Ahmed Boutache, président du Comité de Suivi de l’Accord : « Le processus du DDR accéléré doit être parachevé avant le 31 décembre »

5

La 37ème session ordinaire du comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CSA) s’est tenue, le lundi 19 aout 2019, au Cres de Badalabougou. Outre le président du CSA, l’Algérien Ahmed Boutache, plusieurs autres personnalités ont pris part à cette rencontre dont le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré, le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord, Mahamadou Diagouraga et la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies, MBaranga Gasarabwe. Selon Ahmed Boutache, « le processus du DDR accéléré notamment dans son volet screening doit être parachevé avant le 31 décembre de l’année en cours. »

Ladite session tenue en présence des parties signataires à l’accord avait plusieurs points à son ordre du jour. Ces points sont entre autres : les avancées dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et complément d’information par les présidents des sous-comités,  ; la formation des éléments du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) déclarés aptes à l’intégration ; le processus de DRR ; la poursuite de la décentralisation et le suivi des deux recommandations du CSA de haut niveau du 17 juin, portant sur la structuration des travaux du cadre tripartite intermalien et le retour concomitant des services et symboles de l’Etat à Kidal.

Le président du CSA, l’algérien Ahmed Boutache, à l’ouverture de la session, est revenu sur la nouvelle feuille de route convenue entre les parties maliennes signataires de l’Accord et des difficultés auxquelles sont confrontés certains mouvements. «Il est de la plus haute importance que l’ensemble des parties maliennes puissent fonctionner de façon optimale afin d’apporter leur meilleure contribution possible à la mise en œuvre de l’Accord. Ces derniers mois malheureusement, ça n’a pas été le cas, au moins en ce qui concerne une des parties», a indiqué Ahmed Boutache.

Pour le président du CSA, plusieurs initiatives ont été prises pour contribuer à dépasser ces situations. L’une de ces initiatives « a été celle prise par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale qui a tenu une série de réunions avec pour objectif de concilier des éléments appartenant à certains mouvements signataires de l’Accord. » Cette initiative, de l’avis de Boutache, a permis certainement de mieux comprendre la situation, les positions des uns et des autres ainsi que leurs revendications. «Si elle n’a pas réglé l’ensemble des problèmes, elle a, en tout cas, permis de lancer un processus pour régler ces problèmes», selon le président du CSA.

Ahmed Boutache a aussi évoqué l’initiative prise par l’Algérie qui consistera à organiser bientôt une réunion de l’ensemble des mouvements à Alger. Leur rôle et mission fondamentale, explique-t-il, c’est de se consacrer pleinement à la mise en œuvre de l’Accord et de ne pas permettre que des situations conjoncturelles viennent perturber ces efforts et remettre en cause le processus de mise en œuvre de l’Accord.

Concernant la question de la formation des éléments du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) déclarés aptes à l’intégration, selon le président du CSA, il y a déjà 1005 éléments qui ont rejoint les centres de formation et 295 autres les rejoindront bientôt. «Il a été convenu à ce sujet que le processus du DDR accéléré notamment dans son volet screening doit être parachevé avant le 31 décembre de l’année en cours», a-t-il dit.

M.K. Diakité

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Nous nous demandons comment cet accord dit de Bamako ou d’Alger mis en mal par certains protagonistes pourrait-il être appliqué? Les Touareg ifogas se fichent totalement de la souffrance des autres populations de cette région, ils veulent que cette situation perdure dans le temps afin qu’ils bénéficient des traitements actuels qu’ils profitent. Mais attention! Attention! Attention! Touareg de la CMA si le régime d’IBK prend fin avant la conclusion de cet accord, les nouvelles autorités de ce pays changerons de cap à 360° et ce jour là vous regretterez très fortement, car ce n’est pas le bon chemin pour le Mali, IBK et ses acolytes veulent faire disparaitre ce pays au profit des Touareg séparatistes, chose qui n’est pas du tout facile. Les vrais maliens ferons toujours le pesanteurs pour arrêter cette virage d’IBK et ses acolytes, car n’aillons pas peur de le dire et n’aillons pas honte de le dire, IBK et ses acolytes ont très peu d’amour pour ce pays, ils sont multi-nationalités et quand ça chauffera ici, ont là où partir un jour pendant que nous les vrais maliens à mono-nationalité traverseraient le calvaire ce jour là.

