Spéculation foncière : Le Maire de la Commune Rurale de Garalo aux arrêts à Bamako

0

Le  Maire de la Commune Rurale de Garalo dans le cercle de Bougouni se trouve dans les mailles du Pole Économique et Financier de la commune III de Bamako où sa détention à la Maison Centrale d’Arrêt, depuis le jeudi 2 septembre dernier,  n’a visiblement pas pris en compte le privilège de juridiction dont il devrait bénéficier dans son ressort administrative en tant qu’officier de police judiciaire.

En effet, il nous revient, que le maire CDS de Garalo Youssouf Kanté, a à ses côtés, son président du parti, Blaise Sangaré,  comme 1er conseiller municipal. Profitant de cette position, il a opéré un morcellement illicite de 400 hectares à un coût total de 53 millions FCFA sur lequel la somme d’un millions seulement est rentrée dans les caisses de la Mairie de la Commune Rurale de Garalo.

À en croire nos sources, le reste des sous qui se chiffre à 52 millions aurait été détourné pour le compte de son parti CDS qui s’alimenterait à travers ses maires de spéculateurs fonciers.

Les 400 parcelles, cédées pour la plupart à des commençants de Bamako, n’ont pu être exploitées par leurs acquéreurs à cause de leurs origines litigieuses. La restitution de l’argent aux acheteurs a dû tourner à une superposition de litiges et coûter au maire Youssouf Kanté, sa détention actuelle à la prison centrale de Bamako, depuis le jeudi dernier, suite à une plainte du PCC à Bougouni.

Autres faits dénoncé à la justice de Bougouni par cette plateforme porte sur la vente de 46 lots à un commerçant par le maire CDS de Zantièbougou Drissa Sangaré, sans aucune quittance. Également, la PCC a porté plainte contre le maire sortant de la Commune urbaine de Bougouni Yaya Togola et son successeur Mamourou Coulibaly l’actuelle maire de la municipalité. S’y une autre plainte contre le maire sortant de la commune rurale de Sidoba, M. Moussa Doumbia dit Bala qui a commis un détournement estimé à 500 millions de nos francs en sa qualité de président de l’inter collectivité.

En attendant, les prochains jours s’annoncent chauds dans le cercle de Bougouni.

Arouna Traoré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here