Duel à distance entre Moussa Mara-Assetou Sangaré : La bataille de la commune IV aura lieu

2

Une véritable bataille électorale se trouve annoncée en commune IV entre le candidat de Yelema, Moussa Mara et Assétou Sangaré sur la liste  PRD-MPC aux législatives du 29 mars. Ils ont respectivement comme colistiers Hassane Sidibé et Mamadou Abdoulaye Doumbia du Mouvement pour le changement (MPC).

Les législatives du 29 mars promettent d’être serrées en commune IV du district de Bamako. Et pour cause, si le candidat de Yelema en commune IV, Moussa Mara et la colistière de Mamadou Abdoulaye Doumbia du MPC, Assétou Sangaré soufflaient dans la même trompette à l’occasion des échéances électorales précédentes, il ya comme un air de défiance à distance entre les amis d’hier.

Entre l’ancien Premier ministre, Moussa Mara et la coéquipière de Mamadou Abdoulaye Doumbia, le courant ne passe plus comme avant. Un profond fossé s’est creusé entre eux, en témoigne leur appartenance à différentes formations politiques pour se faire une place à Bagadadji.

Ce qu’il faut savoir de Moussa Mara et Assétou Sangaré

Faut-il le rappeler,  Moussa Mara, porte-étendard de Yelema en commune IV est un ancien maire de ladite commune et ex-ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville dans le gouvernement de Tam Tam Ly auquel il a succédé comme Premier ministre de la République du Mali.

Avant sa démission de la Primature, il a effectué un voyage à Kidal. Cette initiative a été différemment commentée à travers le pays. Pendant que les uns lui donnaient raison, les autres l’accusaient d’être à l’origine du drame qui en est résulté. Il y en a qui sont allés jusqu’à utiliser le mot « entêtement » pour montrer à quel degré ils désapprouvaient ce voyage sur l’Adrar des Ifogas. Aussi la justification de l’achat de l’avion présidentiel face aux députés à l’Assemblée nationale a laissé beaucoup de Maliens perplexes. Des faits qui ont concouru à la perte de la popularité dont il jouissait non seulement en commune IV, mais aussi jusque dans les zones reculées du Mali. Cette aura politique s’est évaporée depuis longtemps avec l’espoir de toute une génération.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Assétou Sangaré était la secrétaire générale de Yelema en commune IV du district de Bamako. Aux législatives de 2013, elle a été finaliste avec le soutien de la base quand le Président Mara   lui a refusé son soutien, comme elle a laissé entendre. Le refus de l’expert – comptable de soutenir sa candidature aux législatives 2013 constitue la pomme de discorde qui les a mis dos à dos. Ce qui fait aujourd’hui que chacun cherche à siéger à l’hémicycle par ses propres moyens et astuces. Ce qui est sûr, c’est que la bataille qui aura lieu ne sera pas facile.

L’avantage d’Assétou est qu’elle est restée au contact des électeurs au moment où Moussa Mara était aux affaires. Elle peut compter sur une victoire avec le soutien de sa base comme elle l’a fait pour Ensemble pour le Mali (EPM) à l’occasion de l’élection du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita pour son second et dernier mandat.

C’est dire que la lutte sera extrêmement serrée. Elle laisse entrevoir un deuxième tour qui permettra à d’autres partis de les départager.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Tout à fait d’accord avec toi, et c’est ce que eux ils disent Assetou ne peux pas dire que MARA ne l’à pas soutenir en 2013. Je faisais parti de son staff de campagne. Et de toute façon il n’y aura pas match MARA part favori de loin. C’est comme l’éléphant et le l’hyène

  2. Comme les Maliens sont malhonnêtes et inconscients sinon il ne doit pas y avoir match entre Moussa Mara et tout autre candidat dans n’importe quelle commune de Bamako. Mais hélas ! Mais quand le pays est dirigé par des voleurs et des magouilleurs , c’est toujours comme ça. Moussa Mara a fait ses preuves devant tout le monde dans ce pays. Mais c’était plutôt un cadeau empoisonné qu’on lui avait donné. Et c’est toujours comme ça dans un pays à plus de 90 pour cents d’analphabètes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here