Modibo Sidibé au sujet du processus de sortie de crise : «Pour moi, la question n’est pas de négocier ou pas avec Iyad»

71
Modibo Sidibé
Modibo Sidibé

Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence semble avoir une vision qui se démarque de celle du Parena, cet autre parti d’opposition qui appelait, jeudi dernier, au dialogue avec les djihadistes maliens pour la stabilisation du Mali. C’est du moins ce que laissent croire les propos qu’il a tenus hier, à la faveur de la cérémonie de présentation de ses vœux au peuple malien.

Ce mercredi 13 janvier 2016, le président du parti Fare Anka Wuli  a sacrifié à la tradition en présentant  à la presse et au peuple maliens ses vœux les meilleurs au titre de l’année 2016. Cette tribune qui eut lieu au siège du parti, à Ouolofobougou-Bolibana, fut une occasion pour l’ex-Premier ministre de se prononcer sur plusieurs sujets d’intérêt national, mais surtout de jeter un regard sur la gouvernance du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Au nombre des questions abordées, a figuré en bonne place le processus de mise œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

Ainsi, Mobibo Sidibé, après avoir encore une fois souligné le caractère non inclusif de l’Accord, a fait remarquer que le résultat de sa signature, en termes d’impact pour la stabilité et le retour à une paix définitive et durable, se fait encore attendre. «Au Fare An Ka Wuli, nous ne sommes pas du tout surpris des difficultés actuelles que l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger connaît dans sa mise en œuvre. Car, les questions de fond, qui auraient dû mobiliser l’ensemble des Maliens autour de la refondation du pays et être la quintessence des discussions à Alger, n’ont pas reçu le traitement approprié», a notifié le président des Fare. Selon lui, le tâtonnement observé dans la mise en œuvre de l’Accord atteste suffisamment que les tenants du pouvoir ont mis la charrue avant les bœufs. Modibo Sidibé se dit d’autant plus convaincu qu’une paix juste et équitable ne peut résulter que d’un dialogue inter-malien, qu’il a préconisé que l’on reprenne «là où le Mali a trébuché, en donnant l’occasion à notre peuple de s’approprier véritablement les enjeux, les défis et les perspectives de notre devenir commun».

A la question de savoir s’il analyse la question de la stabilisation du Mali de la même façon  que le président du Parena, Tiébilé Dramé, qui, au cours de sa cérémonie de présentation de vœux, le jeudi 7 janvier dernier, a encouragé le président Keïta à négocier avec les djihadistes maliens, l’ancien chef du gouvernement a été on ne peut plus clair. La question, dit-il, n’est pas de négocier avec telle ou telle personne. «On peut dire aujourd’hui qu’on ne négocie pas avec telle personne et aller négocier avec cette personne demain. On peut aussi commencer à négocier avec quelqu’un et, après, arrêter ces négociations parce qu’on estime qu’elles ne sont pas productives. La question, pour moi, n’est de négocier ou pas avec Iyad», a expliqué Modibo Sidibé. Pour lui, la meilleure façon de stabiliser notre pays, c’est de parvenir à mettre en place une politique globale qui prend en compte les aspects sécuritaire, social, économique, entre autres. Iyad Ag Ghali est, faut-il le rappeler, le tout-puissant chef d’Ançar Eddine, l’un des principaux mouvements djihadistes qui écument le Nord du Mali.

L’orateur a par ailleurs abordé des sujets relatifs à la situation économique du pays, l’agriculture,  la gouvernance, les questions institutionnelles, entre autres.

Bakary SOGODOGO

PARTAGER

71 COMMENTAIRES

  1. Je veux bien croire que Modibo Sidibé pense vraiment qu’il dit.
    Dans tous les cas le Mali n’est pas disposé à le faire car c’est donner notre stabilité aux croupes armés.
    Il faut donc attaque ce assassin pour le mettre hors d’état de nuire.

  2. Je pense que modibo Sidibé veut profiter pour se présenter plus utile dans les débats les plus utiles dans notre pays.
    Mais il à raté cette occasion depuis très longtemps car aujourd’hui le peuple malien sait toute la détermination du président IBK à aller à la paix sans pour autant brader les fondamentaux de notre pays à un djihadiste.

