Gouvernance politique au Mali : Quand nos partis politiques freinent le développement

5

Depuis l’avènement de l’ère démocratique en 1991, les partis politiques ont, tels des champignons, poussé dans l’arène politique nationale. Le jeu politique, aux mains de narcissiques opportunistes, est simplement réduit à du pur mercantilisme. Pendant ce temps, le peuple est voué à la misère.

-Maliweb.net- Plus de 150 partis politiques pour plus de 15 millions d’habitants. Soit un ratio d’un parti politique pour 100.000 habitants. Ainsi se présente, en termes d’estimations, le paysage politique national. «C’est trop!» Et point besoin d’être politologue pour diagnostiquer le mal que représente ce tableau pour le Mali. Même si le pays peut être cité, dans la sous-région ouest-africaine, comme un exemple en matière de multipartisme. Un multipartisme qui devrait être l’occasion d’une participation citoyenne massive à l’animation de la vie publique, et favoriser la prise en compte des véritables questions de développement. Un système qui devrait ouvrir des chantiers de développement dans tous ses compartiments. Mais, c’est le contraire qui s’observe. Après 26 ans de chemin, non moins parsemé d’embûches, l’on est en mesure de soutenir que l’addition est plutôt salée.

La transhumance comme norme

Pas plus tard que le week-end écoulé, le parti CAP de Racine Thiam, après une aventure aux côtés du président IBK, a annoncé son ralliement à l’opposition. Une virevolte qui consacre un second changement de couleur, en seulement quatre années. Ce retournement de veste, qui s’inscrit comme un de plus au compteur de la machine politique nationale, vient une fois encore poser, avec acuité, le problème de la transhumance politique qui, au lieu d’être une exception, devient la règle épousée par la majorité. Mais, faut-il le reconnaître, le mal se trouve plutôt à la racine. Tout part de ce que les partis politiques au Mali ne sont pas créés sur de solides fondations, et n’affichent pas toujours des lignes d’actions claires. La quasi-totalité, pour ne pas dire tous, n’incarnent pas une idéologie qui les identifie. Parlant d’idéologie, il ne s’agit surtout pas des dénominations ronflantes sous lesquelles ils se dissimulent, mais de vraies convictions qu’ils défendraient.

Dans le cas d’espèce, seul le Parti Sadi d’Oumar Mariko se fonde sur une idéologie qu’il défend bec et ongle. Bien entendu, le manque de conviction favorise la débauche politique, matérialisée par une fréquence élevée des transhumances. De spectaculaires retournements de veste, à donner du tournis, nourris d’intérêts égoïstes inavoués. La ‘’ventrocratie’’ comme l’interprètent d’autres. Ainsi donc, prennent forme les girouettes de la République.

Par ailleurs, des cassures notées çà et là, pour un oui ou un non, ne garantissent aucune stabilité politique, voire sociale. On assiste, de ce fait, à une sorte de balkanisation qui dissipe les forces des partis. Ces partis qui finissent par se noyer dans la masse. L’Adema, le Sadi, le RPM, l’URD ; ces caciques du landernau, de 1991 à nos jours, n’ont pas,  eux non plus, échappé aux fissures engendrées par les événements dans le temps. Résultat, un affaiblissement de ces forces politiques que, par le passé, l’on ne pouvait contourner. Notons par exemple que, d’une cinquantaine de sièges parlementaires dont l’Adema pouvait se targuer, en 1992, ce parti est passé d’abord en dessous de la quinzaine, en 2013. Ceci explique le fait que tous les partis se sont fragilisés.

Que de clubs électoraux!

Mieux, nombreux sont les formations politiques qui naissent juste à la veille d’enjeux électoraux.  Les élections passées, n’ayant plus de raisons d’exister, ces clubs électoraux vont se caser au plus profond d’un assourdissant mutisme, guettant d’autres occasions pour refaire surface. A ce rythme, ce sont les débats d’idées qui sont enterrés au cimetière de la démagogie. Aussi, la plupart des chefs de partis, à l’exception des classiques qui ont su résister aux fissures du temps, ne sont souvent que des généraux sans troupes qui, à l’ombre de parapluies régionalistes, n’hésitent pas à profiter de l’aura charismatique d’un homme porté par le peuple. Ce qui fait qu’après chaque changement de régime, l’on assiste à une redistribution des cartes. Un éternel recommencement. Un sempiternel cycle qui ne prône pas la continuité des politiques de développement déjà engagées. Un espoir du peuple qui renaît alors à chaque cycle, pour se voir finalement sacrifier sur l’autel des politiques politiciennes. Et le développement avec. A ce rythme, le Mali donne l’image d’un pays qui ‘’avance’’ en multipartisme et ‘’régresse’’ en développement.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. @Urdac Mali Paris
    Quelle est l’idéologie du parti SADI?
    Merci
    J’aime · Répondre · Marquer comme indésirable · 23 h

    @Cheick Sanoogo
    Ah mon cher va savoir!!!!

