Assemblée générale du Front Populaire des jeunes du Mali : Les jeunes du Front Populaire du Mali demandent l’amnistie des militaires et faire des élections à la date échue

0

Les jeunes du Front Populaire du Mali ont tenu une Assemblée générale pour demander aux autorités de la transition d’accorder l’amnistie aux militaires et de tenir les élections à la date indiquée conformément au texte de la Charte. C’était à la Maison des aînées, le 14 août 2021.

Le Mali va mal, très mal ont indiqué ces jeunes du Front Populaire issus du M5RFP. Cette fois-ci, ils ont été regagnés par d’autres jeunes issus du même mouvement. Il s’agit des partisans de l’imam Mahmoud Dicko, l’Association « Empire Siège d’Or », le syndicat signataire des enseignants et d’autres. Ces jeunes sont revenus à la charge pour accabler la transition et surtout le 1er ministre Choguel Kokala Maïga. Selon leur président Mahamadou Diawara, les militaires n’ont chargé personne pour parler d’une prolongation de la transition. Il s’agit ni plus ni moins que de la diversion, de l’action de ceux- là qui veulent ouvrir le pays à une aventure où personne ne sait ce qui va en venir. Il a indiqué que le pays va mal et très mal avec son lot d’attaques et de morts parmi les populations civiles. Tour à tour, ces leaders de ces mouvements et associations vont monter au créneau pour dénoncer ce qu’ils ont appelé le choguelisme où ils ont constaté que rien ne bouge. Pour ces jeunes, le Dr Choguel est entrain de déplacer les problèmes. Ils ont fait le constat comme quoi il y a désormais une insécurité ambiante, une cherté de la vie, la crise de l’école Malienne, le chômage des jeunes etc. des maux qui n’ont pas encore trouvé de début de solution. Selon Hamidou O. Touré du syndicat des enseignants signataires, le Dr Choguel a foulé au pied ce que la loi leur a donné comme acquis. Il s’agit de l’article 39 signé et promulgué par une Assemblée légitime depuis 2007. Toute la crise de l’école Malienne émane de celui qui était avec eux au moment de la lutte, lutte qui a fait tomber le régime IBK va-t-il faire savoir. Il a indiqué que le gouvernement Choguel a trouvé que les enseignants et les élèves étaient dans les classes. Mais aujourd’hui, ils assistent impuissants les larmes aux yeux ce que leur lutte leur a donné avec l’arrivée de Choguel qui quelque part les a trahis. « Les enseignants considèrent non valable ces examens » a dit Hamidou O. Touré. Quant à Cheick Coulibaly du Front, ce dernier dira que les Maliens assistent au pire et la situation que vit le pays est tragique. Selon lui, ils attendent des réponses claires du gouvernement concernant l’organisation d’élections claires et transparentes. Des interrogations et des diversions sont en cours va-t-il faire savoir. Par ailleurs, Il a indiqué qu’il n’y plus d’eau à Songo où les villageois sont encerclés par les terroristes. Pour Mamadou Fofana, les jeunes du M5RP ont donné leur sang pour rien. Ils ont compris que la trahison a pris le dessus à cause des seuls intérêts des politiques qui n’ont songé qu’à leurs militants au détriment des intérêts pour lesquels le M5RP s’était battu. Le gouvernement, le CNT tous sont coupable va-t-il faire savoir. Le pays est en insécurité totale a fait savoir Youssouf Touré connu sous le sobriquet Youssouf Diabaly. Pour lui, il lui est très difficile de se rendre chez lui qui est 13 km de Songo à cause de cette insécurité. Et, les populations de toutes ces zones sont soumises au dictat des terroristes sous l’œil des dirigeants va-t-il faire savoir. Aussi, M Touré dira que l’insécurité, l’école doivent empêcher tout bon Malien de dormir aujourd’hui. Selon Touré de Diabaly, il faut nécessairement relancer le dialogue entre le gouvernement et les enseignants sinon les mesures récentes ne sont pas de nature à être pérennes et rassurantes. Il a indiqué également aux autorités de prendre des mesures pour éviter une famine et la vie chère qui de plus en plus s’annoncent et qui risquent de s’installer durablement. « Nous ne sommes contre personne et nous ne sommes au service de personne » va-t-il faire savoir. Selon Youssouf Touré de Diabaly, les jeunes du M5RP ont donné leur vie pour un idéal. Mais au constat, personne ne voit cet idéal se réaliser. D’ailleurs le représentant du mouvement de Mahmoud Dicko va renchérir en disant que les autorités de la transition devraient commencer par la prise en charge des victimes des tueries des 10, 11, 12 juillet. Mais va-t-il faire savoir, on assiste à l’assassinat de cet esprit alors qu’avant le prise de pouvoir de choguel, c’était une de ses revendications majeures. Il dira également qu’il faut amnistier les militaires, organiser les élections et sortir de cette situation dont personne ne sait l’issue. « Aucun militaire n’a demandé une prolongation de la transition » va-t-il indiquer. Les jeunes du Front populaire demandent également à Choguel de démissionner du Comité stratégique du M5RP, car, le mouvement est entrain d’être travestis par certains et ils sont entrain de dévier les vrais objectifs de ce mouvement. D’ici le 22 septembre 2022, les jeunes du M5RP demandent aux autorités de la transition de sillonner le pays, surtout le centre et dire la réalité au peuple à travers une assise et tenir au courant l’opinion internationale. Ces jeunes se disent prêts, débout sur les remparts pour faire aboutir les doléances pour lesquels leurs camardes qui sont tombés et qui au moment de leur dernier souffle leur ont demandé de rester mobiliser et faire triompher cette cet idéal pour un nouveau Mali. Selon les jeunes du Front Populaire pour le Mali , la lutte pour eux n’est pas encore terminée.

Fakara Faïnké

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here