Front social en ébullition : La CMAS de l’Imam Mahamoud Dicko et alliés jurent de renverser le régime IBK

0

La Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Mahamoud Dicko(CMAS) en commun accord avec le mouvement Espoir Mali Koura et le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD) a annoncé l’organisation d’une grande mobilisation qui aura lieu le vendredi 5 juin 2020 pour exiger au président IBK de rendre le tablier. L’information a été  donnée ce samedi 30 mai 2020 à la faveur d’une conférence de presse tenue dans les locaux de la CMAS.

Demander au Président Ibrahim Boubacar Keita de démissionner. C’est le seul objectif d’une grande mobilisation qui se tiendra le vendredi 5 juin au monument de l’Indépendance à partir de 14h précise.

L’annonce a été faite ce samedi par les responsables des différents mouvements. Il s’agit de M. Issa Kaou Djim, coordinateur de la CMAS ; l’ancien Ministre Cheick Oumar Sissoko du Mouvement Espoir Mali Koura et de M. Choguel Kokala Maiga du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (membre de l’opposition malienne).

Selon les organisateurs, il s’agira tout simplement d’exiger la démission pure et simple du président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita. Pour la simple raison qu’il  a déçu le peuple malien en ce qui concerne la gestion des affaires du pays.

Dans son exposé liminaire, le président du Mouvement Espoir Mali Koura a dressé le tableau sombre de la situation que le pays traverse depuis l’accession du président Ibrahim Boubacar Keita à la magistrature suprême du Mali.

« Notre pays, le Mali, jadis envié, écouté et respecté aussi bien qu’en Afrique qu’à travers le monde entier, est en passe de devenir la risée des autres nations, tant il est aujourd’hui balloté et humilié à cause d’une gouvernance aléatoire. La gestion actuelle du régime en place, symbole de la décrépitude d’un système étatique décrié, a fini de précipiter notre Pays dans l’impasse, pire, au bord du gouffre le plus improbable », a regretté le président du mouvement EMK.

Face à cette situation alarmante, les conférenciers ont estimé qu’il faut que le peuple se lève pour sauver le Mali en proie au déséquilibre. Un Mali qui tend progressivement vers un avenir sombre. Pour le Dr Choguel Kokala Maiga, le vendredi 5 sera inscrit dans les annales de l’histoire de notre pays. Car, dit-il que les maliens sortiront de toutes les localités du pays pour dire non à un régime qui encourage la corruption, le vol et le détournement de derniers publics.

Et Issa Kaou Djim de poursuivre: « IBK et son gouvernement doivent démissionner. Parce qu’ils sont incapables de satisfaire le peuple en termes de sécurité, d’éducation, de santé. Mais aussi et surtout en termes de recouvrement de l’intégrité du territoire nation, entres autres. Nous allons sortir le vendredi 5 pour demander à IBK et son gouvernement de démissionner », rétorque le coordinateur de la CMAS, avant de conclure que « Nous allons faire partir IBK, sans injures ni casses ».

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here