  3. Nous nous égayons d’apercevoir que les frères qui étaient opposés farouchement décider de faire taire les armes et de donner une place à la paix et la réconciliation nationale. Sincèrement en tant que Malien je me dois d’accompagner et encourager cette initiative et appeler tout le peuple d’aller dans cette dynamique. Car en accompagnant et en encourageant ceux-ci, c’est le Mali qui gagne. Pas question de négocier avec Iyad.
    Vive le MALI uni et indivisible !

  4. Pour ma part, Modibo Sidibé fait une mauvaise analyse sur le retard de la mise en oeuvre de l’accord de paix parce qu’il estime que le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs. Je pense qu’il faut soutenir les acteurs dans la mise en oeuvre de l’accord de paix qui est gage d’une sortie de crise réussie.

  5. Dans tous les cas le Mali n’a aucune intention de négocier avec ce terroriste.
    Si le gouvernement commençait à le faire,ce serait la porte ouverte à tous les autres chefs rebelles non signataires de l’accord de paix de se mettre à perpétrer toute sorte d’attaques pour espérer rentrer en négociation avec le gouvernement.

  6. Pour ma part, je pense que le président fait beaucoup d’effort pour la mise en oeuvre de l’accord de paix d’Alger. Ce serait un manque de foi pour dire que le président ne s’y met pas pour sortir le pays dans cette crise avec tous les efforts qu’il consent.

  7. “Pour lui, la meilleure façon de stabiliser notre pays, c’est de parvenir à mettre en place une politique globale qui prend en compte les aspects sécuritaire, social, économique, entre autres.”
    Mon cher Modibo Sidibé, l’accord de paix et de réconciliation fait cas de tout ce que vous mentionnez. Il s’agit de la mise en oeuvre de l’accord de paix qui certes n’est pas parfait, mais il nous permet de retrouver la paix .

  8. Je pense que l’accord de paix d’Alger est une issue favorable pour la sortie de crise. Pour son application effective, il faut l’engagement de tous les acteurs et de la population afin que nous retrouvions la paix tant attendue.

  9. Dire que le gouvernement malien a mis la charrue les bœufs dans le cas du processus de paix au Mali,c’est faire preuve d’une mauvaise lecture de la situation.
    Modibo Sidibé doit savoir que le président a réussi avec ces accords à donner une accalmie qui est en train de conduire à une paix définitive.
    Merci président

  10. Vraiment le parti de Modibo commence a tapé sur nos nerfs par des bobards qui sortent de leurs bouches, par des mensonges qui sortent de leurs bouches, vraiment Gay est un véritable traitre qui est contre le bonheur des Maliens

  11. Il faut ce Giton arrête de mystifier la situation du Mali .Le peuple sait que IBK se bat pour la nécéssité des Maliens .Le peuple est en accord avec IBK ,vive IBK.

  12. La liberté est la propriété de soi; on distingue trois sortes de libertés: la liberté naturelle, la liberté civile, la liberté politique; c’est-à-dire la liberté de l’homme, celle du citoyen et celle d’un peuple. La société civile malienne manque de responsabilité.
    La vertu de justice est de l’essence de la société civile
    IBK demeure l’unique refondateur

  13. L’accord de paix est u e prérogative du chef de l’état c’est pourquoi il tient à l’accord d’Alger II qui s’il est mis en application permettra à notre pays de renouer avec la paix.
    L’accord de paix est confronté à des problèmes mais avec les actions menées de part et d’autres par les différentes parties; les choses doivent pouvoir connaitre un coup d’accélérateur.
    Toutes les filles et fils de ce pays doivent s’engager dans la mise en œuvre de cet accord car il constitue le plus grand obstacle au développement de notre pays.

  14. L’accord de paix connait des difficultés certes mais si le gouvernement et les populations pour commencent à se l’approprier la lueur d’espoir demeure toujours ; les deux personnes qui tiennent l’exécutif de notre pays sont des hommes de paix et de vision; c’est pourquoi le comité qu’ils viennent de mettre sur pieds pour faciliter la mise en œuvre de l’accord de paix est à saluer. La bonne foi des uns et des autres est déjà un bon point pour qu’on atteigne cet objectif.