  2. Nous disons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise ou et rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    IL EST TEMPS ET GRAND TEMPS DE METTRE FIN Á CETTE IMPUNITÉ AVEC APOLOGIE DE LA VIOLENCE

    *DE CES REBELLES TOUAREGS DE MNLA ET CONSORTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES CUPIDES MÉCHANTS VOLEURS VIOLEURS TUEURS ASSASSINS HANDICAPEURS Á VIE SUR DES BASES RACIALES TRIBALES QUI CONSISTE

    *Á QUITTER L’ADMINISTRATION L’ARMÉE LA GENDARMERIE LA POLICE SE REBELLER SE DJIHADISER ASSASSINER TUER VIOLER HANDICAPER Á VIE LES PAUVRES CITOYENS LAMBDA MALIENS ET MALIENNES

    *PUIS REVENIR TRANQUILLEMENT REPRENDRE SA PLACE DANS L’ADMINISTRATION ET L’ARMÉE LA POLICE LA GENDARMÉRIE

    AVEC DES PROMOTIONS DE PLACE DANS L’ADMINISTRATION DES PROMOTIONS DE GRADE DANS L’ARMÉE LA GENDARMÉRIE DANS LA POLICE

    DES PROJETS REGÉNÉRATEURS DE REVENUS

    *DEVENIR MEMBRES DU GOUVERNEMENT LOGÉS NOURRIS AUX FRAIS DES PARENTS DES PAUVRES SOLDATS ET PAUVRES MALIENS ET MALIENNES QU’ILS ONT TUÉ ÉGORGÉ

    *COMMANDER ET GOUVERNER LES PAUVRES PARENTS DE LEURS VICTIMES AVEC LA MISE EN PLACE DES GOUVERNANCES INTÉRIMAIRES

    *SOIT-DISANT AU NOM DE SOIT-DISANT RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE POUR DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT POUR LEUR MALI MAIS EN RÉALITÉ TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI

    *ET TOUJOURS AVEC LA COMPLICITÉ DES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS DU MOMENT TOUJOURS SOUCIEUX DE CONSERVER LEUR POUVOIR HÉRITAGE FAMALIAL CLANIQUE

    POUR LA BOUFFE DES DENIERS PUBLICS ET DONS

    DANS LEUR DÉMOCRATIE BANANIÈRE DES TROPIQUES DE L’IMPUNITÉ L’INJUSTICE L’INIQUITÉ 2POIDS 2MESURES REINES DE LA POURRITURE DE LA GANGRÈNE DE LA CORRUPTION DANS TOUS LES SECTEURS

    *ET AINSI AVEC LEURS FIDÈLES KLÉBARS ET DOUNGOUROUS DE PARTISANS ET PARTISANES MUTÉS ILS PRENNENT LES MALIENS ET MALIENNES FIERS ET HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    COMME DES IMBÉCILES HEUREUX AUX NEZ TROUÉS BUVANT L’EAU PAR LEURS NARINES

    *ET ILS SONT TOUJOURS ENCOURAGÉS EN CELA PAR LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES SOUS RÉGIONAUX LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS LES AUTRES D’ARABIE LES AUTRES D’EUROPE LES AUTRES DES AMÉRIQUES ET LES AUTRES ORGANISTAIONS DE LEUR MALI

    QUI JAMAIS ET AU GRAND JAMAIS N’ACCEPTENT ET N’ACCEPTERONT DE TELLES IMPUNITÉS CHEZ EUX

    *CAR DANS UNE VRAIE DÉMOCRATIE PERSONNE N’EST AU DESSUS DE LA LOI ET IL N’Y A POINT DE PLACE POUR LA COMPROMISSION AVEC L’IMPUNITÉ MÊMES FUSSENT DES COMPATRIOTES

