Mouvement culturel Hip Hop et enjeux sociaux : Le Premier ministre ouvre un atelier

0
Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo - connaissance
Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo: Ministre de la Culture

Le Premier ministre Moussa Mara a présidé l’ouverture de l’Atelier de formation et d’échanges initié par la génération Hip Hop sur la société et la Génération RAP du Mali. C’était hier jeudi 20 novembre 2014 au Centre Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké Kouyaté de Bamako.

L’enceinte du Centre Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké Kouyaté a servi de cadre pour l’ouverture d’un atelier de formation et d’échanges initié par la génération Hip Hop sur la société et la Génération RAP du Mali.

Placée sous la présidence du Premier ministre et le parrainage de Madame le Ministre de la culture, la cérémonie a été introduite par M. Hamed Pathé, Directeur du Conservatoire et M. Mamou Daffé Directeur de la Fondation Festival sur le Niger de Ségou. Les deux intervenants ont salué la présence à cet atelier du Premier ministre et des ministres de la culture, du culte et aussi de la communication, en témoignage de l’engagement du Gouvernement pour le développement de la culture en général et des activités du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké Kouyaté à travers notamment la construction de plusieurs classes. Ils ont souhaité le bitumage de la voie de raccordement qui mène au Conservatoire des Arts et Métiers à partir du parc zoologique de la capitale.

Après la présentation de quelques talents artistiques venus de divers pays de la sous-région et la prestation musicale de l’orchestre du centre, Madame le Ministre de la Culture, Ndiaye Ramatoulaye Diallo a indiqué que le Hip Hop est un vecteur de messages aux enjeux national et international que les autorités doivent accompagner. Par ailleurs, elle exhorte la nouvelle génération à des prestations de sensibilisation dans le sens de la paix et de la lutte contre l’Ebola qui crée actuellement une psychose mondiale.

Le Premier ministre qui avait reçu les animateurs du mouvement des arts urbains le 26 avril 2014, a souligné que le RAP est l’un des fils conducteurs du développement socio-économique qui doit être soutenu par le Gouvernement à travers le Ministère de la Culture. Il a exhorté les participants à une démarche d’information et de sensibilisation sur les acquis de la formation.

Le hip-hop se définit comme un mouvement culturel, musical et artistique apparu aux États-Unis à New York, dans le South Bronx au début des années 1970. Originaire des ghettos noirs et latinos de New York, il se répandra rapidement dans l’ensemble du pays puis au monde entier au point de devenir une culture urbaine importante. La culture hip hop connaît plusieurs disciplines : le rap (ou MCing), le DJing, le break dancing (ou b-boying), le graffiti, le beatboxing. Ces disciplines, apparues avant le hip hop, seront intégrées dès la naissance du mouvement. Cette expression musicale

Source : CCINT

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER