IBK en tournée dans la région de Ségou : Des infrastructures à inaugurer et de nouveaux chantiers en vue

0
L'acceuil du président IBK lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
En tournée dans la région de Ségou depuis hier lundi, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, accompagné de près d’une dizaine de ministres, inaugurera plusieurs infrastructures de développement et posera la première pierre de nouveaux chantiers de développement.

Après la région de Sikasso, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, accompagné d’une forte délégation composée de près d’une dizaine de ministres et de plusieurs hauts responsables de l’administration publique, a entamé une visite d’une semaine, du 7 au 12 décembre, dans région de Ségou.

Une visite qui sera marquée par l’inauguration de six infrastructures contribuant au développement socioéconomique et au rayonnement de la cité des balazans, en particulier et du Mali en général.

Mais aussi, pendant les six jours de séjour en 4ème région Ségou, le président Ibrahim Boubacar Keïta, sillonnera les sept cercles (Baraouéli, Macina, Markala, Tominian, San et Niono) de la région pour échanger avec les populations et les notabilités.

Et c’est le cercle de Baraouéli qui a eu le privilège d’accueillir la délégation présidentielle, hier lundi. Initialement prévue pour 9h 30 c’est aux environs de 10H 20mn que le cortège présidentiel est finalement arrivé sur la place publique qui a abrité l’événement où les populations lui ont réservé un accueil chaleureux. Les autorités administratives avec à leur tête le chef de l’exécutif régional, Georges Togo, des cadres du parti Rassemblement Pour le Mali (RPM), ceux des partis membres de la CMP (Convention de la Majorité Présidentielle) et même de l’opposition étaient tous au rendez-vous.

Et parmi la foule celui dont la présence a le plus attiré l’attention d’une partie des hommes de média et même du président IBK, était bien celle de l’élu URD de Baraouéli, Mody N’diaye, non moins 3ème vice-président de l’assemblée nationale, ancien président du groupe parlementaire de l’opposition VRD (Vigilance Républicaine pour la Démocratie). Il  était en première loge ce lundi pour souhaiter la bienvenue au président IBK et sa délégation, chez lui à Baraouéli.

Un geste anodin dirons certains, mais très apprécié par l’hôte du jour, Ibrahim Boubacar Keïta qui dès l’entame de son intervention a exprimé sa reconnaissance à Mody N’Diaye.

« Nous pouvons avoir des divergences de vue, mais si nous avons tous de bonnes intentions pour le Mali, nos chemins se croiseront » a-t- il déclaré avant de remercier l’élu URD de Baraouéli, Mody N’Diaye pour sa présence.

Puis,  le président Ibrahim Boubacar Keïta, a rappelé que la problématique de l’emploi des jeunes et la fourniture de matériels agricoles au monde paysan demeurent ses priorités pour assurer l’auto suffisance alimentaire.

« Le Mali est un pays qui regorge d’énormes potentialités minières depuis plusieurs siècles. Mais l’or qui ne trahie pas c’est l’agriculture. Raison pour laquelle nous avons dédié 15% du budget national à l’agriculture », a-t-il déclaré en langue nationale Bamanan. Avant de remercier l’ensemble des populations de Baraouéli pour leur accueil chaleureux.

Mohamed Tounkara, le maire de Baraouéli a pour sa part, remercié le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta pour ses différentes réalisations en cours ou déjà achevées en faveur du bien être des populations de Baraouéli. Au nombre desquels, 50 logements sociaux et les travaux d’extension du Lycée public de Baraouéli. Mais le maire Mohamed Tounkara a plaidé pour l’aménagement du système hydro agricole de Tamani, la modernisation du système électrique de Baraouéli, et le bitumage de la route Baraouéli-Tamani.

Après Baraouéli, la délégation présidentielle s’est rendue à Ségou où le président IBK a lancé les travaux trois importantes infrastructures routières. Il s’agit de l’échangeur du carrefour de Markala, un tronçon urbain long de 7km en deux fois de voies et 10 km de voirie  urbaine.

Aujourd’hui mardi, la délégation se rendra à Macina et Markala pour d’autres  chantiers.

Lassina NIANGALY, envoyé spécial

PARTAGER