Au secours, les Sergentes sont là !

0

Les épouses de policiers, ont joint l’utile à l’agréable. Vendredi dernier, ces braves femmes ont pris la place de leurs époux, dans la circulation. Jamais, la circulation n’a été aussi fluide !

Partout dans la capitale, ces femmes attiraient l’attention des usagers de la route. Habillée en « Sergentes », elles ont donné le meilleur d’elles mêmes. De la Commune I à la commune six, elles étaient là, avec le bluff qui sied à la partie.

Nous sommes au rond point de Mangambougou- Sogoniko. A 10 H 30, la circulation est très dense. Sous un soleil de plomb, Mme Diarra, Mme Bagayogo, Mme Diallo et Mme Keïta, toutes épouses de policiers, étaient là, entre Sotrama, bus, camions bennes, voitures de luxes et motos Cet acte traduit le dévouement des femmes de policiers envers de leurs maris : « Par cet acte, nos maris comprendront, que nous sommes de cœur avec eux, pour tout ce qu’ils font pour la sécurité, dans notre pays », nous dit une épouse de policier, qui donnait des ordres aux passagers.

Cette mobilisation, sans doute une première dans l’histoire de la police, a émerveillé plus d’un. Un chauffeur de Sotrama, ému par cet acte, n’as pas caché sa satisfaction : « Je suis vraiment content de nos sœurs. A cette heure (11heures), le tronçon Dabanani- Railda est impraticable, surtout les vendredis. Mais, grâce à leur intervention, la circulation est fluide jusqu’au Railda. Même si leurs maris étaient au travail, ils n’auraient pas fait mieux ! Qu’elles nous viennent en aide très souvent, ça nous fera plaisir. », demande -t-il.

Ce jour -là, les policiers ont eu droit au repos du guerrier. Car, la quasi- totalité de leur travail a été assuré par leurs épouses. Comme ils le souhaitent. Le Sergent- chef Amadou Dabo ne manque pas d’éloges vis-à-vis de ces Sergentes : « Après quelques jours de formation, sur la circulation, nos épouses nous ont prouvé leur intelligence. Je suis très fier et très satisfait de leur travail. Depuis qu’elles sont sorties, nous les assistions, seulement. On n’est pas intervenu, même une seule fois. Bravo à nos femmes.

Chrystelle

Commentaires via Facebook :

PARTAGER