    2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *ILS DOIVENT ÊTRE TRADUITS DEVANT LA COURS MARTIALE OU UNE JURIDICTION MILITAIRE SPÉCIALE POUR HAUTE TRAHISON ASSOCIATION ET COLLABORATION AVEC LES ENNEMIS DE LEUR MALI

    *ET CONDAMNÉS Á LA PEINE CAPITALE AUX FINS QUE PLUS JAMAIS DE TELS ACTES NE SE PRODUISENT DANS LEUR MALI

    *COMME CE FUT LE CAS DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN AVEC SON GOUVERNEMENT DE VICHY QUI AVAIENT COLLABORÉ AVEC L’ENNEMI NAZI

    BIEN QU’IL FUT L’ARTISANT DE LA VICTOIRE DE LA FRANCE CONTRE L’ALLEMAGNE DURANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

    *MÊME LES RUES LES AVENUES QUI PORTAIENT LE NOM DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN N’ONT PAS ÉTÉ ÉPARGNÉES N’ONT PAS ÉCHAPPÉ Á LA SANCTION

    AINSI SON NOM FUT EFFACÉ SUPPRIMÉ ÉRADIQUÉ LAVÉ GOMMÉ GRATTÉ ENLEVÉ RAYÉ Á PERPÉTUITÉ DE TOUTES LES RUES ET AVENUES Á TRAVERS TOUTE LA FRANCE

  3. 3)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    COMME CELA PASSE PARTOUT DANS LE MONDE AU SEIN DES FORCES ET DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DIGNES RESPECTABLES ÉFFICACES

    *LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DEVRAIENT ÊTRE UNIQUEMENT CONSTITUÉES DE MALIENS ET DE MALIENNES SANS DISTINCTION DE RELIGION ET D’ETHNIE FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI ET VENUS UNIQUEMENT ET UNIQUEMENT PAR VOCATION

    ET NON ÊTRE INFESTÉES PAR DES SOLDATS DES OFFICIERS TRAITES COLLABOS IMPÉNITENTS NOTOIRES DES ENNEMIS DE LEUR MALI POURVU QU’ON LEUR PROMETTE L’ASSISTANCE ET LA PITANCE GRATUITES Á VIE

    ET « CHEVAL DE TROIE » IMPÉNITENT NOTOIRE AU SEIN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI

    4)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *POURTANT LEUR MALI A VU NAITRE A NOURRI ET A VU GRANDIR

    *CES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES MÉCHANTS CUPIDES MALHONNÊTES CORROMPUS IMPÉNITENTS

    *CES REBELLES TOUAREGS DE MNLA ET CONSORTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES CUPIDES MÉCHANTS VOLEURS VIOLEURS TUEURS ASSASSINS HANDICAPEURS Á VIE SUR DES BASES RACIALES TRIBALES

    DÉLOYAUX PERFIDES TRAITES ET COLLABOS IMPÉNITENTS

    S’ALLIANT Á TOUS LES ENNEMIS DE LEUR MALI POURVUE QU’ON LEUR PROMETTE L’ASSISTANCE ET LA PITANCE GRATUITES Á VIE

  4. 5)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *ET POURTANT LEUR MALI CROYAIT BIEN FAIRE EN LES ENVOYANT

    DANS LES MEILLEURES ÉCOLES ET UNIVERSITÉS DES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES AUX FINS QU’ILS SOIENT TRAVAILLEURS HONNÊTES

    QU’ILS AIENT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI PARTOUT OÙ ILS SE TROUVENT