  15. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix à travers l’accord d’Alger qui est un espoir pour tous, pour qu’il y ait la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et je crois que ce nouveau comité en est une preuve matérielle.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sûr qu’elles le tiendront.

  16. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  17. On est fier de la gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta.
    Un petit conseil à Modibo Sidibé: depuis que le monde est monde, il n’y a jamais eu d’accord parfait. C’est l’application qui détermine si l’accord est ou pas à la hauteur des attentes.

  18. Franchement je ne peux pas écouter un pédophile. Non je n’ai pas ce temps. Modibo Sidibé est une honte pour cette nation. Car ses pratiques ne sont pas dignes d’un fils digne de ce pays.

  19. Modibo Sidibé est un politique sans dignité et sans vergogne. S’il savait qu’on a des informations vitales sur sa personnes il n’allait pas se permettre de parler ainsi. Son projet de société est vide. Car n’offre rien de bien à la population. Raison pour laquelle il n’a pas été admis à l’élection présidentielle de 2013.

  20. La paix que doit apporter l’accord de paix issu du processus d’Alger est la seule chose qu’attendent actuellement tous les citoyens maliens. Nous sommes sans doute rassurés d’une paix. Cela grâce à la signature de l’accord d’Alger en 2015. Donc 2015 n’est une année noire.

  21. Ce sont les Modibo Sidibé et Soumaïla et consorts qui ont fait venir des mercenaires lors de la transition pour faire un contre coup d’Etat contre le général Amadou Haya Sanogo. Mais heureusement pour le Mali et malheureusement pour ces hommes politiques inconscients de la situation du pays que ce coup n’a pas marché.

  22. Je ne suis contre Modibo Keïta mais contre ses dires. A sa place, vu qu'il a eu à gouverner dans ce pays sans succès, je n'allais pas me permettre de parler de la sorte. Nous savons tous quel genre de dirigeant il est. Donc qu'il ne peut pas nous voiler les faces avec ces conférences de presse.

  23. Modibo Sidibé a parfaitement raison sur ce point: la question n’est pas de négocier ou pas avec Iyad. Mais moi je m’en dire même que si seulement si nous devons discuter avec Iyad, nous hésiterons pas à le faire. Car la seule chose qui nous intéresse maintenant est le retour de la paix. Pas plus.

  24. Je crois que nous ne devons pas négocier ou discuter avec Iyad. Ce dernier est impliqué dans cette crise depuis les années 1960. Il ne veut pas que ce pays connaisse la paix. Raison pour laquelle il a refusé de signer l’accord de paix issu du processus d’Alger.

  25. Pour le moment, les autorités maliennes qui ont pour mission primordiale d’apporter la paix dans ce pays qui en a perdu depuis 2012 suite à l’arrivée des ex-combats du guide libyen, Mouhammar Kadhafi sur notre sol, sont prêtes à négocier avec tous ceux qui ont leur mot à dire dans le processus de la paix dans ce pays.

  26. Modibo Sidibé fait comme s’il peut bien gérer cette crise. Alors qu’on sait de quoi il est capable, après avoir occupé la primature sous Amadou Toumani Touré. On n’a pas besoin de son avis sur la résolution de la crise. On a juste besoin qu’il nos dise la vérité sur lui-même. Car la rumeur circule depuis plus de deux ans, dans ce pays, qu’il serait un pédophile.

  27. Si la solution était réellement dans une quelconque négociation avec Iyad, on n’allait pas arriver à ce stade. Donc on ne veut pas que les autorités négocient avec cet ennemi de la paix. Une personne n’ayant pas caché sa volonté de vouloir mettre de l’huile dans le feu dans le processus de paix au Mali.

  28. Je convie les maliens à la patience, en tout cas si nous voyons constatons ces dernières années passées par IBK au pouvoir ont porté fruit d’une part. Sur le plan économique il y’a eu une croissance. De toutes les façons, le Fond Monétaire Internationale ne présenterait pas des félicitations fictives.

