Mali: les propositions de sortie de crise seront-elles balayées d’un revers de la main par les contestataires?

6

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, les Nations Unies appellent les parties maliennes au calme et à la retenue, exprimant leur “plein soutien à la déclaration du 19 juin” de l’organisation communautaire Ouest africaine, CEDEAO. Le communiqué de presse de la CEDEAO, dévoilé à l’issue de la mission de bons offices, reprenait les propositions faites par certains acteurs maliens parmi lesquels le troisième de l’élection présidentielle passée, le député Aliou Diallo. La Communauté internationale appelle à la mise en œuvre et au respect des mesures et recommandations suivantes :

– le préservation des Institutions

– la mise en place d’un gouvernement d’union nationale

– la reprise des législatives dans les zones contestées au second tour

– la relecture des textes régissant le fonctionnement de la Cour Constitutionnelle (Aliou Diallo pour sa part appelle littéralement à la démission de tous ses membres)

– la mise en œuvre rapide des recommandations du dialogue national inclusif.

Face à l’intransigeance de certains acteurs de la contestation du Président malien IBK, la plupart des observateurs fondent leurs espoirs d’accalmie sur le chef de la contestation, l’imam Mahmoud Dicko qui semble progressivement vouloir détendre la situation. Même si tous attendent les conclusions de la rencontre du directoire de la contestation, le M5-RFP, le rejet ou l’acceptation par ces acteurs politiques n’aura pas grand impact. C’est la position de l’imam Mahmoud Dicko qui sera scrutée de près.

Mahmoud Dicko se laissera-t-il entraîner par les plus radicaux du M5-RFP et rejettera-t-il les proposition de la Communauté internationale ?

De l’autre côté, IBK saura-t-il saisir la bouée de sauvetage lancée par la CEDEAO pour sauver le Mali ?

Les prochains jours nous édifierons…

La Rédaction

Gazette du Mali

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Tout sauf un Gouvernement d Union Nationale synonyme d un gouvernement de partage de gâteau heureusement ce mode de gouvernance à été rejeté par le M 5 RFP Dans ce genre de crise où le Mali est au bout du gouffre et ne pouvant pas écarter le politique il est nécessaire de former un gouvernement de mission très restreint composés de cadres techniques des partis politiques sans leur chef des partis siégeant à l Assemblée Nationale et quelques cadres techniques de la société civile tous intègres , compétents et impartiaux Après que notre pays retrouve sa stabilité sur le plan sécuritaire, développement social bref bonne gouvernance, les partis politiques pourront alors occuper pleinement l arène politique C est ma proposition pour une sotie de crise

  2. Toutes les difficultes actuelles proviennent des pressions exercee sur IBK par la “Communaute Internationale”.Certains membres de cette dite Communauter Internmationale ont impose au Mali des principes anti-Souverainete,inacceptables.Ces propositions ,pour etre precis, vont meme contre la Chartre de l’ONU.Apres les negociations,ils ont introduit d’autres artcles qui sont en contradiction flagrante avec le contenu substanciel de notre Constitiution.Les Maliens n’accepteront jamais d’etre roules dans la boue;mieux vaut qu’ils ne reviennent pas sur ce qui a ete rejete par les patriotes Maliens.Ce que IBK a accepte par pression,en foulant au pied les interets superieurs du pays,ne doivent pas faitre l’objet de discussion.

  3. Boua le ventru n’a pas fait de propositions de sortie de crise, il a tout simplement aligner les mensonges encore, Boua le ventru IBK est un incapable et un incompetent, un vrai blablablateur sans vertu, sans dignite et sans honneur! Boua ka bla!

    • TU RESTERAS CON JUSQU’A TA MORT!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      A QUAND VOTRE PROCHAINE PROMENADE SUR LA PLACE DE L’INDEPENDANCE!
      MOGO BE’ DIMI KA IYERE’ GNA! AW BE’ DIMI KA FARA DJOUGOUW KAN. KO FOLI AW KA MALI TI!
      BANDE D’INCONSCIENTS ET D’IRRESPONSABLES! SHAME ON YOU!!!!!!!!!!!!!

  4. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

    La Communauté internationale appelle à la mise en œuvre…..

    LA “COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE” NE VIT PAS LE QUOTIDIENT DES MALIENS.

    DE PLUS, LES MALIENS N’ ONT ÉLU AUCUN DE CES FONCTIONNAIRE DE CETTE CEDEAO FRANCAFRICAINE.

    ALORS, QU’ AUCUNE “MAIN INVISIBLE” NE PRÉTENDE MONTRER LE BON CHEMIN Á SUIVRE..!!!

    NOUS NOUS APPRETONS Á ÉLIMINER NOS TRAITRES ENFIN, THIS IS AN INSIDE JOB…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here