    QU’ILS INSTAURENT LA DÉMOCRATIE VRAIE

    ET L’ÉGALITÉ DES CHANCES DE TOUS LES CITOYENS ET CITOYENNES DONT ILS ONT BÉNÉFICIÉ AU TEMPS DE LA GOUVERNANCE DU LETTRÉ NON MUTÉ HOMME POLITIQUE INSTITUTEUR PRÉSIDENT DE LEUR MALI DE L’INDÉPENDANCE ET SON GOUVERNEMENTS DE LETTRÉS ET INTELLECTUELS NON MUTÉS FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    QU’ILS TRAVAILLENT POUR LE BONHEUR DU PEUPLE MALIEN QU’ILS SE COMPORTENT D’ÉGAL Á ÉGAL AVEC LES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET SANS COMPLEXE POUR LE BONHEUR DU PEUPLE MALIEN COMME L’ONT FAIT LE LETTRÉ NON MUTÉ HOMME POLITIQUE INSTITUTEUR PRÉSIDENT DE LEUR MALI DE L’INDÉPENDANCE ET SON GOUVERNEMENTS DE LETTRÉS ET INTELLECTUELS NON MUTÉS FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    DANS CETTE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO-POLITICO-MILITARO-RELIGIEUSE-RACIALE OÙ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

    *NOUS LEUR DISONS ET RAPPELONS BON SANG DE MERDE QUE NON

    *DE PAR LEUR INGRATITUDE ENVERS LEUR MALI LEUR ÉGOÏSME LEUR CUPIDITÉ LEUR MÉCHANCETÉ LEUR MALHONNÊTETÉ LEUR SYBARISME LEUR CYNISME LEUR TRAITRISE

    ILS SONT DEVENUS Á JAMAIS ET POUR TOUJOURS LES PIRES ENNEMIS DE LEUR MALI Á SAVOIR LES ESCLAVES LES SANS-DENTS LES SOUMIS DE LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    *TEL LE MOLOSSE QUI NE PEUT CHANGER SA DÉHONTÉE FAÇON DE S’ASSEOIR

    LES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES MALIENS ET LES TRAITES ET COLLABOS TOUAREGS DU MNLA ET CONSORTS NE PEUVENT CHANGER LEUR DÉHONTÉE FAÇON DE SE COMPORTER D’AGIR Á L’ÉGARD DE LEUR MALI

    L’HABITUDE EST UNE SECONDE NATURE QUI REVIENT TOUJOURS RAPIDEMENT AU GALOP

  5. “DDR : DES EX-COMBATTANTS FABRIQUÉS DANS LES SALONS À BAMAKO”, par bamada.net 10/04/2019.

    Le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) lancé dans le cadre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation est devenu une véritable mine d’or pour certains leaders des mouvements armés installés à Bamako. Il suffit de débloquer une somme importante pour voir ton nom sur la fameuse liste des ex-combattants.

    Depuis l’annonce du début du processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR), les bureaux des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation national issu du processus d’Alger poussent comme des champignons dans la capitale.
    Malheureusement derrière les rideaux de ces nombreux bureaux se cache un véritable business à ciel ouvert. Au cours de nos enquêtes, nous avons pu révéler que certains mouvements signataires de l’Accord dont nous préférons taire les noms pour l’instant, se font des fortunes à Bamako en inscrivant illégalement les jeunes sur leur liste de combattants.
    Leur stratégie est simple, les jeunes qui veulent bénéficier de l’insertion dans les différents corps de l’armée et les autres services publics de l’Etat, conformément aux clauses de l’accord, doivent d’abord payer par tête une somme de 15.000 FCFA pour l’inscription afin d’avoir une carte de membre. De plus, les postulants sont priés de verser une autre somme avoisinant les 500.000 FCFA pour les fusils et les chargeurs sans aucun reçu.
    Du coup, le nombre d’ex-combattants a gonflé, car la majorité d’entre eux sont des combattants fabriqués dans des salons à Bamako contre des billets de banque. Aux dernières nouvelles la commission de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) a préenregistré, entre février 2018 et mars 2019, plus de 74.405 combattants dont 23.427 sont des détenteurs d’armes. Ce chiffre augmente chaque semaine. A cette allure, le nombre des ex-combattants risquera de dépasser la population des régions du Nord.
    Le couac dans cette affaire, c’est que certaines personnalités politiques sont complices de cette situation. Elles n’hésitent plus à faire de cette affaire un filon pour rehausser leur popularité, car les jeunes désespérés acceptent toutes leurs conditions pour avoir de l’emploi….

    Lire la suite sur l’indicateur du renouveau

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here