REMANIEMENT MINISTÉRIEL IMMINENT : Le gouvernement Pinochet démissionnaire

0

            Depuis le week-end écoulé, deux rumeurs circulent dans plusieurs milieux bamakois. La première est relative à la démission du gouvernement de M. Nancoman Kéïta, Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement. La seconde se rapporte à la décision du Premier  ministre de remettre au Président de la République sa démission et celle de son gouvernement. Mais de source proche du palais présidentiel, on dément ces informations .Même si d’autres la confirment toujours dans l’entourage du chef de l’Etat. rn

            Une confusion règne au Mali par rapport à l’avenir du gouvernement Ousmane Issoufi Maïga en place depuis mai 2004. La présidentielle aura lieu en 2007. Et le pays est déjà en effervescence. Dans l’agitation, mais sans impatience, le pays se prépare à une échéance d’importance, celle de tous les espoirs d’ancrage de la démocratie. Mais elle aussi celle de tous les dangers liés à un éventuel retour des vieux démons. Le risque est d’autant plus grand que si l’invective avait totalement disparu du débat politique depuis 2002 avec l’avènement d’ATT au pouvoir, au fur et à mesure que l’on se dirige vers les prochaines élections, le Mali est vraisemblablement au bord de la violence politique. On redoute  la répétition du scénario électoral de 1997. A croire que notre pays était incapable d’organiser d’élections libres, transparentes et acceptées de tous pendant les années impaires.

rn

            Alors la bataille de positionnement a commencé. Elle doit aboutir à celle des investitures. Déjà le ton est donné par 14 partis politiques qui viennent de signer une plate forme dénommée ‘‘Alliance pour la Démocratie et le Progrès’’ (ADP) afin de soutenir le Président de la République au cas où celui-ci serait candidat en 2007.

rn

            Avec la signature de cette alliance, des observateurs s’attendent à ce que le Chef de l’Etat réconforte ses amis en changeant d’équipe gouvernementale. Et lorsque le Premier ministre a transformé la présentation des voeux pour le nouvel An à celle de son bilan et demandant pardon à ses compatriotes pour les erreurs commises lors de sa gestion, on s’est dit que l’homme serait convaincu que ses jours sont comptés à la Primature. Mais les propos du Chef de l’Etat, en réponse, ont fait dire à d’autres que Pinochet reste et que le remaniement ministériel n’est plus à l’ordre du jour. Comme pour dire que ATT opterait pour un réaménagement technique de l’équipe Pinochet, au cas où il déciderait de faire quelque chose.

rn

            Mais les choses ont pris une allure accélérée avec la confusion créée par des rumeurs persistantes. D’abord, au sortir de la double fête (Tabaski et la Saint Sylvestre), on fait courir le bruit que le ministre RPM, Nancoman Kéïta a remis au Chef de l’Etat sa lettre de démission du gouvernement. Le bruit fait le tour de la ville. Le ministre de l’Environnement et de l’Assainissement est assailli de coups de fil de la part des amis, parents et proches. On l’accuse d’avoi démissionné en catimini. Le ministre Kéïta s’étonne de la rumeur et ne la confirme pas. D’où vient donc cette information? Qui a intérêt d’une démission de Nancoman Kéîta du gouvernement? le RPM d’IBK qui n’a plus le même agenda que ATT?

rn

            Pendant qu’on a du mal à obtenir la confirmation de l’information selon laquelle Nancoman Kéîta aurait démissionné, une autre rumeur est distillée à travers la ville le vendredi dernier dans l’après midi. Elle est relative à la décision du Premier Ministre  de remettre à ATT sa démission et celle de son gouvernement.

rn

            Chacun y va de son commentaire pour tenter de convaincre son interlocuteur de la véracité de la démission du gouvernement. Les uns diront que Pinochet a fait parvenir sa lettre de démission et celle de son équipe au Chef de l’Etat. Et celui-ci, à son tour, serait entrain d’accomplir les formalités avant de la rendre publique. Parmi les tenants de cette thèse, on cite des collaborateur du Premier Ministre et certains proches du Président de la République.

rn

            Les autres soutiennent que la double démission est consommée. Ils disent l’avoir appris de la bouche de plusieurs ministres, d’amis ou de camarades à eux. Pour convaincre davantage les uns et les autres, ceux-ci expliqueront que les leaders de l’ADP devait se rendre samedi 6 janvier à Koulouba pour consultation. Au cours de son entretien avec ses amis politiques, ATT devrait leur informer de son intention de changer d’équipe tout en leur dressant les orientations générales de la nouvelle équipe, organisation d’élections générales oblige.

rn

            Dans l’un ou dans l’autre cas, si l’on s’accorde sur l’effectivité de la démission du gouvernement, une divergence est visible pour ce qui concerne l’attitude à tenir par ATT. Pour les uns, après avoir accompli les formalités exigées, le Chef de l’Etat devrait renouveler sa confiance à Pinochet et lui demander de former un nouveau gouvernement dès aujourd’hui et ou dans les tout prochains jours.

rn

            Pour d’autres, ATT, à cause du fait que l’actuel PM apparaît visiblement fatigué, serait obligé de chercher un nouveau Premier Ministre pour le remplacer. Et le nom cité est Ahmed Diane Séméga, l’actuel Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

rn

            Dans tous les cas, dans cette confusion, nous avons approché certains collaborateurs du Chef de l’Etat pour avoir confirmation ou non de la démission du gouvernement. Mais, on nous dira que l’information n’est pas fondée. Et les mêmes sources d’ajouter que cette démission ne saurait plus tarder. Ce qui est sûr, c’est le fait que nos compatriotes se soient vite emparés de cette rumeur est la preuve qu’ils attendent le changement de la part de ATT, changement qui est synonyme d’espoir pour l’année 2007.

rn

Oumar .Sidibé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER