Discours de Bah N’daw, président de la transition, à l’occasion du 08 mars, journée internationale de la femme, Edition 2021

6

• Monsieur le Vice-Président de la Transition;
• Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
• Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
• Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
• Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique ;
• Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique Accrédités au Mali ;
• Mesdames et Messieurs, les Représentants des Coopérations Bi et Multilatérales;
• Monsieur le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies Pour le Mali, Chef de la MINUSMA ;
• Madame la Coordinatrice Régionale du G5 – Sahel ;
• Madame la vice-présidente de l’Organisation Panafricaine des femmes pour l’Afrique de l’Ouest
• Madame la Représentante pays d’ONUFEMMES au Mali ;
• Monsieur le Gouverneur du District de Bamako ;
• Monsieur le Maire du District de Bamako ;
• Madame le Maire de la Commune III du District de Bamako ;
• Mesdames et Messieurs les leaders religieux et coutumiers ;
• Mesdames les représentantes des Associations et groupements de femmes ;
• Monsieur le Représentant du RECOTRADE ;
• Honorables Invités ;
• Mesdames et Messieurs, en vos rangs, titres et qualités, tout protocole observé ;
Nous célébrons, en ce jour solennel du 08 mars 2021, la journée internationale de la femme, 27ème édition.
Cette journée symbolise le courage et l’engagement des femmes pour l’acquisition de leurs droits, source de leur émancipation. Elle offre un cadre privilégié d’échanges et de dialogue entre les femmes elles-mêmes et d’autre part, entre les femmes et leurs Gouvernements sur les sujets brûlants qui affectent leur vie.

Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs.
Au Mali, les femmes constituent plus de la moitié de la population et représentent la grande partie de la population active. Le rôle d’épouse et de mère leur confère un statut social et leur donne la charge morale de gardienne des us et coutumes. Analphabète dans sa grande majorité, la femme malienne est pourtant présente dans tous les domaines d’activités de la vie.

La participation de la femme à la vie économique est un élément important pour sa promotion et son rôle dans la société. Ainsi, la promotion de la femme doit s’apprécier à travers sa participation aux activités économiques et sa capacité d’accéder aux ressources pouvant lui permettre d’avoir une certaine autonomie financière.
Cependant, la maladie à coronavirus, survenue dans notre pays, a beaucoup affecté la vie quotidienne des femmes. La commémoration de cette année est marquée par la situation de crise sanitaire qui n’a épargné aucun domaine d’activités tant dans les zones urbaines que rurales.
Les femmes y payent le plus lourd tribut car la plupart d’entre elles évolue dans le secteur informel et en zones rurales.

Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs.
Ce thème, « Leadership féminin, pour plus d’égalité au Mali dans le contexte de la COVID-19 », appelle à une relance économique plus égalitaire suite à la pandémie de la Covid-19 dans notre pays. Je ne doute point du leadership affiché des femmes dans tous les domaines de développement. Les associations de femmes et des défenseurs des droits des femmes, bien antérieurement à la période de la pandémie, se sont toujours mobilisés pour réclamer la prise en compte pleine de l’égalité du genre dans toutes les sphères de décision aux plans politique, économique et social mais également dans tous les processus de réformes.
Je reste convaincu que, dans notre pays, rien ne se fera sans s’appuyer sur nos valeurs qui sont la solidarité, la cohésion sociale et la tolérance. Pour vaincre cette double crise, la crise sécuritaire et la crise sanitaire, restons mobilisés et mettons à contributions nos efforts pour accélérer la relance économique et sociale de notre pays.

Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs.
Avant de terminer, je voudrais donner les assurances de l’engagement de mon pays, à respecter tous ses engagements relatifs aux instruments juridiques régionaux et internationaux auxquels il a volontairement souscrit.
J’engage le Gouvernement, à tout mettre en œuvre, pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD), l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, et le Cadre Stratégique pour la Relance Economique, et le Développement Durable (CREDD).
J’adresse mes sincères et chaleureux remerciements, à tous les Partenaires Techniques et Financiers, pour leurs soutiens constants au côté du Mali, dans cette lutte implacable contre la COVID-19, la sécurisation des populations et de leurs biens, la promotion et la protection des droits de la femme.

Vive la Journée Internationale de la Femme !
Bonne fête aux femmes du Mali et d’ailleurs !
Je vous remercie.

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. KOMOTIGUI DE BLA, SABALI!
    IL NE FAUT PAS BLAMER LES PREMIERES DAMES. BAH DAW ETAIT DANS LE PALAIS DE MOUSSA. NOUS SAVONS COMMENT IL A QUITTE’. AUJOURD’HUI IL DIRIGE LE MALI!
    LA PREMIERE DAME D’UN PAYS A UN ROLE SYMBOLIQUE TRES IMPORTANT. PSYCHOLOGIQUEMENT C’EST BON POUR NOTRE FASO D’AVOIR UNE PREMIERE DAME OFFICIELLE QUI JOUE SON RROLE!
    KINGUIRANKE’ EST NATURELLEMENT NEGATIF. ADAM BAH EST UNE INTELLECTUELLE QUI EST PROFESSEUR ET QUI A TRAVAILLE’ POUR L’EMANCIPATION DE LA FEMME. LOBO EST SAGE FEMME. LE PERE D’AMI ETAIT MINISTRE DE MODIBO KEITA. IL ETAIT A’ L’ORIGINE DE PLUSIEURS BOUTIQUES KOROBORO A’ BAMAKO. C’ETAIT LUI QUI LEUR PRETAIT DES CAPITAUX POUR DEBUTER LEURS COMMERCES. AMI A HERITE’ CET ASPECT DE SON PERE. ELLE SAIT COMMENT INVESTIR. KINGUIRANKE’, SABALI!!!

