Cheick Oumar Sissoko lors du 2ème anniversaire de l’EMK : ‘’L’EMK dénonce l’abandon de la construction de Mali Kura, la protection des cadres civils et militaires de l’ancien régime ’’, dixit.

0

Le coordinateur de l’Espoir Mali Kura (EMK), Cheick Oumar Sissoko ne partage pas l’idée Mali kura en son état actuel et est en déphasage avec le PM Choguel Kokalla Maïga. Il dénonce la gestion de son camarade du Mouvement du 05 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

L’ancien ministre de la Culture au temps du régime d’ATT a profité du 2ème anniversaire de la naissance de l’EMK pour critiquer les autorités de la transition, qui pour lui, ont complètement abandonné le projet de la construction de  Mali Kura. ‘’ Si la transition ne devient pas une réalité, EMK           va faire appel de mobilisation contre le pouvoir et cela, nous ne le souhaitons pas’’, a informé et poursuit qu’en clair l’EMK dénonce l’abandon de la construction de Mali Kura, la protection des cadres civils et militaires de l’ancien régime. Toujours selon lui, une gouvernance vertueuse mettant fin à la corruption et à l’impunité. L’EMK exige une étape de rupture avec les pratiques anciennes de corruption, de gabegie, d’accaparement illégal des biens publics, de népotisme. ‘’ La vision de l’EMK a toujours reposé sur le soutien à la transition avec la nécessité d’une veille citoyenne pour maintenir le cap de l’objectif ‘’Mali Kura’’. C’est dans ce sens que nous avons apporté une contribution écrite dans un document intitulé ‘’ mobilisation générale contre la guerre qui nous est imposée’’, a-t-il rappelé et continue que les errements continuent, l’accent de souveraineté du début de mandat n’a pas résisté à la mythomanie, à la logomachie de l’homme faites de volonté affichée de diviser notre peuple, d’affaiblir M5, EMK, la classe politique et les jeunes.

Pour le coordinateur de l’EMK, depuis 12 mois, le Mali assiste à un one man show du premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Le chef de l’EMK a rappelé que son mouvement appartient au vaillant peuple du Mali, à ses membres, à des organisations qui ont eu le courage de faire l’historique appel du 14 mai 2020 qui a permis de faire une mobilisation populaire dont l’expression politique fut M5-RFP, aujourd’hui hélas moribond par la faute criminelle de ce noyau aux ordres de Choguel. ‘’L’Espoir Mali Kura ne reconnait plus le comité stratégique du M5/RFP dirigé par Choguel Kokalla Maïga et propose un gouvernement de mission’’, a-t-il informé et poursuit que ni Boubou Traoré prétendument président par intérim du comité stratégique chargé de mission à la primature, ni Tièmoko Maïga, ni Aliou Sankaré Bidy, ni Ramos sorti des bois, ni Kader Maïga conseiller très spécial de Choguel, ni Ikassa Maïga ministre du gouvernement de Choguel, ni Choguel leur mentor, n’empêchera EMK de suivre sa voie, son combat pour une transition réussie. Quant au coordinateur, cette transition, l’EMK a enfanté et continuera à la bercer dans la vérité et l’exigence de rupture avec un système politique, économique, social et culturel qui avilit l’homme, qui a plongé le peuple dans la souffrance.

Cheik Oumar Sissoko propose un  autre gouvernement de 15 à 20 personnes dont les gens compétents, honnêtes, patriotiques rompus à la tâche. ‘’ Un gouvernement dirigé par un premier ministre qui a une culture politique des lourds problèmes du pays. Un premier ministre travailleur qui a une grande capacité d’écoute et qui sait rassembler.

Concernant la crise au sein de l’EMK, Cheick Oumar Sissoko a appris avec beaucoup de surprises l’existence d’un noyau d’individus qui s’arrogent un droit de propriété sur l’organisation.

Diak 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here