Niantanso, Sagabari et Badinko : la population déterminée à soutenir le Général Moussa Sinko Coulibaly

1

Dans le cadre de sa prise de contact avec ses militants et l’implantation de son parti, le président de la Ligue Démocratique pour le Changement (LDC), le Général Moussa Sinko Coulibaly, a entrepris, du samedi 27 au lundi 29 mars, une tournée dans la région de Kita. Il a demandé à la population d’adhérer à la LDC, seule formation politique, selon lui, «qui cherche le pouvoir pour le peuple malien».  

C’est à  Niantanso dans la commune du même nom qu’a débuté, le samedi 27 mars,  la visite du  président de la Ligue Démocratique pour le Changement (LDC), le Général Moussa Sinko Coulibaly. À la tête d’une forte délégation, l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a été accueilli par une foule en liesse.

De l’entrée du village jusqu’à la cour de l’école qui servait de place publique, le Général démissionnaire de l’armée a été accompagné par les chants, des coups de fusil des dozos et au rythme du son de tam-tam. «Niantanso soutient le Général Moussa Sinko Coulibaly», pouvait-on lire sur des tee-shirts qu’arboraient fièrement des militants et sympathisants avec l’effigie du Général Coulibaly.

Jeunes, femmes et personnes de tout âge se sont réjouis de la visite du président de la LDC. Le maire de la Commune rurale de Niantanso, Kolly Dembélé, a souhaité la bienvenue au Général Coulibaly et à l’ensemble des membres de sa délégation.Il n’aura pas tari d’éloges à l’égard de l’hôte du jour. Selon l’édile, l’ancien ministre de l’Administration territoriale est l’un des hommes sur lesquels le peuple malien peut compter pour sortir le pays de l’ornière.

Le Général Moussa Sinko Coulibaly, comme le  prophète Moise 

Un avis partagé par son homologue de la commune de  Kobry, Sitapha Dembélé, qui dit connaître Moussa Sinko Coulibaly bien avant aujourd’hui. «S’il a décidé de venir nous voir, c’est tout un honneur pour nous», a-t-il affirmé. S’adressant directement au président de la LDC, il dit croire que celui-ci sera le prochain président de la République du Mali.

Pour sa part, le représentant des ressortissants du village, Sambou F. Dembélé, tout en soulignant les problèmes qui assaillent le village qui ont pour nom absence  d’ambulance pour l’évacuation des malades à Kita, manque d’eau potable, absence de périmètres irrigués pour les femmes et de route, se dit heureux et fier de pouvoir compter sur le président de la LDC. Un homme de conviction et d’engagement, a-t-il dit.

Avant d’ajouter que c’est la première fois qu’une personnalité qui a des ambitions pour le Mali se déplace expressément pour la commune de Niantanso. Sambou F. Dembélé a affirmé que les autres s’arrêtent juste de passage. «Nous n’oublierons jamais ce geste amical», a-t-il conclu.

Le chef de village Arabe Dembélé et la représentante des femmes, Bamakan Dembélé, ont tous abondé dans le même sens. Le premier a formulé des bénédictions pour le Général Coulibaly et le second, tout en insistant sur le manque de moulin dans le village, a, au nom des femmes, promis de le soutenir à partir d’aujourd’hui.

Pour de nombreux habitants rencontrés sur place, le Général Coulibaly s’est sacrifié pour le Mali en démissionnant de son poste de directeur de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondeye Beye. Aux yeux de ceux-ci, le président de la LDC a servi de lumière et de guide pour le pays.  C’est pourquoi, les jeunes de Niantanso, fascinés par l’homme, ont décidé d’adhérer à la LDC. «Moussa Sinko est considéré comme le prophète Moise qui a été envoyé par Dieu à l’Égypte», nous a-t-on dit.

Rétablir chaque citoyen dans ses droits

En prenant la parole, à son tour, le président de la LDC, le Général Moussa Sinko Coulibaly, a remercié l’ensemble de la population pour l’accueil qu’elle lui a réservé et à sa délégation. Tout en affirmant être de Niantanso puisque, ayant lié une amitié depuis 1978 avec un natif de la localité, le Général Coulibaly dit être venu se confier à ses parents et chercher leurs bénédictions. «Je suis à votre disposition. Je suis heureux et fier d’être ici. Notre réussite est la vôtre, notre présidence sera celle de Niantanso», a-t-il déclaré.

