Formation du gouvernement du Mali: Le premier ministre consulte

4

Une semaine après sa nomination, Moctar Ouane est toujours en train de travailler à la mise en place de l’attelage gouvernemental. De quoi alimenter des impatiences et des commentaires

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a été nommé le 27 septembre dernier, par le président de la Transition, Bah N’Daw. Depuis, il s’est mis à la tâche pour la formation du gouvernement. Le chef du gouvernement poursuit les consultations, sous la direction du président Bah N’Daw et du vice-président, le colonel Assimi Goïta.

Des sources avaient annoncé que la composition du nouveau gouvernement serait connue dès le mardi 29 septembre dernier. Mais jusqu’à présent, l’attelage qui devra mettre en musique les directives des dirigeants de la Transition se fait toujours attendre. La fumée blanche ne s’élève toujours pas au-dessus du palais de Koulouba.

L’attente commence à être longue. Et cela suscite inévitablement des commentaires. Certains observateurs expliquent ce temps relativement long par la nécessité de renouer avec les enquêtes de moralité à mener au préalable sur les hommes et les femmes qui seront appelés à siéger dans le futur gouvernement. Ce principe de précaution qui semblait être quelque peu négligée ces derniers temps, marquerait, estiment-ils, le début du changement auquel des millions de Maliens aspirent depuis la chute du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta en août dernier. Cet avis n’est pas partagé par tout le monde.

……..LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. LE GOUVERNEMENT EST LA!
    QUE CE GOUVERNEMENT SE METTE AU BOULOT!
    VIVE LE MALI DESISLAMISE ET VIVE LE MALI DEFRANCISE VIVE LE MALI SANS RACISME ET ETHNOCENTRISME ET LE MALI SANS ESCLAVAGE ET FEODALISME!

  2. Il faut bien consulter pour ne pas être dans le même cas que Moctar OUANE lui-même qui aurait laissé un trou de 69 Millions de F CFA au Ministère des Affaire étrangères lors de son passage entre 2007 et 2011. Ce qui reste certain, il prendra du temps pour expliquer les choses même si cela s’avérait faux, cela affecterait considérablement sa concentration pour mener une bonne transition, cela est sans équivoque. Le choix est difficile actuellement car les cadres souillés sont plus visibles aujourd’hui que ceux qui sont blancs restent dans ombrage car les plus souillés leurs font ombrage et les décideurs de ce régime de la transition ne les verrons jamais, c’est dommage. Dans tous les cas, au sein d’un espace où cohabite deux monnaies, la mauvaise monnaie chasse la bonne monnaie, c’est le cas de la coexistence de deux cadres dans un espace socio-professionnel, le mauvais cadre chasse le bon cadre, c’est ce qui se passe actuellement dans notre très cher Mali. Cela rend difficile le travail de Moctar OUANE actuellement.

  3. Beh on parle d’un trou de 60 millards dans les caisses des affaires étrangères sous Moctar Ouane. Alors, est-il propre? Si oui, un gestionnaire qui laisse un tel trou dans les caisses de l’état est-il le meilleur profile pour sortir notre pays de ce trou? Pas sûr ☹️

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here