60 ans d’indépendance : L’UM-RDA rend hommage aux pères de l’indépendance

0

Le parti héritage politique de feu Modibo Keita père de l’indépendance du Mali, L’UM-RDA a rendu un vibrant hommage aux pères fondateurs de l’indépendance. C’était au Mémorial Modibo Keita en marge des festivités du 22 Septembre 2020.

 Elhadj Baba Haïdara dit Sandy à la tête du bureau politique national du parti des pères de l’indépendance, a tout d’abord été au pied de la statue de feu Modibo Keita dressée au beau milieu du Mémorial. A la tête d’une forte délégation, des autres membres du bureau politique, la famille et alliés de l’illustre disparu, le 1er vice-président de l’UM-RDA s’est recueilli pour  rendre hommage au président Modibo Keita.

Après ce recueil, toute la journée a été animée par des hommages dignes de ce nom aux pères qui ont eu l’initiative de fonder le Mali indépendant. De Mamadou Konaté, en passant par Modibo Keita, Mahamane Alassane Haïdara, et les 400 et quelques autres médaillés d’or de l’indépendance dont Faïra Diarra et Idrissa Maïga qui sont les seuls vivants aujourd’hui, ont chacun à tour de rôle reçu les hommages. A noter que Faïra Diarra était sur place malgré le poids de l’âge.

Des discours du président Modibo Keita, des témoignages, des hommages et la musique ont vibré les cœurs. Des instants de retour au passé. Les réalisations de Modibo Keita et son équipe entre 1960 et 1968. Pour d’aucuns, un industrialiste, pour d’autres un faiseur d’hommes. Modibo a reçu tous les hommages.

Dans son discours, le président du parti Elhadj Baba dit Sandy Haïdara est revenu sur les différentes crises multidimensionnelles que traverse le pays depuis un certain temps. Un bref résumé du vécu malien sous le régime IBK sanctionné par l’arrivée des militaires au pouvoir a été fait par M. Haïdara. Concernant la transition en cours, Sandy Haïdara a promis que l’UM-RDA ne restera pas en marge et jouera pleinement son rôle de guide et de référence.

Il a qualifié de titans les sentiers à bâtir pour le Mali : “Il faut reconstruire l’unité nationale, revoir les modes de gouvernance, renforcer les institutions, réécrire les textes fondamentaux et réorganiser les cartes politiques et administratives”, a-t-il cité et de prévenir que “autant dire un travail de longue, de très longue haleine. Un travail de titans”.

Sandy Haïdara, fils héritier du 1er président de l’Assemblée nationale du Mali, Mahamane Alassane Haïdara, ami et proche collaborateur du président Modibo, s’est fortement appesanti sur la jeunesse. Pour lui, l’avenir c’est la jeunesse. Il a invité cette même jeunesse à l’autoformation et la mise en valeur de certains aspects culturels de notre société. Gage, pour lui, de sauver le Mali du naufrage en cours.

Koureichy Cissé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here