43ème session du Comité de suivi de l’Accord : La volonté affichée par les parties à « accélérer la cadence »

0

Le Comité de suivi de l’Accord (CSA) a tenu sa 43ème session ordinaire, le 29 juin 2021, à Bamako. L’objectif de cette session était de faire le point sur ce qui a été réalisé en termes de mise en œuvre de l’accord et la nécessité d’accélérer la mise en œuvre dudit accord.

Cette session a enregistré la présence du Premier Ministre, Dr. Choguel Kokalla Maïga, du président du CSA, Boualem Chebihi, Ambassadeur de l’Algérie au Mali, du Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Mali, El-Ghassim WANE, Chef de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali); de toutes les parties à l’accord (Gouvernement-CMA-Plateforme-Médiation).

Dans son allocution, le Premier ministre, Choguel Kokala Maiga a déclaré qu’une accélération de la mise en œuvre de l’accord de paix est l’une des principales priorités des autorités de transition. Il a en outre affirmé que l’accord de paix devrait être mis en œuvre de manière « intelligente » de manière créative et inventive. Il a ajouté qu’à l’exception des quatre principes consacrés dans l’accord de paix, à savoir : l’unité nationale, l’intégrité territoriale, la souveraineté, ainsi que le caractère républicain et laïc de la République du Mali sont les seules dispositions non négociables de l’accord de paix. Selon le président du CSA, Boualem Chebihi, c’est la 1ère réunion du CSA depuis le changement intervenu sur le plan politique au Mali, notamment l’investiture du nouveau président de la transition, de la désignation du nouveau Premier ministre et de la formation du nouveau gouvernement de la transition. En outre, il a fait savoir que la session coïncide également avec le sixième anniversaire de l’accord. Boualem Chebihi a indiqué que l’objet de cette session est de faire le point sur ce qui a été réalisé en termes de mise en œuvre de l’accord. Il a rappelé la session du CSA tenue à Kidal et à Kayes en début d’année.

Au cours de ces sessions, dit-il, l’engagement a été pris pour accélérer la mise en œuvre de l’accord. Il s’est réjoui de la présence de toutes les parties à l’accord (Gouvernement-CMA-Plateforme-Médiation) à cette session du CSA. Pour lui, un engagement renouvelé à la mise en œuvre de l’accord a été pris et aussi la nécessité d’accélérer le rythme de la cadence de l’accord.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here