Faillite de l’Etat, faiblesse du pôle politique et montée en puissance du pôle religieux : La République au bord de grands périls !

21

Par la grande faiblesse du pouvoir d’IBK, impuissant à résister à la moindre déferlante de menaces  à l’ordre publique, tous les signaux laissent aujourd’hui redouter à la disparition du peu qui reste de la République  laissant libre cours au potentiel vivier des forces obscurantistes qui guettent la République depuis 2012. Mais où est l’Etat ?  Ni la puissance publique qu’incarne l’Etat ni les pouvoirs exceptionnels du président de la République ou “pouvoirs de crise” bien consacrés par la Constitution pour pouvoir organiser la vie sociale ne semble  permettre au pouvoir d’IBK de sauver la République. Les successions de démonstrations de force du duo imam Dicko et du chérif de Nioro devenues très régulières depuis quelques années sur la scène politico-sociale ne présagent rien de  bon pour la République, même s’ils cèdent de temps à autres aux négociations des pouvoirs publics. Pourtant, « Si l’Etat est fort, il nous écrase. S’il est faible, nous périssons. ”  Cette citation de Paul Valéry qui souligne le caractère problématique du rapport entre l’Etat et l’individu, ou l’Etat et la société mérite bien les réflexions  au Mali. Incontestablement, l’Etat doit être plus fort que l’individu et la société.

Les récentes   déclarations l’imam Mahmoud Dicko qui dominent l’actualité en ce moment au Mali sont des pires menaces jamais proférées à l’encontre de la République, surtout dans un contexte de fragilité notoire pour la nation. Si les remarques de l’imam Mahmoud Dicko sont tant bien vraies et prennent en compte les préoccupations des Maliens, il n’en demeure pas moins que l’approche choisie laisse perplexe. Aussi, il n’est pas  la personne non indiquée de par  son statut et ses idéaux. Ce leader religieux fait  longtemps parler de lui, toujours en faisant peur à la survie des principes sacro-saints de la République dont la laïcité et ce, avec la bénédiction du Chérif de Nioro. Il y a juste quelques jours avant, un autre imam avait ouvertement fait l’apologie du terrorisme avant de faire face à la rigueur de la procédure pénale. Ce phénomène qui a atteint son paroxysme au Mali traduit ainsi en termes juridiques la réflexion de Montesquieu selon lequel: «L’usage des peuples les plus libres qui aient jamais été sur la terre me fait croire qu’il y a des cas où il faut mettre, pour un moment, un voile sur la liberté comme on cache les statues des dieux».

Daniel KOURIBA

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. VIVE SAINT COCO! LE CORSAIRE DU COCOTIER GEANT! VIVE LE PRESIDENT COCO! PRESIDENT DU MALI, NON?

    ET…….,SI COCO SE PRESENTAIT AUX PRESIDENTIELLES PROCHAINES DU MALI?

    IL A TOUTES LES CHANCES!

    PREMIER MINISTRE?

    AU MOINS,….MINISTRE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE!..

  2. EN ATTENDANT ….

    L ’ETAT DU MALI
    & L’INSTRUMENTALISATION DES SERVICES DE L’ETAT POUR LE COMPTE DE STRUCTURES PARAETATIQUES QUE SONT LA BHM SA ET L’ACI.

    Constat :
    L’instrumentalisation des services de l’Etat du Mali n’ a eu qu’un seul but, celui de précipiter une expropriation déguisée de S.I.C.G-Mali des Halles de Bamako et de ses terrains sis à ACI Hamdallaye et à Souleymanebougou.
    Comment :
    En travestissant la vérité des faits et conclusions à tirer d’écritures bancaires de BHM SA mandataire de S.I.C.G-Mali.
    – Par le non traitement de dizaines de plaintes,
    – Par l’usage de passe-droit,
    – Par le viol des textes des impôts ,
    – Par l’interprétation abusive et approximative de textes de Loi ,
    – Par des escroqueries à jugements ,
    – Par des dénis de justice,
    – Par des mesures conservatoires sans fondements juridiques ,
    – Par le non respect des obligations prises
    Les abus ont été constatés au niveau :

