Dioncounda Traoré, haut représentant du président de la république pour les régions du centre : “Je suis prêt à travailler avec tout le monde, y compris Kouffa et Iyad…”

8

Le Haut représentant du Président de la République pour les régions du centre, le professeur Dioncounda Traoré a tenu hier jeudi à l’ACI-2000, sa toute première rencontre avec la presse dans le but d’échanger sur les différentes missions qui lui ont été confiées.

Le centre du pays était devenu une zone de conflit à raison communautaire, et c’est dans ce cadre de l’apaisement du climat social et le retour définitif de la paix que cette institution a été mise en plage en juillet dernier.

Instaurer et maintenir un climat de confiance entre toutes les communautés impliquées et l’Etat, favoriser et soutenir le redéploiement des forces de défense et de sécurité dans les régions du centre et en désarmant toutes milices et forces hostiles afin de contribuer au rétablissement des services sociaux de base. Veiller à ce que les responsables de violations des droits de la personne humaine ainsi que du droit international humanitaire aient à répondre de leurs actes tout en assurant le suivi du sort réservé aux crimes perpétrés à Koulongo, Ogossagou et Sobane-DA, ainsi qu’à tout autre crime semblable commis au centre sont entre autres quelques missions à accomplir pour le professeur Traoré et son équipe.

Pour l’ancien Président de la Transition, c’est une équation à plusieurs inconnus car pour le mener à souhait, il faut l’implication de tout le monde sans exception, afin d’aboutir à un résultat souhaité.

“Je suis prêt à travailler avec tout le monde, y compris avec Kouffa et Iyad, car j’ai accepté  cette mission tout d’abord en tant que Malien et citoyen de la paix. En ce sens j’ai aussitôt  délégué une personne pour informer Amadou Toumani Touré afin de pouvoir travailler avec lui et sans oublier le soutien de la population”, a indiqué le Haut représentant du président IBK pour les régions du centre.

A ses dires, de nombreuses activités et audiences ont été enregistrées et entendues. Ils étaient environ 500 contacts repartis entre les missions diplomatiques, associations culturelles et groupements d’associations, organismes nationaux et internationaux et aussi avec des personnes ressources (cadres et personnalités politiques et religieuses) au cours desquelles, les problèmes du centre étaient le thème principal. Il a suggéré que pour la question de terrorisme religieux, il faudrait que ce soit une lutte commune avec l’ensemble du territoire sahélien et pour ce sujet nous sommes confiants.

“Pendant notre mandat, nous aurons des suggestions et solutions à faire au chef de l’Etat et toutes les forces, car il faut une synergie de tous les acteurs.’ A-t-il souligné. A cet effet, avec l’accompagnement indéfectible de l’ensemble des organismes dédiés pour la sécurité, le Haut représentant de la République ambitionne d’adopter une solution durable aux problèmes des régions du centre, car l’heure n’est plus au règlement de comptes, mais plutôt a trouver des solutions.

Concernant les questions du centre, il rassure qu’il ne s’agit pas uniquement que de la région de Mopti, mais il ya celles de Ségou, Sikasso et Koulikoro

Il faut noter que le Haut  représentant du président de la République pour les régions du centre  a été institué le 31 juillet 2019 par décret N°2019-0586 /P-RM.

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Vrai de vrai. Il est inacceptable que pendant que les terroristes massacrent par milliers nos militaires et civiles, nos hautes autorités incompétentes et irresponsables appellent à négocier avec les criminels djihadistes.
    Les autorités nationales doivent rapidement se ressaisir pour mettre un terme à la dévitalisation et l’affaiblissement de la combativité des nos FAMA à travers leurs prises de position ambigües à l’égard des terroristes. Il n’y a que par les armes qu’on s’en sortira et qu’on bâtira un Mali nouveau et plus juste pour l’ensemble des Maliens. Donc, soit on se bat contre les terroristes et les séparatistes, soit on dégage en leur donnant notre pays.
    Il faut faire bloc autour de l’armée nationale comme un seul homme, exiger le renforcement de l’armée nationale et continuellement des actions offensives contre les terroristes pour arrêter de se faire surprendre par ces bandes.
    Comme beaucoup de Maliens le pensent, il faudrait également nommer premier ministre un homme de poigne de l’armée ou proche de l’armée. Le Mali a besoin d’un premier ministre fort pour relever le défi sécuritaire.

  2. if Mr. Traore was before me I would inquire to what do he do besides taking on impossible missions? He should not give merit to criminal thugs hiding behind religion to commit criminal acts for profit or/plus power. I is not in best interest of citizens of Mali or likelihood we will soon bring about perpetual world class modern living in Mali to do so. In fact it is counter productive plus demeaning to people of Mali as whole. Only thing more demeaning is robbery carried out by Europe of Africa. Those criminal thugs hiding behind religion are instruments of those who desire to exploit or/plus destroy us for sake of stealing our natural resources riches. It should be made understood that violence will not be tolerated by any group plus any group partaking in violence will be banned from all negotiations plus pursued until eradicated from nation of Mali. NO MORE BABY SITTING MURDEROUS ADULTS THAT BELIEVE WE WILL ACCEPT THEIR CLAIM OF RELIGIOUS WAR AS ACCEPTABLE ACTIONS INSTEAD WE WILL HUNT THEM UNTO LAST PERSON OF HIS DESIRE PARTAKING IN VIOLENCE IS ERADICATED FROM MALI.
    I will spend money to bring about that end!
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

  3. Honnetement Boua IBK est un echec plat et mat, il ne vaut rien et absolument rien, quelle malchance pour le Mali d’avoir un president aussi inintelligent que Boua IBK, il n’est ni politique, ni strategique, un homme qui vit le jour au jour, c’est tout car il ne peut penser plus loin!

  4. CHASSÉ LE NATUREL VIENT AU GALOP , ce que les compatriotes n’ont vraiment pas compris , la politique malienne est sanctuariser par ces intellectuels qui cherchent en permanence une incarnation d’autorité dans la société . Question toute bête , comment se fait-il avec des gens aussi brillants au pouvoir depuis très longtemps ont perdu le contrôle politique de l’état ? Tout simplement ils ont rompus avec le corpus idéologique du feu président M. KEITA ! Les maliens sont politiquement abusé par une forme d’intellectualisme envoûtante qui les mettent en situation de complexe , ces docteurs et ces professeurs sont des affairistes en politique plutôt que de véritables « hommes politiques » . Avec tant de morts dans le G5 Sahel , le Mali , pays d’une coalition contre le terrorisme vienne trouver une parade « tendre la main aux assassins » quand on passe du coq à l’âne comment voulez vous être respecter comme pays ? Cette démarche entre le président et dioncounda et son staff est une combine pour bouffer de l’argent .

  5. Pendant tout le mandat d’ibk , nous recevons des solutions a nos problemes au mali c’est tres tres tres tres tres appreciable je le dis

  6. BRAVO A LUI !!! ON VOIT BIEN L’IMPACT POSITIF DU PRESIDENT MALIENS IBK SUR LE PEUPLE ENTIER MACHALLAH LA PAIX PASSE D’ABORD PAR NOTRE UNION N!!!!!

    MERCI

  7. Pour IBK, les choses sont clair, il faut l’implication de tout le monde sans exception, afin d’aboutir à un résultat souhaité. C’est une vision des choses que j’apprecie beaucoup

  8. Instaurer et maintenir un climat de confiance entre toutes les communautés impliquées et l’Etat, c’est bien l’objectif du gouvernement malien et d’ibk

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here