Présidentielle de 2012 : Le CIATT à l’affût

0

Le secrétaire aux relations extérieures du Cercle d’appui à Amadou Toumani Touré (CIATT), Sory Kèmèsso a entamé depuis hier une vaste tournée européenne qui devra le conduire en France, en Allemagne, en Suisse, au Pays-Bas et en Belgique. Rencontré à la veille, il nous explique que ce périple vise à rencontrer tous les militants en vue de les informer de la situation sociopolitique du pays et leur demander d’être vigilants afin de porter leur choix sur le candidat qui incarnerait  les idéaux du président ATT.

Créé en 2005 à Mopti, le Cercle d’appui à Amadou Toumani Touré (CIATT), pour la présidentielle de 2012 voudrait opérer un choix judicieux. C’est du moins la révélation, à nous faite, par son secrétaire aux relations extérieures, Sory Kèmèsso. Qui précise que le cercle voudrait porter son choix sur le candidat qui aura un programme à l’image du PDES afin de poursuivre le développement du Mali.
Aux dires de l’émissaire du CIATT en Europe, ce voyage s’impose puisqu’il est effectué dans un souci d’aller en bloc. Déjà, affirme M. Kèmèsso, certains militants commencent à s’interroger sur le choix du candidat du CIATT à la présidentielle de 2012. D’où l’intérêt pour eux d’aller entretenir la diaspora du CIATT sur les évolutions sociopolitiques du pays.

En effet, à en croire Sory Kèmèsso, depuis sa création, le CIATT a enregistré plusieurs adhésions et ses militants ne sont d’aucun parti politique et n’ont d’ambition que de s’investir pour que notre pays ait un bon président qui a le souci d’un Mali prospère et apaisé, à l’image de leur mentor, Amadou Toumani Touré.

Pour l’heure, précise M. Kèmèsso, le CIATT n’a aucun candidat. Au moment opportun, poursuit-il, il dévoilera le nom de son candidat, après que celui-ci leur aura présenté un ambitieux  programme de développement similaire au Programme de développement économique et social (PDES).
Actualité oblige, Sory Kèmèsso, opérateur économique de son Etat, a, à l’orée du mois de Ramadan, lancé un appel à ses pairs afin de ne pas procéder à la surenchère sur les denrées de forte consommation. Il a aussi prié pour une bonne saison hivernale et une bonne année électorale.
Abdoul Karim Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER