Assemblée générale de l’Ams-Uneem/ Oumar Arboncana Maïga succède à lui-même pour un mandat de 3 ans !

0
Arboncana Maiga
Arboncana Maiga

L’Ams-Uneem a tenu son assemblée générale ordinaire samedi dernier à son siège à la Pyramide du Souvenir de Bamako. À l’issue des travaux, l’instance s’est dotée d’un nouveau bureau d’une trentaine de membres, dirigé par Oumar Arboncana, pour un autre mandat de trois ans.

L’événement a enregistré la présence de quelques anciens Secrétaires généraux qui ont présidé le bureau de coordination de l’Ams-Uneem ainsi que d’autres présidents d’honneur de l’instance dirigeante, à l’image d’Ali Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale du Mali.

Au cours de ces trois années écoulées, le bureau de coordination de l’Ams-Uneem a bien rempli sa mission: débats sur l’école, les questions importantes de la vie de la Nation dont celles du Nord du Mali, le coup d’Etat du 22 Mars…

Installé le mercredi 28 septembre 2011 au Mémorial Modibo Keïta, trois ans après, le bureau sortant a présenté son bilan triennal à la faveur de cette assemblée générale. L’on retiendra que parmi les activités phares menées par le bureau sortant de coordination de l’Ams-Uneem, il y a le séminaire sur le Plan triennal du bureau de coordination à Ségou du 29 au 30 octobre 2011 ; le Panel contradictoire sur les réformes constitutionnelles en novembre 2011. L’Ams-Uneem a aussi organisé une conférence-débats sur la problématique de l’école malienne en mars 2012 et une autre sur la politique française au Sahel, cas du Mali, en décembre 2012, avec l’Ambassadeur de France au Mali. Il y a eu l’organisation d’une conférence-débats sur le leadership estudiantin et le bannissement de la violence dans l’espace scolaire et universitaire animée par Youssouf Diakité et Modibo Bah Koné, en octobre 2013.

«Toutes ces activités majeures ont fait l’objet de grandes couvertures médiatiques (radio, télé et presse écrite) avec une grande appréciation de nos militants et de l’opinion nationale et internationale», a affirmé Oumarou Arboncana. Selon lui, au cours du mandat écoulé, l’Ams-Uneem a travaillé avec les Premiers ministres des différents gouvernements dans le cadre de la Semaine des martyrs consacrée par une loi. Aussi, dit-il, l’Ams-Uneem s’est fixée trois objectifs principaux, à savoir connaître là où est enterré Cabral, le statut d’utilité publique de leur organisation et la réhabilitation de la génération Cabral.

«Pour ce faire, nous avons fait certifier nos bilans financiers de 2011, 2012 et 2013 par un Cabinet d’expertise comptable agréé et ceux de 2014 sont en cours de traitement», a-t-il ajouté. Comme pour dire que le bureau sortant de l’Ams-Uneem a fait de la transparence dans ses écritures comptables un credo. Le Secrétaire général sortant a ajouté que sur le plan social, l’Amicale a accompagné certains camarades dans la gestion des problèmes sociaux.

L’autre temps fort de cette assemblée générale est sans nul doute le renouvellement du bureau sortant. Là aussi, comme pour dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne, c’est sans grande surprise que l’ancien Secrétaire général de l’Ams-Uneem, Oumar Arboncana Maïga, a été reconduit à la tête d’un nouveau bureau d’une trentaine de membres, pour un autre mandat de 3 ans. Pour lui, son combat va être essentiellement focalisé sur la recherche du statut de reconnaissance d’association d’utilité publique.

Alhousseini TOURE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER