10e Conférence nationale de l’URD : le Pr Salikou Sanogo appelle du parti à la sérénité et à l’union sacrée

0

La 10e conférence nationale de l’Union pour la République et Démocratie (URD) s’est tenue le samedi 23 octobre au Palais de la culture. C’était sous l’égide de son Premier vice-président, le Pr Salikou Sanogo.

-maliweb.net- Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette 10e conférence nationale de l’Union pour la République et Démocratie (URD). Il s’agit de l’adoption du rapport d’activité du Bureau Exécutif National et le remembrement du Parti, suite aux engagements souscrits à l’occasion des adhésions intervenues dans le Parti au cours de cette période.

Cette 10e Conférence statutaire de l’URD intervient en un temps d’intense bouillonnement et de très forte agitation au sein du Parti. « Si cela peut être perçu sous l’angle d’une certaine vitalité, il faut dire que cela renferme aussi un gros relent de suspicion de toutes natures qui n’épargne presque personne au sein du Parti, y compris votre humble serviteur », a indiqué le Pr Salikou Sanogo, 1er vice-président du parti de la poignée de main.

Tout en comprenant les manifestations d’ambitions des uns et des autres, le Pr Sanogo a invité le peuple URD à la sérénité et à l’union sacrée au sein du Parti. « Pour la mémoire de Soumaïla Cissé, par respect pour l’immense travail abattu par les militants et les sympathisants du Parti depuis sa création en 2003, nous avons le devoir de maintenir debout ce Parti qui incarne tant l’espoir d’un lendemain meilleur pour le Peuple malien », a-t-il expliqué.

Revenant sur les remous au sein du parti, le Pr Sanogo s’est montré impartial en indiquant être à l’équidistance de tous les militants de l’URD. « Mon éthique, ma dignité et mon honneur fort malmenés depuis quelque temps, m’interdisent toute espèce de clanisme. Salikou Sanogo n’est, n’a été, et ne sera l’homme lige de qui que ce soit », a prévenu l’ancien ministre de l’Education nationale, mettant ainsi fin aux rumeurs. Ce qui constitue une façon pour lui de répondre à ceux qui lui reprochent d’être à la solde de Me Demba Traoré.

Des critères pour départager les différents candidats

En ce qui concerne le choix du futur candidat du parti à l’élection présidentielle, qui, faut-il le rappeler, constitue une pomme de discorde entre les membres du parti, le Pr Sanogo a assuré que tout se fera dans la transparence sous la supervision et la décision souveraine du Bureau Exécutif National du Parti. A propos de l’investiture du parti à l’élection présidentielle, le Pr Salikou Sanogo a informé la Conférence Nationale que dix candidatures ont été dûment enregistrées au niveau du Secrétariat Général du parti.

Pour cela, une commission nationale a été mise en place pour proposer un projet de critères qui seront utilisés pour départager les candidats. « Il importe de préciser que les critères élaborés par la Commission seront soumis à l’approbation du BEN avant d’être utilisés pour analyser les dossiers de candidature », a précisé le patron du parti de la poignée de main.

Pour terminer, le Pr Sanogo a réaffirmé avec force que l’URD, membre fondateur du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et du Mouvement du 5 juin (M5-RFP), se reconnait totalement dans l’orientation et la conduite des actions gouvernementales de la transition. De ce fait, il dit ne ménager aucun effort pour l’avènement d’un organe unique et indépendant de gestion des élections au Mali.

Il faut rappeler que c’est la première depuis 2012 que la Conférence nationale du parti se tient en l’absence du regretté Soumaïla Cissé, parti à l’heure de la moisson. Son ombre a plané durant tous les travaux, qui il faut le dire, se sont déroulés sous une haute tension.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here