  2. ÉHHH KAAFRI….! OMANGUÉ…?!

    TRES BIEN ÉCRIT Á NOTRE COUSIN PERDU , VOIRE NOYÉ DANS L’ ISLAM…!

    J’ AI LU LE DISCOURS DE BAH N’DAW.

    JE L’ AI RELU ENCORE 5 FOIS.

    OUI, 5 FOIS…!!

    J’ AI SAISI L’ ESPRIT, LE SENS ET L’ ESSENCE DU DISCOURS.

    L’ ESPRIT, LE SENS ET L’ ESSENCE DE CE DISCOURS LAISSE CLAIREMENT VOIR L’ ORIGINE DU DISCOURS. ILS LAISSENT AUSSI VOIR CLAIREMENT Á QUI CE DISCOURS EST ADRESSÉ.

    IL Y A UN TRES TRES GRAND PROBLEME DE LA PENSÉE AU MALI:

    – DANS LE DISCOURS DE BAH N’DAW, LE MOT “MALIEN” N’ EST JAMAIS MENTIONNÉ.

    – DONC, DANS LE DISCOURS DE BAH N’DAW, L’ EXPRESSION “CHERS MALIENS” N’ EST JAMAIS
    MENTIONNÉ.

    – DANS LE DISCOURS DE BAH N’DAW, LE MOT “COMPATRIOTE” N’ EST JAMAIS MENTIONNÉ.

    – DANS LE DISCOURS DE BAH N’DAW, LE MOT “CAMARADE” N’ EST JAMAIS MENTIONNÉ.

    L’ EXPRESSION “Honorables Invités” EST UTILISÉE 4 FOIS, ET AUSSI TOUTES LES STRUCTURES INTERNATIONALES NÉO-COLONIALES PRÉSENTES SUR NOTRE TERRITOIRE ET LEURS DIRIGEANTS SONT MENTIONNÉS…

    EN SOMME, BAH N’DAW ET LES AUTEURS DE FUNESTRE DISCOURS NE VOIENT NI LE MALI, NI LES MALIENS.

    LE MOT “MALI” , LE NOM DE NOTRE FASO, EST UTILISÉ DANS LE CONTEXTE PUREMENT MALIEN 4 FOIS .

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  3. L HYPOCRISIE COMME RELIGION, LES FEMMES COMME ECHELLES POUR ACCEDER AUX MARIS EPOUX ET ...KAAFRIYA YE MAANINFIN YA YEH, ADAMADENYA YE MALOBALIYA YEH!

    LE GRAND ROI BITON DE NIORO EST STRATEGE DANS DE TELLES AFFAIRES, KINGUIRANKE TOUT COMME MOI, REAGIT SANS POLITCORRECTNESS, IL A TAPE SUR LES DOIGTS DU ROI BITON DE SEGOU QUI INVITERAIT LES FEMMES DAW ET GOITA A SORTIR DE LEURS MAISONS ET ‘SE DONNER’ A ETRE DEVOREES PAR LES AFFAIRISTES MALIENS COMME NOTRE ROI, LES AFFAIRISTES DE NIORO DU SAHEL, DU CENTRE MALI ET DU NORD MALI.

    ILS DETRUISENT LES EPOUX EN PRENNANT EN CAPTIVITE LEURS EPOUSES! STRATEGIES ABRAHAMIQUES, LES SAGES DU SUD ONT TOUJOURS SU QUE L ABRAHAMIQUE ET LES ADEPTES DE L ABRAHAMISME FRAGILISENT LES FEMMES POUR ARRIVER A LEURS HOMMES ET LEURS ENFANTS!

    🙂 OH, SI LE ROI BITON DE SEGOU POUVAIT AVOIR ACCES SA ‘TANTIE-MADAME BA-DAW’ ET SA ‘TANTIE M’AAME ASSIMIE-GOITIE’, A LEURS FILLES…QUELQU UNE DE PROCHE…VOILA NIORO DU SAHEL, VOILA LE CENTRE, VOILA LE NORD, VOILA L ISLAM, VOILA LE JUDAISME 🙂

    ROI BITON EST EN TRAIN DE RICANNER TOUT COMME MOI?…RIEZ TOUS! LES REGIONS DU MALI ONT LEURS PSYCHOLOGIES SOCIALE, LE DENOMINATEUR COMMUN EST L ISLAM =JUDAIME=ABRAHAMISME.

    BONNE FETE A NOS FEMMES LIBEREES CONSCIENTES ET EGALES PARTENAIRES AUX MALES QUI SE SONT AVEC ELLES QUE ‘DEUX-PARTIES DE LA NOIX’!

    MERCI KINGUY, NOUS NOUS MOQUONS DE PREMIERES DAMES! RESTEZ CHEZ VOUS, N EXPOSEZ PAS VOS HOMMES , AUX MEMES GENS QUI VOUS FERONT GASPILLER CE QUE VOUS NE POUVEZ PAS GAGNER NORMALEMENT , PUIS IRONT VOUS DEVOILER ET CRITIQUER, DANS LA MASSE!

  4. La premiere dame Traore etait voleuse et femme d’affaires, la premiere dame Konare etait voleuse, la premiere dame Toure etait voleuse, la premiere dame Keita etait tres voleuse comme son mari Boua le ventru IBK. Nous en avons assez des pemieres dames car premieres voleuses du tresor Malien!

  5. BONNE FETE A’ LA SOEUR KENEDOUGOU!!
    BAH DAW ET ASSIMI, VOUS PERMETTREZ A’ VOS EPOUSES DE JOUER LEURS ROLES RESPECTIFS AU MALI! LES MALIENNES ET LES MALIENS VEULENT BIEN VOIR LEUR PREMIERE DAME ET LEUR DEUXIEME DAME A’ L’ OEUVRE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here