal négociateur et signataire du Pacte national entre les MFUA (Mouvements et Fronts unifiés de l’Azawad) et le gouvernement. Commissaire adjoint au Nord dans le cadre du Pacte national (1992-1993), il est ensuite conseiller politique du représentant du Secrétaire général des nations unies en Haïti (1994-1996). Il occupe plusieurs fonctions dans le système onusien (Haïti, RD Congo, Somalie, Côte d’Ivoire, Soudan, Soudan du Sud). Au moment de sa nomination, il était directeur de la division des Affaires de la médiation avec la Mission des Nations unies en Somalie.

A.S.

(Arc-en-ciel)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here