Appel au putsch: le député battu Oumar Mariko récidive à nouveau

7

La marche annoncée par le Parti SADI, à Kolondiéba, ce lundi 27 avril, pour protester contre les bourrages d’urnes, lors du second des législatives, a été annulée sur décision de ladite formation politique. En lieu et place, Oumar MARIKO a organisé un entretien avec les militants au cours duquel il a réitéré son appel à renverser le régime IBK.

Pour dire non aux résultats provisoires du second tour des législatives dans la circonscription électorale de Kolondiéba, le bureau local du Parti SADI avait envisagé de marcher.  Cette marche devrait partir du siège dudit Parti pour se diriger vers la Préfecture de Kolondiéba pour dire non à l’achat des consciences, au tripatouillage des suffrages des électeurs.

Les militants de SADI, à travers cette manifestation annoncée pacifique, voulaient aussi dénoncer la complicité de la CENI locale, l’Administration, des présidents de bureaux de vote et des assesseurs, et les services renseignement contre Oumar MARIKO et son colistier.

Toutefois, la manifestation annoncée en grande pompe n’a pas eu lieu. C’est le Parti, selon Oumar MARIKO, lors d’un entretien avec sa base, qui a décidé d’annuler la manifestation. Parce que, explique-t-il, il y a une forte chance que les autorités prennent une sanction contre le Maire pour avoir autorisé la marche.

« Après que le maire ait autorisé la marche, des menaces ont été brandies contre l’élu local. Déjà, dans une lettre, le préfet le prend pour responsable des conséquences de la manifestation. On sait également que son accord pourrait être un prétexte pour le sanctionner. Donc, c’est pour protéger notre maire que nous avons dit qu’il faut annuler la manifestation », a justifié Oumar MARIKO devant ses militants.

Par ailleurs, le Président Oumar MARIKO a rappelé à ses militants que le Parti SADI a introduit des requêtes auprès de la Cour constitutionnelle, afin d’invalider le vote dans certains centres au motif de bourrage d’urnes.

« On va savoir maintenant si la Cour constitutionnelle est réellement indépendante. Si la Cour est indépendante, elle va trancher en faveur du Parti SADI. Je suis convaincu de cela. C’est pourquoi j’émets des réserves à la sincérité de leur décision », a indiqué Oumar MARIKO.

Pour lui, il n’est pas évident que le Parti aura gain de cause à la Cour constitutionnelle parce que, soutient-il, des membres de l’institution sont des partisans du Parti présidentiel.

Toutefois, le Parti SADI a quand même le droit de protester, de dire non et de résister.

Avant d’inviter les militants du Parti et d’autres victimes du système à ses mobiliser contre le pouvoir en place. « Si la Cour valide la liste RPM-URD de Kolondiéba, on doit s’organiser par tous les moyens possibles pour renverser le régime. C’est ce qu’il faut, il n’y a pas d’autre solution », a-t-il galvanisé. Selon lui, « On doit tout faire démocratiquement pour faire partir le Président IBK ».

Par Sikou BAH

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Toto tu as raison que Barou le fou Mariko est un malade mental, un dictateur, un vrai megalomane et un assoiffe de pouvoir. Qui n’a as vu Barou le fou Mariko, le grand inhiliste dans les salons du petit Capitaine Sanogo a Kati apres son coup d’état contre ATT, alors ne soyons pas etonnes des mots de Barou le fou Mariko contre le regime de Boua le ventru IBK. Je dirai qu’ama a raison mais pas de post Ministeriel pour un homme vide, sans vision et sans direction comme Barou le fou Mariko qui a eu un diplome politique a l’ENMP au lieu d’un diplome de Medecin, tout sauf une place dans un gouvernement ou a l’Assemble Nationale, peut-etre qu’il va se presenter comme candidat pour la mairie de Kolondieba?

  2. soulbia 30 Apr 2020 at 11:17 AM
    Si réellement les requêtes contre le bourrage , l’achat de conscience , le tripatouillage , la tricherie et autres doivent être prisent en compte par la cours constitutionnelle. comme résultats annuler toute voix obtenues pendant les deux tours des élections

  3. Si réellement les requêtes contre le bourrage , l’achat de conscience , le tripatouillage , la tricherie et autres doivent être pris en compte par la cours constitutionnelle. résultats est d’annuler toute voies obtenues pendant les deux t des élections

  4. Suis pas politique mais je sais une chose tous les partis politiques au MALI fraudent et c’est à qui mieux mieux. A ce jeu les grands partis s’en tirent à bon compte car leurs comptes bancaires sont bien garnis.
    Dénoncer,crier à la fraude, à l’achat des consciences, au bourrage des urnes ne servent à rien.
    i gagné la, i gagné la ni i diôchi la i diôchi la.
    Tous des voleurs fraudeurs qui crient aux voleurs fraudeurs.
    Möria

  5. Mais sans le poste de député Mariko ne peut rien faire c’est sa fonction, il sait qu’il va mourir sous peu ce faux médecin ne peut pas diagnostiquer un mal, c’est dommage il a pu se faire une place au soleil uniquement en critiquant et insultant les responsables , chercher à lui donner un poste ministériel comme les faux Choguel et Tall et il va fermer sa gueule , pauvre Mali

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here