Sans promettre quoi que ce soit, Moussa Sinko Coulibaly, arrêté au milieu de la foule, les mains croisées et vêtu d’un costume gris, a indiqué que la LDC se bat pour apporter des solutions aux problèmes. Sa philosophie, dit-il, consiste à rétablir chaque citoyen dans ses droits. Tout en appelant le peuple au travail et au patriotisme, l’ancien ministre de l’Administration territoriale se dit se battre pour faire sortir le pays de l’abîme et le bâtir dans l’honnêteté.

Car, pour le Général Moussa Sinko Coulibaly, face à la crise multidimensionnelle qui frappe le pays, la LDC est le seul parti sur lequel les Maliens peuvent compter. «La LDC travaille à fédérer les énergies et les synergies», a-t-il assuré tout en indiquant que les prochaines élections se préparent depuis maintenant.

C’est dans ce cadre qu’il a appelé les militants et sympathisants à distiller les idéaux du parti à travers le pays. Pour terminer, le président de la LDC a affirmé que les femmes sont au cœur de leurs préoccupations, de leurs engagements et de leurs projets.

La cérémonie a pris fin par des témoignages de l’imam qui a rappelé que le Général Coulibaly leur a aidé à recouvrer leurs terres au moment où il était ministre. Un acte qu’il dit ne jamais oublier.

La LDC,  le seul parti qui travaille pour le bonheur du pays

 Après Niantanso, le Général Moussa Sinko Coulibaly et sa délégation se sont rendus le lendemain dimanche à Sagabari dans la commune de Gadougou I. Comme à Niantanso, le président de la LDC a eu droit à un accueil populaire.

Comme dans la pure tradition malienne, le Général Coulibaly et sa délégation ont d’abord rendu visite aux notabilités et à au maire de la localité. Tous ont apprécié le geste de Moussa Sinko et se disent honorés de cette visite de courtoisie de l’ancien ministre. Ils lui ont formulé des bénédictions et l’ont assuré de leur disponibilité à l’accompagner dans la mesure du possible.

Après les différentes visites, le Général Coulibaly et sa délégation se sont rendus dans la salle de conférence du village où des centaines de militants et sympathisants les attendaient. «Ça fait longtemps que nous attendons cette visite du Général» a tout de go déclaré Charles Kangama, le point focal de la  LDC Sagabari qui a rappelé les difficultés de la localité.

Au nombre de celles-ci, on peut retenir l’absence d’agents de sécurité, le chômage des jeunes, la scolarisation des enfants et l’absence d’école secondaire, notamment le Lycée.

Pour la population de Sagabari, les militants du LDC sont reconnus pour leur engagement et leur militantisme. Selon elle, la LDC est le seul parti qui travaille pour le bonheur du pays. C’est-à-dire le mettre au-dessus de tout. De l’avis de nombreux habitants de Sagabari, le Général Coulibalyn’est pas un homme à présenter. Car il est celui qui a sacrifié sa vie au profit de l’intérêt public.

«La LDC cherche le pouvoir pour le  peuple»

Comme à Niantanso, la veille, le président de la LDC, le Général Moussa Sinko, très ému par des témoignages à son égard, a martelé le même message. Il a prôné l’unité et le patriotisme. Tout en reconnaissant l’existence de nombreux problèmes, Moussa Sinko Coulibaly a indiqué que seul le travail et l’engagement de tout un chacun permettront de faire sortir le pays de l’abîme. C’est dans ce cadre qu’il affirme être venu à Sagabary, non pas pour promettre, mais tout faire pour que la localité puisse connaître un essor. À ses yeux, seul le développement économique de la localité pouvait résoudre le problème.

«Nous sommes venus dire que chacun doit s’impliquer dans le développement du pays», a-t-il affirmé. Car, selon lui, il ne s’agit pas de donner les moulins et autres babioles mais de donner des moyens adéquats à la population. Cela passe par mettre en place un système éducatif performant, ce d’autant que rien ne vaut l’instruction.