    – du Bureau des Domaines et du Conservateur du District de Bamako
    – du Bureau du Vérificateur Général de la République du Mali
    – de la Direction des Impôts.
    – des Ministères des domaines et des finances ;
    – du Greffe du Tribunal de commerce de Bamako ;
    – du Parquet du Pôle Economique en commune 3
    – du Tribunal de la Commune 3
    – de la Cour d’Appel de Bamako.
    – du vote d’une LOI accordant des Privilèges à la BHM SA (entité de droit privé) en cours de procédures judiciaires afin d’établir des états de créances unilatéralement et pour se prémunir de toute condamnation ;
    – de ACI, Mandataire de l’Etat,
    – de la Direction du Contentieux de l ETAT .
    JE RAPPELLE POUR LE « « EL HAJJ » » DE MALIWEB , QUE LA DIRECTRICE DU CONTENTIEUX DE L ETAT , MADAME BA AWA TOUMAGNON ,SA COPINE COMME IL LE DIT , S EST COMPORTEE DANS LE CAS DU CONTROLE QU ELLE DEVAIT FAIRE DES COMPTES DE LA BANQUE COMME UN PROCUREUR QUI AURAIT CHOISI EN PLEINE CONNAISSANCE DE CAUSES DE LAISSER CIRCULER UN MALFRAT DISPOSANT DE CARNETS DE CHEQUES SANS PROVISIONS ET DECIDE A EN FAIRE USAGE !

    LE RESULTAT EST QUE LES 6, 866 MILLIARDS DUS AU CREDIT DE LA BANQUE ETAIENT FAUX COMME NOUS L AVIONS DIT EN 2009 …

    ET QU IL A FALLU QUE LA CCJA A ABIDJAN ENMENE ELLE-MEME SON PRESIDENT DEVANT UN JUGE .. POUR LE REDIRE …ET D AILLEURS RETROUVER LE MEME CHIFFRE EN 2019 … 10 ANS APRES ..QUE LES EXPERTS DESIGNES PAR LA COUR D APPEL A BAMAKO SOIT 1 , 707 MILLIARDS QUE LA BHM SA DEVAIT A NOTRE SOCIETE !

    …ET VOILA …EN PLUS ..POUR UNE BANQUE DISPARUE …
    ET REMPLACEE PAR UNE AUTRE ..BMS SA …
    QUI VISIBLEMENT NE VAUT PAS MIEUX ! …
    ET JE DIS CELA …PARCE QUE LA SUITE VIENT !

    CAR JE N AI PAS ENCORE REPARLE DES HALLES DE BAMAKO …SAISIES …ET DUES …ELLES VOLEES EGALEMENT PAR LA BHM SA ET SON AVOCAT …MAITRE BASSALIFOU SYLLA !
    …. ! ! ! ! ! ….

    • AU NIVEAU DU BUREAU DU VERIFICATEUR DE LA REPUBLIQUE …LE PREMIER , SOUS ATT …:
      MONSIEUR SIDI SOSSO DIARRA :
      – Afin d’obstruer la voie ouverte par la reddition des comptes il aurait été à en croire la presse jusqu’à pousser la BHM SA à l’inviter en le soudoyant au passage afin de faire coûte que coûte faire la reddition des comptes entre BHM SA et S.I.C.G-Mali avec comme seul objectif de saper l’action judiciaire en cours, et aider la Banque de l’habitat à ne pas honorer ses engagements vis-à-vis de S.I.C.G-Mali ;(voir dossier )
      -n’ayant pas réussi à intimider S.I.C.G-Mali, il a alors pris contre les intérêts de cette société , et au nom de l’Etat du Mali une mesure conservatoire sans fondement juridique, interdisant toute transaction sur la commercialisation des parcelles et des logements objets des contrats passés avec ACI ;
      Il a affirmé sans en apporter une seule preuve que la BHM SA a financé l’acquisition des parcelles auprès de l’ACI et pris en conséquence la mesure conservatoire interdisant toute transaction immobilière avec l’ACI , mesure qu’il n’a jamais pu lever à ce jour .
      Cette affirmation ne peut tenir , pour le simple fait que l’ACI n’a jamais été propriétaire d’un seul terrain , n’étant que mandataire de l’Etat , et les Domaines ne délivrant les Titres Fonciers qu’au client final, au terme des transactions , après paiement du prix .
      Le fait de ne pas interdire à l’ACI de commercialiser les terrains en dépit de sa mesure conservatoire toujours en vigueur, montre que le Vérificateur a usé de ses pouvoirs pour que l’ACI , donc l’Etat ,son mandant , exproprie S.I.C.G-Mali des terrains sis à ACI Hamdallaye et à Souleymanebougou.

