IBK au sujet de la défense de l’intégrité du territoire nationale : «Pour qu’un État soit considéré, il faut qu’il ait un minimum de capacité de se défendre »

14
IBK

Face aux nouveaux défis dus au terrorisme et à la préservation de l’intégrité territoriale nationale, le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta ne joue pas avec les outils nécessaires. «Pour qu’un État soit considéré, qualifié, il faut qu’il ait un minimum de capacité de se défendre», a-t-il insisté.

Aucun développement d’un Etat n’est possible sans la sécurité et l’intégrité territoriale. Ceci étant, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, lors de son panel « Dialogue des Présidents », est revenu sur la nécessité pour chaque pays d’équiper son armée. C’était lors de la Conférence Internationale sur l’Emergence en Afrique, à Dakar, le 17 janvier dernier.

D’entrée de jeu, IBK est revenu sur la crise qui mine notre pays depuis 2012. Une crise malgré laquelle le Mali évolue. En substance, il a déclaré: «Qui aurait pensé, il y a juste deux ans, que nous en serons là, bien malin aura été celui-là. Bien sûr, nous avions pensé à l’émergence. Nous avions pensé le Prospective Mali 2017. Mais cela avait été perçu à l’époque comme une prétention inconcevable tant les défis qui entouraient le Mali étaient grands. En 2012, nous avons connu ce que nous n’aurions pas dû connaître et cela aurait pu être pire si la réaction de la communauté internationale n’avait pas été vive, réactive».

Le Chef de l’Etat a témoigné sa reconnaissance au fait que le monde entier s’est retrouvé au chevet du Mali, et il a salué la décision de janvier 2013 du Président Hollande d’intervenir. Ce qui a valu la « formidable opération Serval qui a stoppé la prétention saugrenue et agressive de ceux-là qui n’ont pas de valeur et qui auraient pu conduire à l’assujettissement du Mali ».
Et IBK de témoigner : «Cela, conjugué avec la mobilisation de nos frères du Sénégal, je pense encore à ces militaires sénégalais, m’accueillant à Kidal. Quelle émotion fut la mienne ! J’ai fait le constat des conditions dans lesquelles ces braves éléments sénégalais évoluaient. Ils me répondirent : ‘’ Excellence, nous défendrons la Patrie, nous sommes chez nous’’. C’est cela qui a fait qu’aujourd’hui le Mali est présent à un tel forum».

Le Président IBK dit avoir compris aussi que quand le monde s’occupe de vous, vous avez devoir d’honneur et de dignité de vous qualifier non pas parce que nous aurions eu de la compassion pour vous mais parce que vous auriez mérité de l’être.
«La solidarité internationale est autour de nous, active, porteuse mais il nous faut nous qualifier. Quand nous arrivions, nous avions un pays pas tout à fait comme il se doit. Donc, nous avons compris qu’à force de volonté, il est nécessaire de qualifier et requalifier le Mali par la force de la volonté intelligente de ses enfants. Et recréer l’Etat !», a indiqué le Chef de l’Etat malien avant de rappeler son présent vécu : « Quand nous voyons cette image, dans la cour du Gouvernorat de Gao, où des soldats, l’un français, l’autre malien, l’un bien équipé et l’autre avec des sandales et porteur d’un fusil dont je ne sais pas l’âge, cela faisait pitié. J’avoue que j’ai craqué, j’ai pleuré. Je me suis promis que le jour où j’aurais mon mot à dire dans la conduite des affaires de ce pays-là, ma première tâche serait de faire en sorte que le pays ait un outil de décision politique qu’est l’Armée. Pas parce que je suis un belliciste invétéré mais je suis conscient que telle est la donne dans le monde qui est le nôtre».
A en croire le Président IBK, «pour qu’un État soit considéré, qualifié, il faut qu’il ait un minimum de capacité de se défendre », auquel doit s’associer le « souci de développement ».

La défense d’une Nation est aussi l’œuvre de ses fils dont la majeure partie est composée de jeunes, fer de lance. C’est pourquoi Ibrahim Boubacar Kéïta a placé son second mandat sous le signe de la promotion de la jeunesse.

Ainsi, il a rassuré : «Nous ferons en sorte qu’à terme nous ayons de l’emploi pour les jeunes parce que ce mandat que le Peuple malien nous a confié n’a de sens que lorsqu’il est porteur pour la jeunesse du Mali et nous l’avons dit : ce mandat est placé sous le signe de la promotion de la jeunesse dans tous les domaines. D’abord, la formation: tout Etat qui n’aura pas su qualifier sa jeunesse périra. Qu’à Dieu ne plaise ! Et, ensuite, faire en sorte que les équipements de base soient disponibles. Tout cela pour vous dire que nous sommes absolument convaincus que notre dignité, à terme, est au prix d’un effort soutenu de développement et que le temps de tendre la sébile est terminé. Le temps de la dignité est arrivé. Digne, debout et avançons dans le vent!».

Hier, dimanche 20 janvier 2019, le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta a, dans le cadre de la commémoration du 59 anniversaire de la fête de l’armée, doté les défenseurs de la chère Patrie des logements sociaux.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. On a demandé a un grand général après une bataille coriace qui vu ses hommes tomber comme des mouches: ” général, comment est ce que vous trouvez cette journée horrible?” il répond: ” je vous dirai a la fin de la journée de demain”.