Il a également parlé du désenclavement puisqu’il ne pas peut y avoir un développement économique sans bonne route. «Si l’économie s’accroît, les populations auront les moyens de faire face à ses problèmes. Cela rendra la population beaucoup plus indépendante», se convainc-t-il.

Revenant à son parti, le Général Coulibaly a indiqué que la LDC est différente des autres formations politiques qui cherchent le pouvoir pour eux-mêmes. En ce sens que la LDC cherche le pouvoir pour le peuple. Ce qui, semble-t-il, n’est pas le cas pour les autres partis. La LDC est un parti qui met le Mali au-dessus de tout.

Il a assuré que c’est un parti qui est ouvert à tout le monde à condition d’être patriote et déterminé à faire sortir le Mali du sous-développement. C’est dans ce cadre qu’il a demandé à la population d’adhérer massivement à sa formation politique. «La LDC est la vôtre,il a besoin de votre soutien et de vos bénédictions», a-t-il conclu.

Tout Badinko réclame Moussa Sinko Coulibaly

La visite de 3 jours du président de la LDC, le Général Moussa Sinko Coulibaly, dans la région de Kita, a pris fin le lundi 29 mars à Badinko dans la commune rurale de Sébékoro. Comme dans les précédentes localités, l’étape de Badinko a été des plus chaleureuses. Les militants du parti ont accueilli la délégation depuis l’entrée du village jusqu’à la place publique.

Là, la population était sortie nombreuse pour dire la bienvenue à Moussa Sinko Coulibaly. «Tout Badinko réclame Moussa Sinko Coulibaly» scandaient de nombreuses personnes, très enthousiastes de l’avoir rencontré. À Badinko également, les populations ont exposé leurs problèmes : absence d’électricité, chômage des jeunes et arrêt du chemin de fer.

Tout en se refusant à toute promesse, le Général Moussa Sinko Coulibaly a, comme la veille à Sagabari, indiqué que le développement du pays passe par l’engagement et le dévouement de tous et de chacun. «Nous sommes venus vous dire que la LDC est la vôtre. Elle vous appartient et il faut s’en servir», a-t-il insisté. Avant d’ajouter que la LDC est le seul parti qui peut rassembler et ramener la paix au Mali. Il a appelé les autres partis à se joindre à la LDC.

Pour le Général Coulibaly, la transition prendra fin avec les élections. C’est pourquoi, il faut, dès aujourd’hui, commencer les préparatifs des futures échéances électorales. «Il faut bâtir le pays dans la transparence et la loyauté», dit-il. Moussa Sinko a partout terminé son intervention en formulant des bénédictions pour le pays.

 

Outre le Général Moussa Sinko Coulibaly, faut-ille rappeler, la délégation était composée de Kéïta Assitan Keïta, de Mahamadou Samaké, de Mohamed Dicko et bien d’autres personnalités.

 

Abdrahamane SISSOKO

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Key issues for Mr. Coulibaly is same it is for all national Malians politicians plus satisfactory answer with satisfying intent could help boost candidate to presidential victory . Questions are will he as president remove immunity for corruption Malians possess as government workers at designated jobs plus will he appoint corruption officer that work free of presidential restraints to investigate plus prosecute corruption?
    Correct answer to both questions is yes.
    Where candidate come with detail information on powers plus operating of corruption officer those topics management should place that candidate in lead group of candidates attempting to be elected president of Mali.
    I favored Moussa Sinko Coulibaly as president in last presidential election but he was victim of IBK corruption plus vote fixing. Coulibaly was of first to complain about IBK illegal plus unconstitutional traitorous Algiers agreement where IBK family in partnership with Europeans are trying to steal Malians to be north Mali oil fields, solar energy fields plus wind energy fields to sell that energy as their property. Likely they will populate region with Europeans as region become developed. Worst of all IBK is used lie that that territory must be given to one percent of Malians. That area is about two thirds of Mali. No Malian is so stupid they would do such thing. That illegal agreement is IBK most corrupt act as president plus proof he is from family of very clever traitors.
    Moussa for President.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here