      Interpelé en Novembre 2009 par voie d’huissier pour confirmer si oui ou non sa mesure a été levée, Mr Sidi Sosso Diarra , le Vérificateur , n’a pas voulu y répondre.
      Au niveau des litiges entre BHM SA et S.I.C.G-MALI d’une part et ACI et S.I.C.G-MALI d’autre part, le Vérificateur a donc posé des actes partiaux qui ont causé des préjudices financiers énormes et ont ainsi détruit S.I.C.G-Mali et son image.

      PETITE MAGOUILLE DE SIDI SOSSO DIARRA EVOQUEE PLUS HAUT …A SON ENTREE POURTANT INTERDITE DANS BHM SA
      ( SIDI SOSSO NE POUVAIT IGNORER LES TEXTES DE LA BCEAO …)
      (ETANT UN ANCIEN DE LA BCEAO ..)
      …MONSIEUR SIDI SOSSO DIARRA A TOUCHE UNE COMMISSION :

      LE COMPTE DE SIDI SOSSO DIARRA …

      01 68 078039 R 00 A BHM – SIEGE

      ADRESSE : DIARRA SIDI SOSSO
      CITE SIPRES II N 286 DAKAR – SENEGAL
      DU 01/01/02 AU 11/05/11

      ENTREE SUR LE COMPTE
      281004 O.D COMPTA CPT 11 ET 12—————–42.322.000 F CFA 42.322.000
      SORTIE DU COMPTE LE
      291004 CHEQUE BHM 0001180287—-42.322.000 F CFA

      … ET SOMME NATURELLEMENT JAMAIS REMBOURSEE ……

      • AU NIVEAU DU BUREAU DES DOMAINES

        LE CONSERVATEUR :
        -a inscrit illégalement des hypothèques sur des droits réels non constitués et non immatriculés en juin 2004 empêchant que l’on puisse faire la reddition des comptes depuis Juin 2004 avec la BHM SA et nous engageant dans des procédures judiciaires pour plusieurs centaines de millions de francs sans compter les autres dommages causés;
        – et a encore inscrit une hypothèque légale sur le TF 22227 en mars 2008 sans base juridique.
        – et a de fait laissé se constituer les conditions d’une expropriation par voie de Justice de S.I.C.G-SA, détentrice du Bail à Construction , propriétaire des droits réels du Marché des Halles de Bamako ,en lieu et place de S.I.C.G-Mali qui n’a jamais détenu aucun droits

        AU NIVEAU DU POLE ECONOMIQUE DU TRIBUNAL DE LA COMMUNE 3 ET DE LA COUR D APPEL DE BAMAKO :

        – toutes les plaintes pénales déposées ont toujours été systématiquement bloquées.

