Administration des Biens de l’État: 116 véhicules restitués

4

Il était 10h30mn, hier quand notre véhicule de reportage fit son entrée dans la cour du Garage administratif, sis à Darsalam en Commune III. Le constat est saisissant. La cour est littéralement «inondée» par plusieurs dizaines de véhicules parmi lesquels des 4×4 V8, des Mercedes noires immatriculées en série G, des Toyota Hilux double cabine, des Land Cruiser, entre autres.

Difficile de ne pas remarquer le petit attroupement au milieu des engins. De près, nous apercevons Diarra Kadidiatou Sangaré, comptable-matière du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Munie de quelques cartes grises de véhicules, elle était en train de donner des explications à l’un des nombreux techniciens du Garage administratif, déployés pour la circonstance.

«Je suis venue déposer les véhicules de mon ministre, ils sont au nombre de quatre dont une Mercedes G le véhicule de fonction. Il y a aussi des véhicules de liaison et du domicile pour le ministre», a-t-elle détaillé. Quelques mètres plus loin, cette information sera corroborée par Mahamadou Tangara, en sa qualité de chef du Garage administratif. Selon lui, un ministre peut avoir entre trois et quatre véhicules, contre un pour les députés.

«Selon le communiqué des nouvelles autorités, le délai de restitution des véhicules a expiré, hier, mais puisque l’information est passée juste le dimanche soir, il se peut que les gens n’ont pas entendu. Hier (lundi, ndlr) et aujourd’hui, on a reçu beaucoup de véhicules», confirme notre interlocuteur. Gage de transparence, expliquera Mahamadou Tangara, les usagers qui arrivent avec les voitures sont tenus de remplir une fiche qui comporte les informations sur l’état du véhicule au moment de sa restitution.

Ces informations portent notamment sur la carrosserie, l’intérieur du véhicule, la carte grise…Ensuite, la fiche est signée par les deux parties qui garderont chacune une copie, a précisé le chef de garage. «C’est ce matin (hier) qu’on a fait le point. À 10h, nous avions enregistré l’arrivée d’une soixantaine de véhicules».

……..LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Je trouve scandaleux que pour un pays pauvre comme le Mali et confronté à des crises multidimensionnelles que le gouvernement se permet d’acheter de ces grosses voitures trop chères pour le budget national pour des députés et ministres. C’est révoltant et une très mauvaise gestion de nos maigres ressources. Il est impératif que le changement passe de ce coté

  2. C’est un faux débat. Tôt ou tard ces mêmes véhicules seront remis à ceux qui vont occuper les postes de responsabilités. Le CNSP fait du tape à l’œil. Que Assimi dit à ses gars de dédouaner les voitures des militaires. [Daouda]

    Absolument juste ! Sous d’autres cieux, on appelle ça faire de la politique spectacle : une gouvernance populiste. La junte bombe le torse alors qu’elle ne fait distribuer nos sous à leurs visiteurs laudateurs. On se souvient que IBK avait aussi pris une mesure similaire au début de son premier quinquennat. De même qu’il avait dit urbi et orbi que son mandant ne sera pas un “partage de gâteau” (sic!). Entre temps, beaucoup d’eau avait coulé dans le Djoliba et chacun connaît la suite…

    Pensées rebelles.

  3. QUE TOUTES LES MOSQUEES DU PAYS PRENENT UNE (FATWA) CONTRE

    TOUS LES PRESIDENTS DE LA CEDEAO ………………..

    QUE TOUTES LES MOSQUEES DU PAYS PRENENT UNE FATWA CONTRE TOUS LES PRESIDENTS DE LA CEDEAO ………………..

  4. C’est un faux debat. Tot ou tard ces memes vehicules seront remis à ceux qui vont occuper les postes de responsabilités. Le CNSP fait du tape à l’oeil. Que Assimi dit à ses gars de dedouaner les voitures des militaires.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here