  29. Chers compatriotes comprenons juste que chaque chose à son temps, on ne peut pas forcer le destin. Pour des précisions, je dirais juste que nos dirigeants ont fournis des efforts, mais le moment que nous attendons tous n’est pas encore venu.

  30. 😉 😉 😉 😉 😉 Le Mali est à nous tous, et non au chef de l’Etat et son gouvernement. De ce fait, il est normal que nous unissions nos forces pour la sauvegarde de notre pays. Certes, nos dirigeants jouent leurs rôles, mais à nous aussi de contribuer à la reconstruction de notre pays.

  31. Modibo, ce pays est le vôtre tout comme le chef de l’Etat actuel. Cela étant, vous devez contribuer à la convalescence de ce pays en laissant de côté vos différends. Notre pays a besoin de vous tous.

  32. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 La participation de l’opposition malienne à la gestion du pays est nécessaire. Le Mali traverse une situation très difficile, seule l’union peut le sortir dans ce trou. Œuvrons tous ensemble pour rebâtir notre pays. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  33. L’accession d’IBK à la tête du pouvoir a coïncidé avec beaucoup de problème. Deux ans ne peuvent guère sauver le Mali. Donc, de grâce attendez la fin de son mandat pour pouvoir le critiquer.

  34. Les maliens doivent prendre leurs mal en patience, tout finira par etre résolu. Par contre, nous devons comprendre que ce n’est pas du jour au lendemain que les choses pourront voir le jour.

  35. Le ridicule ne pas, sinon Modibo Sidibé l’aurait été depuis longtemps. C’est seulement pour ce faire de la popularité dans le théâtre de la politique malienne. La politique au Mali c’est fini pour Modibo Sidibé et consorts, il n’a qu’à entreprendre d’autre chose.

  36. Comme on le dit très souvent ” ne jamais avoir confiance à un coiffeur qui n’a pas de cheveu”. Modibo ne peut rien dans la gestion de ce pays ceux les leaders d’hier qui ont mis le pays ruine. La population malienne doit rester indifférente aux dits et faits de ce type.

  37. Cela m'étonne que Modibo Sidibé, sois capable de proposer une solution pour sortie notre pays de cette crise multidimensionnelle, car ceux sont les même qui ont plongé le pays dans cette crise. Tièbilé Dramé, SoumaÏla Cisé et Modibo Sidibé ne sont capable de sortie le Mali de crise existentielle.

  38. Cela m'étonne que Modibo Sidibé, sois capable de proposer une solution pour sortie notre pays de cette crise multidimensionnelle, car ceux sont les même qui ont plongé le pays dans cette crise. Tièbilé Dramé, SoumaÏla Cisé et Modibo Sidibé ne sont capable de sortie le Mali de crise existentielle.

  39. Certes négocier avec Iyad Agali est loin d’être la solution, mais l’idée de Modibo Sidibé est plus ou moins inefficace pour notre pays. Le combat du régime en place est salutaire, les terroristes doit être traqué jusque dans leur dernier retranchement.

  40. Sur ce point je pense que Modibo Sidibé dit vrais, la question n’est pas de négocier ou pas avec Iyad, mais de trouver une solution plus efficace à ce problème. Négocier avec ce terroristes n’est pas la solution car il ne respecteront jamais leur engagement vis-à-vis du gouvernement malien.

  41. Ce petit monsieur Tièbilé Dramé est fou où quoi? le gouvernement malien ne négociera jamais avec les terroristes. La proposition de Modibo Sidibé est plus ou moins soutenable que celui du petit monsieur. Modibo Sidibé sur ce point de vie n’a pas tort.

  42. Certes la lutte contre le terrorisme est difficile mais pas impossible, le gouvernement est en train d’accomplir un travail salutaire dans cette lutte. J’apprécie énormément la proposition du pédophile Modibo Keita et aussi de petit monsieur Tièbilé Dramé, mais population aimerais les voir alliés au régime au pouvoir pour trouver une solution à cette crise politico-sécuritaire.