        7/ Au niveau du vote de la LOI 08-005 du 8 février 2008 accordant des privilèges à la BHM SA dite LOI PRIVILEGE :
        Il est évident que cette LOI PRIVILEGE bénéficie à une entité de droit privé d’une part et qu’elle est rétroactive d’autre part.
        En outre la BHM SA ne respecte même pas les principes édictés par la Loi Privilège qui voudraient que les états de créances soient établis comme en matière d’impôts ,donc soient accompagnés d’une liquidation qu’elle est incapable de produire , et pour cause , l’expertise de reddition des comptes ordonnée par la Cour d’Appel , établie ,elle, sur la base de tous les justificatifs transmis par la banque montrant que c’est bien la S.I.C.G-Mali qui détient une créance sur la Banque et non l’inverse .
        Cette LOI PRIVILEGE, en intervenant en cours d’une procédure judiciaire, a violé le principe de la non-rétroactivité des lois, principe qui a été réaffirmé à nouveau dernièrement par la Cour de Justice de la CEDEAO.
        D’évidence , si la S.I.C.G-MALI avait pu penser ou imaginer que sa partenaire la BHM SA pouvait bénéficier quelques années plus tard de la part de l’Etat du Mali d’un tel « armement », lui permettant , sans justificatifs ,et abusivement , d’établir un état de créance valant titre exécutoire de 6.866 milliards puis d’en user dans l’urgence , dans le but de la faire disparaître alors même que la procédure de reddition des comptes est maintenant pendante devant la CCJA , la S.I.C.G-MALI n’aurait jamais accepté d’être le partenaire de la BHM SA.
        La S.I.C.G-MALI a donc été prise au dépourvu par le vote de cette LOI.
        Il en va de même pour S.I.C.G-Habitat , qui a reçu également , sans justificatifs et tout aussi abusivement , un état de créance valant titre exécutoire , lui de 1 837 127 815 F CFA au principal.

        CONCERNANT L EXPLOITATION DE LA LOI PRIVILEGE , ELLE A PERMIS EN 2009 L INSCRIPTION D AVOIRS FINANCIERS POUR LA BANQUE DE 6, 866 MILLIARDS ET DE 1.837 MILLIARDS FAUX .
        LA BCEAO EST AU COURANT …AVERTIE PAR COURRIER LE 15 JUILLET 2009.

  3. Que Dieu Tout Puissant ouvre les yeux et donne de l’intelligence aux Maliens /Maliennes.Quelqu’un qui prône la violence et sème la peur, ne peut être appelé ‘homme de Dieu ‘.Depuis 2011, où à travers la validation du mariage des enfants (enfants mineures) à 16ans,le Mali a permis le viol des fillettes mariées sans leur consentement, ni leur bon vouloir par leur mariage. Ce forfait a été l’oeuvre des leaders politiques et religieux. La défense soit disant des valeurs sociétales est la houlette de bataille des religieux. L’annulation de l’éducation sexuelle inclusive a porté des milliers de gens dans la rue pour braver l’autorité. Est-ce qu’on sait que derrière chaque tablette ou smartphone, un mineur peut visionner toutes les abominations sexuelles possibles (viols multiples, pornographie, homosexualité etc.) Pas besoin qu’on annule une éducation qui nous donne un éclairage sur la thématique. À l’heure de la TNT et de télévision streaming, la pornographie 24 h sur 24 est ouverte à qui veut le voir. Bref, malheureusement, des thématiques de bien être, de sécurité et de paix doivent être le travail de tout un chacun. Chères presses, ne donnez pas la notoriété à des gens qui ne valent pas qu’on parle d’eux. Que Dieu sauve le Mali. Amen

    • 200%Malienne 7 Mar 2020 at 08:40
      “Que Dieu Tout Puissant ouvre les yeux et donne de l’intelligence aux Maliens /Maliennes.Quelqu’un qui prône la violence et sème la peur, ne peut être appelé ‘homme de Dieu ‘

      200% d’accord avec toi !!!👏👏👏👏

      Dans n’importe quel pays SERIEUX et d’un niveau correct d’éducation, un misérable salafo-bonimenteur-charlatan comme Dicko devrait HURLER DE RIRE LES FOULES!!!

