Mali: la Cédéao se montre ferme avec le président de la transition Assimi Goïta

2

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a effectué, dimanche 17 octobre, une visite au Mali pour s’enquérir de l’état d’avancement du processus qui devrait sortir le pays de la crise. Il a rencontré le président de la transition, le colonel Assimi Goïta.

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo et le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta, ont eu deux entretiens dimanche 17 octobre. Un tête-à-tête et des échanges en présence de leurs deux délégations. De source proche des rencontres, le colonel Assimi Goïta a fait un plaidoyer de la situation : les problèmes que rencontrent son pays, notamment l’insécurité, les chantiers ouverts, les assises nationales annoncées. « Assimi Goïta a parlé comme d’habitude calmement, mais avec clarté », confie l’un de ses proches.

Sur un autre point, l’affaire Wagner, il a rappelé qu’on lui cherche des poux dans la tête et que son pays n’a, à ce stade, rien signé avec cette société privée russe qui utilise les mercenaires.

Respect des engagements sur la tenue des élections

De son côté, d’après nos informations, le président en exercice de l’institution sous-régionale a pris la parole pour rappeler que les militaires maliens doivent respecter leurs engagements en organisant les élections présidentielle et législatives fin février 2022. Nana Akufo-Addo a rappelé qu’avant la fin de ce mois d’octobre, les autorités maliennes s’étaient engagées à rendre public un chronogramme de tous les actes à poser jusqu’à la fin de la transition. En clair : à donner une date de fin de la transition.

D’après nos informations, deux émissaires de la Cédéao devraient revenir avant la fin du mois pour faire le point de la situation.

Source: https://www.rfi.fr/fr/tag/mali/

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Quel peuple ? Vous me faites rire , un peuple divisé jusqu’aux os peut il faire quelque chose de potable? Même la religion est une source de division au Mali, plus de 2000 partis politiques et organisations , 1000 syndicats , personne ne travaille au Mali, parler , mentir , voler , seul celui qui n’a pas eu l’occasion de voler au mali n’est pas voleur, des fonctionnaires qui ne sont jamais au bureau mais perçoivent sans vergogne leur salaire, ou viennent et vont au service selon leur convenance , un peule égoïste et méchant ne va jamais réussir voilà notre faux MALAIBA, la boche seulement.

  2. “la Cédéao se montre ferme avec le président de la transition Assimi Goïta‘

    Et le peuple malien se montre ferme avec la maudite cedeao.

    La maudite cedeao oublie que la chose est un couteau à double tranchant.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here