    Celui qui va mourir de la soif en milieu d’un désert n’aura pas droit de parler que quand il commence a apercevoir les touffes du village.
    En vérité en vérité l’heure n’est pas aux félicitations ni aux remerciements au Mali actuel, quoiqu’il faut néanmoins apprécier les effort des uns et les autres.
    Encore encore, Monsieur le Président n’oubliez jamais! Les problèmes du Mali sont très très loin de se centraliser autour du seul probleme du nord. Le plus grand danger qui guette notre pays, a mon avis, c’est dégradation morale qui sévit a cause de l’absence absolue de autorité de l’État: Il faut vivre au Mali pour se rendre compte du degré de l’incivisme et de l’indiscipline de nos citoyens, de le légèreté et laxisme de nos autorités, de la mediocrite de nos travaux et services (a la malienne), de la corruption et l’impunité généralisées, du désordre et l’anarchie publiques, du manque absolue de savoir-vivre, de la saleté et l’insalubrité néfaste, du manque absolue de conscience de nos autorités vis a vis de l’environnement (ex., le seul pays encore prêt a promouvoir de la pollution Co2 en laissant tous les vieux véhicules de l’Europe et des USA entrer sur son territoire sans limite d’age, sans parler de milliers des tonnes de friperies électroniques et plastiques qui sont en vogues sur toutes nos routes a travers le pays) ….

  2. Kinguiranke’ mon tonton COCHON, il faut prendre tes medicaments….. IMBECILINE et IDIOTICINE!!!!!!!!!!!!!

    • Le roi MAUDIT de segou, le digne fils de wuruwaye, malankolon den, que les maledictions de MBouille te suivent aussi bien que Boua jusque dans votre tombe. Boua ka bla

  3. Yugo depuis quand Boua est la dans les rouages de l’Etat Malien: depuis 1992 et il n’a rien fouttu de la defense de l’integrite territoriale et maintenant il commence a nous “djegue be djila” que du vent. Boua arrestes tes enfantillages et regardes la verite en face car tu ne peux pas diriger le Mali, tu n’as ni la capacite, ni la competance et ni l’intelligence. Boua ka bla.

  4. Si seulement Bouffon National pouvait avoir la décence de la fermer souvent !! 🤥🤥🤥

    Est-ce en visant ces objectifs cités qu’il a appuyé son mongolien de fils pour prendre la tête de la Commission Défense et Sécurité dans un pays envahi et défait militairement ? De qui se moque-t-il ?? Sait-il qu’il est le dernier chef d’État à se rendre compte de qu’il dit ?

    Équiper une armée, c’est peut-être dépenser le budget militaire dans l’achat de nouvelles uniformes, des bungalows et des imperméables. Équiper une armée, c’est peut-être s’acheter un « avion de commandement » et se promener pendant que des braves soldats sont fauchés par des attaques et des mines que de toute évidence les moyens aériens auraient évitées. 😒😒😒😒

  5. BONNE anniversaire nos FAMAS, ET félicitation le président de la république du MALI,NOTRE pays a commencé sortir dans le trou aujourd’hui on est senti que nous sommes au MALI .

  6. LE ROI BITON DE SEGOU 21 Jan 2019 at 00:52
    “Il n’y a que les 4 conditions suivantes pour assurer un Mali uni, fort, respecte’ seurise’ et developpe’:
    1-L’ existence d’une vraie democratie
    2- Le developpement de la societe’ civile
    3- La bonne gouvernance
    4- Le respect des lois en vigueuer par les gouvernants et les gouverne’s”

    Exact, rigoureusement exact!

    Et tu fais bien de rappeler et de lister ici NOIR SUR BLANC ces 4 conditions essentielles:
    CA NOUS PERMET DE CONSTATER TRES OBJECTIVEMENT QUE SOUS ZONKEBA 1ER, NOUS N’EN REMPLISSONS………..AUCUNE DES 4!!! 😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    • INCHALLAH tous les points seront realise’s par IBK!!!!
      Tu diras bonjour a’ votre president de Facebook Soumi PERDANT! Il semblerait que ses citoyens de… facebook sont entrain d’insulter leurs propres peres et leurs propres meres sur… facebook! Apres avoir insulte’ leur maman CDR, C’EST LE TOUR DE ROUKI N’DJAY! AVEC CES ENFANTS DROGUE’S DU CDR, IL FAUT S’ATTENDRE AU TOUT! ANW KONI SIGUILEN DON KA AW LODJE’!!!!

      • Depuis 1992 Boua tourne en rond dans les differentes positions des branches au Mali, il a ete a l’Assemblee et il n’a rien fait, il a ete au gouvernement et meme President on a pas vu de resultats, il a denature la cour constitutionnelle du Mali aussi bien que la cour supreme du Mali. Aujourdh’hui au Mali l’Assemblee Nationale est illegitime, la cour contitutionnelle est illegitime, la cour supreme est illegitime et enfin la presidence est illegitime. Boua est un echec. Boua ka bla

  7. Il n’y a que les 4 conditions suivantes pour assurer un Mali uni, fort, respecte’ seurise’ et developpe’:
    1-L’ existence d’une vraie democratie
    2- Le developpement de la societe’ civile
    3- La bonne gouvernance
    4- Le respect des lois en vigueuer par les gouvernants et les gouverne’s
    N’OUBLIEZ PAS POURQUOI L’ANCIENNE URSS QUI AVAIT LA DEUXIEME PUISSANCE MILITAIRE DE LA PLANETE A ECLATE’ ET POURQUOI LE JAPON ET L’ALLEMAGNE QUI ONT TOUJOURS DES BASES AMERICAINES SUR LEURS TERRITOIRES RESPECTIFS SONT DEVELOPPE’S ET RESPECTE’S!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here