      Malheureusement, avec le taux effarant de 77% D’ILLETRISME (record d’Afrique 😭), au Mali hélas, n’importe quel MOINS QUE RIEN peut être acclamé par la foule !😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢

      Ce n’est pas un “hasard” si en 2013, 77,4% (!!!!!…) de l’électorat malien a massivement voté pour………UN TOCARD CORROMPU ET INCOMPETENT alors pourtant, TOUT LE MONDE LE CONNAISSAIT ET SAVAIT CE QU’IL VALAIT !😎😎😎😎😎😎😎😎
      Dans tout pays un tant soit peu ÉDUQUÉ, ce vieux tricheur bon à rien connu de tous aurait été tout simplement balayé !!

      Ce n’est pas non plus un hasard si en 2012, plusieurs DIZAINES DE MILLIERS de Maliens ont “acclamé” avec ferveur un vulgaire bidasse-ivrogne-pilleur-des-douanes, qui, N’IMPORTE OU AILLEURS QU’AU MALI, aurait fait mourir de rire la population TOUTE ENTIÈRE !!!

      Avec 77% d’illetrisme, le Mali est l’endroit IDEAL pour de dangereux salafo-bonimenteurs-manipulteurs du genre de Dicko !😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢😢

      Hélas…😢

  4. KAAFAAROHW! VIVE GUINDO! LA JEUNESSE DIGNE NE SUIVRA PAS LA BETISE ARABO IDIOTIME ISLAMISTE!

    IDY!
    VOUS SEREZ ELIMINES TOUS, JUSQU AU DERNIER CHIEN ISLAMISE AU MALI!

  5. “..Par la grande faiblesse du pouvoir d’IBK, impuissant à résister à la moindre déferlante de menaces à l’ordre publique, tous les signaux laissent aujourd’hui redouter à la disparition du peu qui reste de la République laissant libre cours au potentiel vivier des forces obscurantistes qui guettent la République depuis 2012.”
    ALLONS CHERCHER ZOUMANA SACKO.
    JAMAIS DEUX SANS TROIS; DANS LES ANNES 80, IL A SAUVE LE PAYS ASSUJETI A UN AJUSTEMENT STRUCTUREL RESULTANT DE LA MAUVAISE GESTION DE GMT; PUIS EST REVENU METTRE SUR LES RAILS LE MALI EN 91 A LA DEMANDE DU PRESIDENT ATT…..DONNONS LUI LA POSSIBILITE DE SAUVER ENCORE CE PAYS.

  6. BON ….

    EN TOUT CAS …SUR LE DERNIER N DE ECHOS MEDIAS …
    LE N 52 …D HIER …
    CELUI OU APPARAIT LE PRESIDENT IBK …..
    UN BEL ARTICLE , DEUX PAGES , SUR L AFFAIRE BMS – SI ..CG …
    LES NON DITS DU CONSEILLER JURIDIQUE DE LA BMS ..

    AGUIBOU BOUARE , DEVENU DEPUIS PRESIDENT DE LA COMMISION DES DROITS DE L HOMME A BAMAKO ….ET MEME MEDAILLE CHEVALIER …COMME QUOI …DE VOLEUR …ON PEUT SE RETROUVER EN PARALELLE …PORTEUR DE MEDAILLE !
    ..
    QUI CRIE “”VIVE LA REPUBLIQUE “” ? ……
    ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  7. Ce sont les menteurs diffamateurs aigris qui sont au bord du précipice de la honte, pas la République du Mali.

  8. Inscha’Allah, vous avez intérêt à prier tous, le jour ou nous aurions le pouvoir vous verrez ce que nous allons faire de ce pays. Qu’Allah face que l’islam triomphe dans ce pays. Ce n’est qu’une question de temps insha’Allah

