Aliou Boubacar Diallo propose : Souscrivons à l’emprunt et la victoire est à nous !

5

Le président d’honneur d’ADP Maliba a suggéré à Kayes infos le lancement d’un grand emprunt national. Objectif affiché : permettre au gouvernement de financer l’effort de guerre et de boucher le trou béant crée par l’assèchement des financements extérieurs.

Tout le monde est d’accord pour reconnaître que le Mali va à vau-l’eau au double plan sécuritaire et économique. Dans ce contexte de «plus en plus précaire », les partenaires au développement pour des raisons qui leur sont propres ont « arrêté la perfusion » faisant courir au malade le risque d’une mort lente mais assurée.  Puisque les Maliens, par nature, tiennent à la vie comme à toutes les fibres de leurs êtres, doivent dans un « sursaut » collectif imaginer un mécanisme capable de leur redonner la fierté perdue. D’où l’idée de mettre dans la corbeille à débat le lancement d’un emprunt national souscrit auprès du grand public.

L’opportunité d’un tel emprunt et les chantiers qu’il conviendrait de financer ne souffrent d’aucune contestation sérieuse. Aliou Boubacar Diallo, économiste de formation et homme politique, est bien qualifié pour identifier les priorités nationales. Certes, les fonds collectés contribueront à augmenter la dette publique.  Soyez rassuré ! Bien évidemment, le fardeau de la dette représente 90 % du produit intérieur brut de nombreux Etats à travers le monde contre seulement moins de 40% pour le Mali. Autrement nos racines sont si profondément ancrées dans le sol qu’on peut supporter le léger coup de vent d’un emprunt national.

 

La somme de 1.000 milliards évoquée

 

Cet emprunt financé à moindres frais, l’utilisation des sommes collectées va bouter les groupes terroristes hors du territoire national, et du coup permettra ultérieurement une croissance économique plus importante. Cela ressemble bien à une relance économique à la « keynésienne », les investissements d’aujourd’hui engendrant un surcroit de croissance et une augmentation du produit intérieur brut supérieur au coût de remboursement de l’emprunt. Reste à savoir si le gouvernement va se convertir à cette option ? L’idée est géniale, à lui de saisir la balle au bond.

Quel sera le montant de l’emprunt ? La somme de 1.000 milliards de F CFA a été évoquée. L’emprunt sera financé aussi bien par les Maliens de l’intérieur que ceux de la diaspora. Bien attendu il est sous-tendu par une foi raisonnée que chaque Malien « d’où il se trouve » aura donné un grand sens à sa vie, parce qu’ayant répondu avec empressement à l’appel de son pays au moment il avait le plus besoin de lui. En quelque sorte, il va distinguer par son degré de « patriotisme ». L’emprunt ne coûtera pas grand-chose, d’autant plus que chacun contribuera volontairement en fonction de sa surface financière. Un adage bien de chez nous  ne disait-il pas « 100 F, pas peu ; 5.000 F, pas beaucoup !»

IbrahimYattara

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Monsieur le Président,
    Posons les vrais solutions. Meme si le Mali obtient 10 fois la valeur de votre suggestion, il n´ira nul part aussi longtemps que le systeme ne change pas. C´est quoi le systeme? Au plan externe C´est d´abord la flexibilisation quantitative que nous ne controlons pas; ce sont les militaires etrangers chez nous et les bases militaires etrangers qui entoure le Mali (l´Afrique). Au niveau national, c´est le manque de vision d´amour pour le pays d´une grande partie d´entre nous, autrement dit, l´impunité financiere des agents de l´Etat. Du juge au President de la Republique. La faillite, ou l´absence du systeme de formation scientifique.
    Pour tout commencer mettons et protegeons l´homme qu´il faut á la place qu´il faut.

  2. LE PEUPLE MALIEN SOUSCRIRA PAS CAR PAS BANCARISE POUR LA PLUPART ET MECONAISSE CET OUTIL FINANCIERE QUE SONT LES EMPRUNT OBLIGATAIRES MR DIALLO ET VOUS LE SAVEZ

    1000 MILLIARS POUR 20 MILLIONS D HABITANTS CELA FAIT 50 000 FCFA PAR HABITANT SOIT 250 000 FCFA PAR FAMILLE- TOUT LE MONDE N A PAS CE MONTANT EN CASH SUR SOI

    ARRETEZ DE FAIRE DU POPULISME CAR CE N EST PAS POSSIBLE A COURT TERME!!!!!!!!!!!!

    LA SOLUTION SUR LE MOYEN TERME C EST DE FAIRE SORTIR LA FRANCE DE LA GESTION DU FRANC CFA OU DE CREER NOTRE MONNAIE

  3. 1000 000 000 000 il suffit de récupéré l’argent détourné de l’ etat depuis ATT EN EXPROPRIANT ET EN VENDANT LES VOITURE ET VILLAS ET COMPTES BANCAIRES DES VOLEURS
    tout est tracable

Répondre à President Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here