Elections générales 2022 : Le coût d’organisation des différents scrutins s’élève à plus de 96 milliards de FCFA

1

Le Cadre de Concertation du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation- Partenaires Techniques et Financiers (PTF) s’est tenu le jeudi 04 février 2021, par visioconférence. L’ordre du jour de cette  rencontre  a porté sur l’état des préparatifs de l’organisation des élections générales. Il ressort des travaux de cette rencontre que le coût d’organisation des différents scrutins (Référendum, élections législatives, régionales, cercles et communales) s’élève à plus de 96 milliards de FCFA.

Cette énième rencontre  a permis  au Ministère de  l’Administration territoriale et de la Décentralisation à travers sa Cellule d’Appui au Processus Electoral (CAPE), de  présenter son plan d’actions assorti d’un budget estimatif de 96 095 409 480 FCFA pour les scrutins (Référendum, élections législatives, régionales, cercles et communales). Dans son allocution, le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Lt Col Abdoulaye Maiga, a rappelé que ce budget estimatif a été élaboré sur la base des dernières élections et en tenant compte de la situation sanitaire.  A l’issue des échanges, les partenaires techniques et financiers (PTF) ont réaffirmé leur appui constant et multiforme au processus de la Transition.  « L’ensemble des Partenaires du Mali est unanime que tous les efforts doivent êtres mis en commun pour réussir l’organisation de ces différents scrutins. Ils ont notamment  insisté sur l’implication des femmes et des jeunes dans le processus électoral en marquant un intérêt particulier pour le partage d’un chronogramme précis des échéances électorales », souligne le service de la communication du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation. S’agissant du chronogramme, le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a indiqué « que le gouvernement est totalement en phase avec les grandes dates, sur la base desquelles il serait constitué un chronogramme détaillé » conformément à la feuille de route de la Transition.

A rappeler que lors de son discours de nouvel an 2021, le président de la transition, Bah N’Daw indiquait que l’armée malienne sera là pour assurer la sécurité des élections générales dont le calendrier est en discussion. « L’essence de la Transition réside dans la préparation et la tenue d’élections incontestablement propres, où un vainqueur accepté et congratulé conduira les destinées du pays, renouant avec le projet démocratique pour notre honneur à tous,.  Des élections tenues à date, des élections méthodiquement organisées, des élections préparées de manière transparente et inclusive», déclarait le président de la transition, Bah N’Daw, le 31 décembre 2020, lors de son discours à la nation à l’occasion du nouvel an 2021. Il faut noter également que le coût d’organisation du scrutin législatif de 2020 s’élevait à 16 milliards de FCFA. Lors d’un débat politique organisé, le dimanche 02 février 2020, par la télévision nationale (ORTM), le secrétaire général du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, Adama Sissouma, a fait savoir que le coût d’organisation de l’élection législative du 29 mars 2020 est estimé à 16 milliards de FCFA.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. FELICITATIONS AU COLONEL MAIGA POUR LA REDUCTION DU BUDGET DES ELECTIONS. D’AUTRES EN ONT UTILISES PLUS MAIS CA C’EST TERMINE PAR LA CATASTROPHE. LE PLUS IMPORTANT POUR NOTRE PAYS EST DE BIEN LES ORGANISER ASSURER LA SECURITE DES PERSONNES ET PERMETTRE UN SCRUTIN PROPRE ET TRANSPARENT.
    VIVE LA TRANSITION
    VIVE LE MALI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here