Campagne présidentielle : Modibo Sidibé opte pour des échanges directs avec les Maliens

1
Modibo Sidibé condamne
Modibo Sidibé

Au lieu d’un meeting, Modibo Sidibé a choisi de rencontrer les Maliens et procéder à des échanges directs. C’est dans cet esprit que le candidat des Forces alternatives pour le renouveau (FARE Ankawuli) a lancé sa campagne, samedi 7 juillet, à Lafiaboubou. Accompagné de son épouse, AstouThiam, il a été accueilli aux environs de 17h.

Après les salutations d’usage, le champion des FARE AnkaWuli a laissé que le Mali se trouve à un moment de très grande tension et de gravité. « La situation sécuritaire est grave et la situation humanitaire s’est fortement dégradée. La paix et les liens communautaires sont en train de s’effriter. Nous ne pouvons pas laisser le pays dans cette situation », a martelé Modibo Sidibé.

Concernant sa démarche pendant la campagne électorale, ouvert officiellement le 7 juillet, l’ancien Premier ministre annonce qu’il donnera une certaine allure de dignité à sa campagne en raison de la situation dans laquelle se trouve notre pays. « Nous avons des gens qui meurent tous les jours, nous avons des difficultés partout sur le territoire. Nous voulons conquérir le pouvoir pour répondre à cela », a-t-il expliqué sous les ovations du public, ajoutant que sa démarche ça consister à se rapprocher des concitoyens de toutes les couches pour échanger avec eux. “Nous avons la dignité dans notre démarche ; nous avons un projet qui a été bâti avec les Maliens et qui va être mis en œuvre avec eux et pour eux », a renchéri M Sidibé en souhaitant une campagne apaisée, de respect, de débat d’idées et de confrontation des projets et programmes des différents protagonistes.

Il a aussi exprimé sans détour sa confiance dans les Maliens, dans l’avenir du Mali, qu’il y a l’espoir et l’espérance pour le Mali.

Car, pour le natif de Bamako (il est né le 7 septembre 1952), l’enjeu de cette élection c’est le pays. « Nous devons sauver et rétablir le Mali ; nous devons ramener notre pays sur un rivage qui va lui permettre de prendre son envol », a-t-il indiqué, en’ promettant de se battre pour que son projet ratisse assez large pour être mis en œuvre avec les Maliens. “Je suis sûr et certain que cela nous permettra de reconstruire la nation, de rebâtir l’Etat, de donner une perspective au Mali, d’aller vers une économie prospère et diversifiée à forte croissance qualitative, porteuse de progrès et créative d’emplois pour les jeunes et les femmes de notre pays », a résumé Modibo Sidibé qui brigue pour la 2è fois la magistrature suprême du Mali après 2013.

Auparavant, le secrétaire général de la section IV des FARE Ankawuli, Mamadou Keïta, a présenté son candidat comme un homme d’honneur, de dignité et d’exemple avant d’appeler à voter pour lui au nom l’avenir du Mali. Boubacar Diabaté, président des transporteurs de la Commune IV a assuré par la même que les transporteurs de Bamako, de Koulikoro et de Kati ont décidé de soutenir Modibo Sidibé sans condition. « Nous avons lu son programme de société et nous nous sommes vus dedans », a-t-il justifié.

Le président des jeunes de la Commune IV, Mambi Keïta, la présidente des femmes de la Commune IV, Awoye Dembélé, le président des jeunes et la présidente des femmes du parti FARE Ankawuli, Amadou Cissé et Mme MaïgaDiali Bass, sont ensuite tour à tour intervenus pour boucler la boucle des appels à voter Modibo Sidibé.

Ousmane CAMARA 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here