  9. L’après ATT devrait consacrer l’avènement d’un POUVOIR FORT à KOULOUBA afin de reconstruire l’État laminé par le CONSENSUS MOU prôné par l’homme du 26 mars 1991.
    POUVOIR FORT ne veut pas dire gouverner par la force, mais exiger le respect des lois de la république avec rigueur et impartialité.
    ON DEVRAIT COMMENCER PAR FAIRE L’AUDIT DE LA PRATIQUE DÉMOCRATIQUE, DE LA GESTION DE L’ÉTAT PENDANT CETTE PÉRIODE.
    Rien de tout cela expliquant une dégradation exponentielle de l’utilité de l’État à protéger la population, à lui rendre la vie meilleure.
    On s’est précipité à organiser les élections pour permettre à un homme politique rusé de satisfaire sa soif de pouvoir au détriment de la satisfaction des intérêts supérieurs du Mali.
    ON A ABANDONNÉ LE MALI POUR PENSER À NOS INTÉRÊTS PERSONNELS.
    On a oublié que chacun de nous a ses intérêts dans la satisfaction de l’intérêt général.
    On a oublié que plus on abandonne l’intérêt général, plus on s’affaiblit collectivement.
    La présence d’IBK au sommet de l’État, après le fiasco d’ATT, ne pouvait aboutir qu’à la situation décrite dans l’article.
    RIEN NE TOMBE DU CIEL, C’EST NOUS QUI AVONS LE GUIDON DE NOTRE DESTIN.
    IBK n’est-il pas le reflet de notre société, s’il a continué à avoir la popularité enviée malgré sa gestion catastrophique à la tête de l’ADEMA PASJ ?
    La qualité de notre société n’est-elle pas en cause, si ATT continue à être populaire ,malgré qu’il ait permis aux ennemis de notre pays d’avoir ce qu’ils guettaient depuis fort longtemps?
    À scruter les comportements des leaders d’opinion, on constate une division face à IBK rendue possible par le calcul personnel de certains.
    IBK en profite pour perpétuer son régime.
    Ces comportements expliquent aussi la qualité mercantiliste de notre société.
    Les maliens fuient leurs responsabilités pour accuser les hommes politiques qu’ils continuent à favoriser l’émergence au sommet de l’État.
    La PRIMAUTÉ de l’intérêt personnel sur l’intérêt général continue à faire des dégâts au plus grand bonheur de la puissance militaire présente dont l’ambition est déplacer un BENI OUI OUI au sommet de l’État malien pour pouvoir atteindre ses objectifs.
    Le push des officiers subalternes du 19 novembre 1968 a permis cet ESPRIT qui anime une grande majorité de nos compatriotes
    L’unanimité des ESPRITS pour comprendre qu’Ibk travaille pour lui-même contre les intérêts supérieurs du Mali est pratiquement impossible.
    Certains maliens sont convaincus qu’Ibk a raison de privilégier ses intérêts individuels.
    Ils ne sont contre IBK que pour avoir été écarté dans les détournements des deniers publics.
    Les religieux DICKO et CHÉRIF de NIORO agissent pour leurs intérêts religieux.
    Très peu pensent au Mali.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    M
    La lutte continue.

  10. Le Satan Mamoud Dicko prenait de l’Argent avec IBK depuis qu’il était 1er Ministre pour l’aide à venir au pouvoir , Mamoud dicko ayant goutté l’argent de IBK depuis qu’il était PM Cours derrière tous les régime successif pour Mange l’argent de l’Etat , Même les Bandits armes de kati (Sanogo et compagnie) lui versait de l’argent vole de l’Etat ….Maintenant que Mamoud Dicko a suit que le pouvoir remporte de l’Argent lui même veut avoir le pouvoir, Mamoud Dicko ne veut même pas attendre les élections il veut un coup d’Etat de la rue pour arrive à ses fin , C’est n’est pas pour rien qu’il a demande aux gens de s’arme pour faire la violence à Bamako , ses partisans veut déformes ses propos pour qu’il soit a l’abri de la justice Mais c’est dans la langue Bambara que le Satan Mamou Dicko a parle donc très clair il n’y pas d’ambiguïté

  11. Parsque tout le malien sont corrompu se ne pas un bonne idée que l’État malien soit dirige par de religieux .

  12. Demande toi maintenant pourquoi cette inversion ?,c’est cette réponse qui donne libre cours à cette situation.

Comments are closed.