    COMBIEN D’IDEOLOGIES CLASSIFIEES OU NON CONNAISSEZ-VOUS? QUE VEUT DIRE S*A*D*I? IDEO+LOGO?
    QUELLE EST CELLE DU RPM ET…AUTRES?

    JE PROPOSE LE NATIONALISME (POUR TOUS PAS SEULEMENT LES PARTIS POLITIQUES) POUR LE MALI D’AUJOURD’HUI, POUR L’AFRIQUE.

    PEUT ETRE AVEZ VOUS LA REPONSE DANS LES DEUX MOTS NATIONALISME AFRICAIN!

  2. LA COURSE DU BOA A PLUSIEURS TETES CHACUNE BORGNE D’UN OEIL ! CHACUNE AYANT LA BRILLANTE IDEE UNIQUE DU DESTIN DES AUTRES, AYANT CHACUNE SA PROPRE UNIQUE FACON D’ETRE EGOISTE ET CRIMINELLE, CHACUNE PARLANT UNE LANGUE DIFFERENTE CAR COLLABORE SEULEMENT AVEC LE FRANCOARABEMAITRECREATEURUNIQUEDANSSADUPLICITEABSURDE, COUPEE DES AUTRES, CHACUNE DES TETES TIRAILLANT LE CORPS DU BOA DANS UNE DIRECTION DIFFERENT INDIQUEE PAR LE FRANCOARABEMAITRECREATEURUNIQUEDANSSADUPLICITEABSURDE!

    OU VA LE BOA? PATOGE! GROGNE!SE DECHIRE DANS LA PEINE ET SON SANG PETRI DE SON ESCREMENT,HURLANT ARABOFRANCAIS ET INSENSIBLE AUX DOULEURS DU CORPEUPLE!

    LA DEMOCRATIE VEUT BIEN DIRE UNITESANTEETCACHEE ET NON PLURALITE ,CHEZ LES INTELLIGENTS ! MAIS DIVISIONS PROFONDE ET BEANTE CHEZ LES MANIPULES EGOISTES SINGES CHIMPANZES!

    ILS ONT FABRIQUE DES IDIOTS POUR LES REMPLACER ET RESTER A JAMAIS! LES ECOLES UNIVERSITES ET MADRESSA SONT DES USINES A IDOTS POLITICARDS ET PRECHEURS A DEMI SACHANTS OU ET PLEINS D’EGOISME!

    LE SALUT DE NOS PEUPLE VIENDRA DES 95% DE LA POPULATION NON VACCINEE OU VACHISEE ABRUTIE DEBILISEE PAR LES ARABES OU ET LES FRANCAIS!

    !!!NOS ANCETRES ET NOTRE CULTURE LE SEUL SALUT!!!
    COLLABORATION AVEC LE MONDE REELEMENT LIBRE DE L ORIENT! PAS DU MOYEN ORIENT DES MANIPULATEURS FAUXCULS ABRAHAMIQUES!

    DEVINEZ D’AVANTAGE!……PARTAGEZ!…..AGISSEZ!…..

  3. comrades fact what some term too many political parties exist in Mali is unequivocal evidence of incompetent government. Where a government is competent no political party if so empowered would as much as dare hinder development. Unto nationwide Security plus Order is established in Mali development beyond infrastructure is a foolish risk even if it is essential. Terrorists/jahadists fear ECOWAS. While ECOWAS was guiding plus contributing to military of Mali offensive against terrorists/jahadists Miltary of Mali was invincible but, IBK military ignorance led him to have ECOWAS leave. Since that time Military of Mali have proven incompetent suffering many murders by AZAWAD terrorists/jahadists due to lacking modern day military guidance of ECOWAS. Thus we should not expect there to be nationwide Security plus Order throughout Mali. Instead we should expect government of Mali to gradually yield to terrorists/jahadists who are not from Mali as long as IBK is president. However, if people of Mali are so wise as to elect someone besides IBK as president ECOWAS would be militarily willing to return to Mali to give necessary assistance to achieve nationwide Security plus Order. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue. translationbuddy.com

  4. La photo de Tiéman Hubert Coulibaly et de son père Moussa Balla Coulibaly ne figure parmi les autres hommes politiques.

    • Et celle De Iyad et De Kouffa et At Assaridine aussi….toys politichiens!….Sirifouw djemanw no finmanw….!!!!…..

Comments are closed.