Insécurité. Le Colonel Assimi Goïta « militarise » la police et la protection civile

9

Ce mercredi 5 octobre, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi portant militarisation de la Police nationale et de la Protection civile. Une décision attendue depuis le début de la transition, mais accélérée par les récents mouvements d’humeur au sein des deux corps.

Maliweb.net –  « Grille unifiée, risque unifié ». Telle semble être la réponse du président de la transition, le colonel Assimi Goïta, aux syndicats de la police. Le 13 septembre dernier, les syndicats de la police nationale se sont donnés rendez-vous au Groupement Mobile de Sécurité (GMS) pour une assemblée générale. Les policiers ont exigé l’application, en ce qui les concerne, de la grille unifiée des fonctionnaires de l’Etat, des collectivités territoriales, des statuts autonomes et des militaires.

« S’ils ne nous donnent pas notre grille, nous allons l’arracher », avait lancé, à l’occasion, un policier à l’endroit du ministère des Finances, où le dossier de traitement égalitaire entre agents de même grade sommeille dans les tiroirs depuis un an. Le lendemain de la sortie des policiers, sur un ton moins menaçant, la Protection civile avait demandé l’application du décret sur la grille unifiée. Des plaintes entendues à Koulouba.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, cette militarisation des deux corps est une recommandation des Assises nationales de la Refondation. Ainsi, la police et la protection civile seront déployées dans les « zones reconquises par l’Armée afin d’y assurer la sécurité des populations et de leurs biens, et empêcher le retour des forces du mal ».

Un policier du Groupement Mobile de Sécurité interrogé par Maliweb.net salue le projet de loi. « C’est la fin de la marginalisation de la police », indique-t-il. « Nos collègues sont déployés dans des zones d’insécurité et participent aux patrouilles mixtes, sans bénéficier des mêmes primes », dénonce-t-il.

 Mamadou TOGOLA / Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. La militarisation de la police est une mauvaise nouvelle. C’est évidemment le signe que l’armée n’est plus capable de protéger la population. Ça montre aussi que les russes ont été incapables d’avoir un apport efficace à nos hommes. Et puis comment va-t-on fournir le matériel ? La police se plaint de ne pas être équipée ? C’est inquiétant cette histoire.

    • Ta thèse est complément farfelue !

      Cette décision est plutôt une bonne nouvelle. Je trouve même qu’elle est tardive !

      Les policiers auront les moyens financiers et matériels nécessaires, sur ce point il n’y a pas d’inquiétude. Armes, munitions, véhicules d’attaque et hélico.

      La militarisation de la police dans les zones susmentionnées est une décision salutaire.

  2. Il faut militariser nous tous. C’est-à-dire les bons citoyens patriotes. Ceux qui vont pas vendre leur armes aux djihadistes et rebelles contre une poignée de CFA même pas indexé.
    Par exemple ici, Kinguiranke, moi et bien d’autres peuvent être armés.
    Le Mali doit faire recours à la Corée du Nord. Taekwondo noir, les gens qui etranglent à main nue ou peuvent détruire le cerveau d’un malfrat avec une paire de Baguettes.
    Pas besoin d’armes.

  3. Merci Assimi Goita pour ton patriotisme et ta vision car la police, la protection civile, la gendarmerie, la Garde Républicaine et les FAMA ont tous un seul objectif c’est de protéger le Mali, les Maliens et leurs biens. Merci pour avoir compris cette verite et merci pour le leadership!

  4. Militarisation de la police.
    La dictature s’installe petit à petit.
    Le réveil va être brutal.
    Pour le moment, les Maliens applaudissent à tout rompre comme dans tout début de dictature.
    Maliweb participe insidieusement à cette instauration. Des articles sont vites rétirés, des commentaires censurés.
    On ne parle plus du Crash de Gao parce qu’il révèle les erreurs flagrantes des responsables des achats de matériels.
    On fait semblant d’ignorer la perte de Menaka et Kidal et ses environs, la destabilisation de la région de Gao.
    Maliweb diffuse des articles de propagande de wagner qui font croire à nos compatriotes que tout va bien et que la Russie est derrière nous. Quand quelque chose ne va pas, c’est la faute des autres et surtout de la France
    Ce groupe de mercenaire reproduit exactement les mêmes méthodes qu’en centre-afrique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here