Rencontre Premier ministre-PARENA : La création d’un organe transitoire de gestion des élections au centre des discussions

1

Hier, mercredi 07 juillet 2021, dans l’après midi, une délégation du Parti pour la renaissance nationale (PARENA), conduite par son président, Tiébilé Dramé, ancien ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, a été reçue à la Primature sise à la cité administrative de Bamako par le Premier ministre, Dr. Choguel Kokalla Maïga, chef du gouvernement.

A l’issue de la rencontre à huis-clos, la délégation dit avoir remis au Premier ministre une «Note sur la création d’un organe transitoire de gestion des élections dont la mise en place est compatible avec le temps restant de la Transition». Tout juste après la rencontre, le parti du Bélier blanc a rendu public un communiqué dans lequel il invite le Premier ministre à rassurer les acteurs politiques et l’opinion nationale/internationale en s’engageant sur le respect de la durée de la Transition.

La délégation du PARENA, conduite par son président, Tiébilé Dramé, était composée de Moussa Makan Camara, Baïdy Maguiraga, Sidi Touré et bien d’autres. Tout juste après sa rencontre avec le Premier ministre, le parti a rendu public un communiqué. « Lors de sa réunion ordinaire du lundi 5 juillet 2021, le Comité Directeur du PARENA a décidé de dépêcher des responsables du parti auprès des autorités de la Transition en vue de leur faire part des préoccupations et propositions relatives à la conduite de la Transition. Dans ce cadre, une délégation du parti du Bélier blanc conduite par son président a rencontré ce mercredi 7 juillet, en ses bureaux, le Premier ministre, Chef du gouvernement de Transition.

A l’issue de la rencontre, la délégation a remis au Premier ministre une « Note sur la création d’un organe transitoire de gestion des élections » dont la mise en place est compatible avec le temps restant de la Transition », précise le communiqué du PARENA, sous la plume de son secrétaire général, l’ancien ministre, Djiguiba KEITA dit PPR (Prêt Pour la Révolution). Après avoir rappelé que la situation du Mali exige le rassemblement de tous les enfants du pays et réitéré son appel à la nécessité de forger le consensus sur le temps restant de la Transition, la délégation du PARENA dit avoir invité le Premier ministre à rassurer les acteurs politiques et l’opinion nationale/internationale en s’engageant sur le respect des de la durée de la Transition.

A sa sortie d’audience avec le chef du gouvernement, le président du PARENA, Tiébilé Dramé a fait savoir que son parti n’est pas d’accord avec les conclusions de l’atelier de « réflexion sur la mise en place de l’organe unique de gestion des élections pour les échéances électorales de la Transition » tenu les 29 et 30 juin dernier au Centre international de conférence de Bamako (CICB) qui proposent l’organisation des élections de fin de la Transition par les structures existantes (MATD (Ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation)-DGE (Délégation générale aux élections)-CENI (Commission électorale nationale indépendante) en renforçant les missions de la CENI. Selon le parti de Tiébilé Dramé, la création d’une Structure de gestion des élections est possible dans le temps imparti à la transition.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. LA CENI VA SERSVIR A QUOI ?

    CORRIGEONS LES INSUFISSANCE DE LA CENI AU LIEU DE FAIRE DU NEUF

    ON A 30 ANS DERRIERE NOUS ET IL FAUT CAPITALISER SUR CE RETOUR D EXPERIENCE

    VOUS VOUS COMPLIQUEZ LA VIE MESSIEURS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here