Prochaine présidentielle : Me Demba Traoré se lance dans la course à la candidature de l’URD

0

A l’orée des prochaines joutes que notre pays s’apprête à organiser, le secrétaire à la Communication de l’Union pour la République et la démocratie (Urd), Me Demba Traoré, était dans la capitale des rails, le week-end dernier, pour se lancer officiellement dans la course à la candidature du parti pour la prochaine présidentielle. C’était en présence de plusieurs personnalités et sympathisants du parti.

Dans son discours de lancement de candidature, il dira qu’une dure épreuve du destin l’amène ce 11 septembre 2021, pour informer les militants de l’URD de sa candidature et solliciter leur bénédiction, leur précieux soutien et leur accompagnement. “Soyez assurés de ma détermination, de mon engagement et de ma disponibilité à faire aboutir notre idéal commun, qui demeure la poursuite du combat et de l’œuvre de notre cher et défunt président, feu Soumaïla Cissé”, a-t-il assuré. Il a saisi l’occasion pour adresser ses sincères félicitations et ses remerciements à la direction du parti présidée par le Pr. Salikou Sanogo dont les actions exemplaires posées font évoluer un parti qui monte, à travers les épreuves.

A le croire, après plus de trois décennies d’engagement politique continu tant au niveau local qu’au plan national et international, sa candidature peut paraître naturelle pour certains, mais elle survient sans doute à un moment que personne n’avait prévu.

“Des hommes de cœur et de raison, notre parti en regorge. Nous avons été éprouvés et aguerris ensemble par le long et difficile combat pour le Mali, mené avec constance, courage et détermination au sein de notre parti, l’URD, créé il y a 18 ans”, a-t-il dit.

Selon lui, à l’âge de la maturité de l’URD et dans la douleur de la perte, le devoir incombe aux cadres du parti d’honorer la mémoire de feu Soumaïla Cissé, en inscrivant sa candidature dans l’esprit d’une œuvre collective pour relever le Mali.

“Nous le pouvons, car nous sommes forts des valeurs qui caractérisent notre union et porteurs d’une offre politique claire et lisible par nos concitoyens, nos alliés et nos partenaires. Nous le pouvons car nous symbolisons l’espoir. Il nous appartient de le traduire en dynamique politique pour l’intérêt collectif”, a martelé le désormais candidat pour les primaires de l’Urd.

Et d’ajouter que les cadres du parti de la Poignée de mains sont des précurseurs en matière d’innovation politique tant par la rigueur de fonctionnement de leur organisation que par leur capacité d’accueil et d’intégration, gage de la grandeur du parti. Avant de féliciter la dynamique jeunesse et les braves femmes de l’URD pour leur dévouement.

A ses dires, l’ancrage solide du parti sur toute l’étendue du territoire national est une condition nécessaire à la conquête du pouvoir avec ses alliés. “Ce seul ancrage n’y suffira pas. Notre appréciation juste de l’état du pays et des dynamiques à l’œuvre dans la sous-région et au plan international, en est l’indispensable complément”, a-t-il laissé entendre.

Et de poursuivre que sa candidature, forte d’une légitimité d’appartenance sans ambiguïté, ne souffrira point de défaut de cohérence. “Pour que l’union soit au service exclusif de la République et de la démocratie, je m’engage devant Dieu, devant vous, devant les militants et devant nos alliés futurs, à incarner la vision d’un grand parti, le vôtre, le mien, l’URD et à définir de façon participative, notre programme politique en réponse au diagnostic posé sur l’état du Mali. Je réponds, non sans appréhension, à l’appel de sympathisants, militants et cadres du parti soucieux de préserver nos acquis et de voir aboutir le grand dessein que nous mûrissons pour notre cher pays depuis tant d’années. Je réponds à la volonté d’alliés politiques objectifs, qui s’adossent à nous avec l’espoir de mettre fin aux maux dont souffrent nos compatriotes.

Je réponds aux sollicitations de leaders communautaires et plus largement à celles d’une société civile en attente de justice sociale et de prospérité économique…”, a renchéri Me Demba Traoré.

Il a indiqué vouloir engager une réelle démarche participative pour poursuivre l’œuvre de Soumaïla Cissé. Pour cela, poursuivra-t-il, les comités, les sous-sections, les sections, les associations, les clubs de réflexion seront mis à contribution pour affiner et porter le projet qui se réalisera avec tous les militants de l’URD. Car, au-delà de l’important enjeu d’un mandat présidentiel, il est question d’une transformation durable et en profondeur du Mali, avec la participation active des Maliens.

“C’est une continuité de notre vision politique, résolument portée par une méthodologie basée sur l’inclusion et la participation. La démarche est rendue possible et aisée grâce à la vulgarisation des nouvelles technologies de communication“, a-t-il conclu.

                            Boubacar Païtao

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here