  43. Je pense que la lutte du régime au pouvoir contre le terrorisme est le meilleur. Toutes ces propositions, c’est-à-dire celui de Modibo et de Tièbilé sont tous déraisonnable. La meilleurs façon de combattre le terrorisme est de traquer les acteurs principales du terrorisme jusqu’à leur dernier cachette.

  44. J’invite Modibo Sidibé et Tièbilé Dramé à plutôt soutenir le régime au pouvoir, parce que l’idée de la propositions de sortie de cette crise politico-sécuritaire de ces deux personnalités est nulles. Ils doivent au contraire soutenir l’idée d’IBK qui de combattre avec la plus grand ardeur le terrorisme.

  45. 👿 👿 Le gouvernement malien ne négociera jamais avec les terroristes, ce sont des personnes ni loi, ni foi. Qu’est qui nous prouve que les terroristes respecteront leur engagements. Ils doivent simplement payer pour leur actes ignoble perpétré sur le sol malien.

  46. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  47. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais nous devons être sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord.

  48. ” Il existe d’autres acteurs avec qui il faut compter pour l’instauration d’une paix durable.” dixit chiaka doumbia du “challenger.
    Certes il existe d’autres acteurs sur le terrain, cependant ces acteurs sont des TERRORISTES avec qui on ne doit NULLEMENT pas compter.
    Leur méthode c’est la guerre par la terreur et la réponse doit être pareille.
    Le plus important c’est que les conditions soient remplis pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles se personnes rentrent pour commettre leurs forfaits.

  49. Quelques soient les maux qui minent notre société nous devons tous être unanimes sur la réponse à apporter au terrorisme car quand elle est entre dans une société il n’y pas véritablement de point de retour. Des pays comme l’Irak, l’Afghanistan ou encore récemment la Syrie sont des exemples palpables. Il faut donc éliminer les bases de ces mouvements qui veulent prendre pieds dans notre pays et cela passe nécessairement par l’unification du pays.
    TOUS DONC POUR LA PAIX AU MALI!

  50. Faut-il discuter avec Iyad Ag Agaly, Amadou Kouffa et autres Maliens ?
    NON! car toutes ces personnes en elles-mêmes sont des marionnettes qui agissent sur ordre de leurs financiers et pour que ce problème soit donc résolu c’est leur élimination pure et simple.
    Il faut répondre au bâton par le bâton. Les groupes armées qui sont pour le bien du Mali sont déjà engagés dans le processus de paix d’Alger II donc les récidivistes on doit les traquer.
    “WAR OF TERROR”

  51. Vous ferrez mieux de chercher autres choses à coller sur le régime actuel. Tout comme IBK, Modibo vous êtes aussi un homme politicien. Vous êtes bien en mesure de comprendre la gestion du pouvoir mieux que quiconque.

  52. Modibo pardon toi tous les maliens te connaissent ici.
    C’est une réunion que tu faisais avec ton groupe d’homosexuel ou parlais tu de l’avenir pays?
    Ton temps est passé…
    On fait rien avec toi vieux ****là

  53. Que Modibo Sidibé se rappel lorsqu’il était premier ministre, la gouvernance du pays était tellement médiocre. Alors que Modibo Sidibé arrête de nous parler de mauvaise gouvernance. Modibo Sidibé est un mauvais leader dont la population malienne n’approuve aucune considération.

  54. Donc dans ce cas nous pouvions dire un grand merci à IBK parce qu’il a été le premier président malien à se rendre là bas. Monsieur SIDIBE, il faut nous raconter autre chose plus importante que cela.

  55. Je pense que nous avons dépassé ce stade de la critique à plus forte raison des critiques insensés et même désavantageux. Le pays a besoin de nouvelles actions, de nouveaux horizons sur le plan politique dans le cadre de la bonne gestion du pays. Les critiques ne sont plus à la page.

  56. Un ***qui s’entretient avec d’autres ***? j’imagine l’avenir de notre pays
    j’ai peur pour nos enfants
    De quoi à craindre, le peuple malien connait ses enfants

  57. Quel enseignement peut apporter un ****
    nous ne sommes pas dans un night club mon cher sidibé
    notre pays est entre de bonne main.
    Le bâtisseur est là au commande de notre navire.
    Qui vous a sollicité? un groupe de *****alors !!!!

  58. Ce *****de Modibo est sans scrupule.Ou sont passés les 42 milliards?Bien évidemment, ils sont allés dans votre compte et vous voulez refonder le citoyen et le pays.Pensez à vous refondez en premier pompeur de ***, ****** .

  59. Les maliens ont compris le petit jeu de dupe de Modibo Sidibé. Modibo Sidibo est l’un des leaders qui ont fait trop de mal à la politique malienne, comme par miracle il devient le détenteur de la solution des maux du Mali.

  60. Il ne suffit pas forcément de faire partie de la majorité présidentielle, du gouvernement ou un proche du président pour apporter sa contribution dans la gestion du pays. La patrie est un trésor et un héritage légué par nos ancêtres auxquelles nous devrions tous prendre en soin.

  61. Je pense que si Modibo Sidibé avait une bonne conscience il n’allait pas parler de mal gouvernance ou autre maux qu’ils avance dans son discours lors de cette rencontre. Il a été premier ministre sous Amadou Toumani Touré et il n’a pas bien géré cette poste.

  62. En effet le PM Modibo est celui qui a conduit les accords de paix afin que nous soyons à ce stade donc je pense qu’il doit continuer cette mission afin de trouver définitivement une issue parfaite avec tous les partis signataires.

  63. Modibo devait être reconduit car il est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener à bien les discussions avec les groupes armés pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail et je peux l’affirmer que le président ne s’est pas trompé de personnes

  64. L’objectif premier du nouveau gouvernement est tout mettre en oeuvre pour réussir les accords de paix. Nous pensons que le PM est celui là même a qui nous devons tout pour ces accords et il saura comment faire pour mener les discussions avec les partis signataires

  65. La paix du Mali ne dépend pas d’IYAD ou qui que ce soit. Les différents partis sont déterminés d’aller à la paix donc si ce récalcitrants veut qu’il fasse ce qu’il lui passe par la tête. Nous irons à la paix et ensemble nous trouverons l’antidote IYAD

  66. La paix est l’un des facteurs de développement d’un pays. C’est pourquoi le président Ibrahim Boubacar Kéita a donné une chance d’avoir cette paix en signant les accords de paix avec les groupes armés.
    Aujourd’hui, l’espoir en cette paix est belle et bien réel avec la libération de prisonniers, le cantonnement, l’insertion des ex-combattants.
    A cela, il faut ajouter le remaniement ministériel qui a vu l’entrée des chefs de partis signataires. Merci IBK de nous offrir cette paix gage de tout projet de développement

  67. Mon cher **** sans IYAD nous irons à la paix car il n’a jamais pris part à la signature de ces accords donc ne nous fatigue pas avec tes solutions à la con

  68. La paix de notre pays ne dépend pas d’IYAD mais plutôt de donner la chance à ces accords de paix signés avec les autres partis tels que la CMA et la plate forme.
    Nous portons notre confiance à cette paix monsieur le *****, IBK a la solution pour sortir le pays du chaos que vous l’avez plongé

  69. Pour votre information Modibé, les accords marchent bien et très avancés dans sa mise en application. Les 2 parties signataires ont libéré récemment des prisonniers et le président compte nommer certains chefs à des postes ministériels.
    Je pense que l’essentiel pour nous est que les 2 partis ont une réelle volonté d’aller à la paix

  70. On dirait que le parrain des ** de notre pays a oublié que le cantonnement, le désarmement et l’insertion des ex-combattants ont démarré donc si tu n’as rien à nous dire va ailleurs car on vous connait.
    Ton t’a vu au pied du mur et le peuple malien se va jamais se tromper de personnes.

  71. Je pense qu’il est temps que nos opposants arrivent ces critiques stériles qui n’apportent rien à notre pays. Il doivent s’associer au président de la république pour qu’ensemble nous allons tous à la paix tant importante pour notre pays. Le Mali appartient à nous tous donc nous sommes tous appelés à apporter notre pièce sa reconstruction

Comments are closed.