Révision constitutionnelle : Le comité d’experts dévoile sa méthode de travail

3
Le président du comité d’experts, Pr Makan Moussa Sissoko (g) lors du point de presse
Le président du comité d’experts, Pr Makan Moussa Sissoko (g) lors du point de presse

Les hommes et les femmes commis à cette tâche promettent de remettre l’avant-projet de loi constitutionnelle au Premier ministre le 1er avril prochain.

Le Comité d’experts pour la réforme constitutionnelle a organisé, hier à l’hôtel Sheraton, une conférence de presse au cours de laquelle ses membres ont expliqué aux journalistes les missions, à eux confiées par les plus hautes autorités du pays. Ils ont aussi évoqué leur méthodologie et le chronogramme de travail.

En effet, le Comité a pour missions d’élaborer l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992, en tenant compte notamment des propositions pertinentes des précédentes tentatives de révision, des clauses de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du Processus d’Alger et des autres réaménagements pouvant être apportés à la Constitution au regard de l’évolution du contexte institutionnel et juridique du pays, a expliqué Pr Makan Moussa Sissoko, président du Comité d’experts. Avant de procéder à la présentation des membres du Comité d’experts.

En outre, le conférencier a rappelé que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a souhaité la participation de tous les Maliens au processus de révision de la Constitution. «A partir d’aujourd’hui, nous allons engager une série de consultations qui va concerner toute une diversité de regroupements et d’organisations», a annoncé Me Sidi Mohamed Diawara, un des rapporteurs du Comité. Il a, ensuite, annoncé que l’équipe aurait des entretiens avec tous les regroupements de partis politiques qui existent dans notre pays afin de discuter de leurs préoccupations, recommandations, suggestions… Bref tous les aspects qui concernent «la révision de la Constitution en 2019».

De même, les membres du Comité d’experts entendent également consulter les mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation, les centrales syndicales, le Barreau, ainsi que les institutions de la République. «Nous organiserons également des forums dans les régions auxquels seront invités toutes les forces vives de la Nation», ont-ils annoncé. Par ailleurs, les conférenciers ont informé la presse de la mise en place d’un site internet : «constitutiondumali.com», qui sera régulièrement alimenté, tout en rassurant qu’ils vont communiquer régulièrement (en français et en langues nationales) sur leur travail quand on sait que c’est tout le monde qui est concerné par la Constitution.

«Une fois qu’on aura terminé les consultations et le travail technique à l’interne, nous devons rédiger cet avant-projet de loi portant révision de la Constitution qui sera soumis aux autorités», ont détaillé les experts.

Plus concrètement, les membres du Comité promettent de remettre l’avant-projet de loi constitutionnelle au Premier ministre le 1er avril prochain. Les préoccupations des journalistes ont porté sur les contraintes de temps, sur l’opportunité de la tenue de la révision constitutionnelle, etc.

A ces différentes interrogations, le président du Comité d’experts a donné des éléments de réponses qui ont rassuré les uns et les autres.

Bembablin DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. La vision a long terme de la Republique du Mali doit preoccuper ce Comite d’experts.
    Les Constitutions de certains pays ont ete formulees contre l’avis de certaines couches de la population .La justesse de la vision du Futur a ete ensuite le facteur mobilisateur.D’autres experts auraient du joindre ces Constitutionnalistes pour sonder l’avenir de notre pays .Comment ce pays parviendra a creer une societe coherente ? Comment ce pays declenchera l’emergence economique?Comment apporter la prosperite aux populations qui vivent dans le denuement total?Quelle sera la nature de notre Democratie ? Comment creer une solidarite institutionnelle? Quel role l’Etat Malien doit jouer pour accelerer la creation efrfective de l’integration regionale, suivie de la Federation des Etats membres de la CEDEAO.Des experts en Science politique,en developpement ,des sociologues avaient leur place dans ce Comite.Bien sur que le consensue doit se faire sur la Constitution.Il n’est pas dit que ce consensus sera obtenu des maintenant.Ce n’est pas en y mettant la point de vue de chaque parti ,les ambitions des groupes ehniques que cette constitution atteindra son but. La Constitution est un phare qui balayera l’Horizon,qui nous assurera de notre bien-fonde de vivre ensemble, dans la paix, la prosperite et le depassement du Mali des Ancetres ,la marche vers l’Unite des Etats Unis d’Afrique.Le seul souhait que voudront les generations futures.Ce n’est pas une affaire de Droit .Ceux qui croient en Afrique,au genie Malien et qui ont une connaissance approfondie de nos valeurs ,de leur mutation dans le temps doivent participer a l’ecriture de ce Document Fondamental.

  2. J’aurais prefere’ que cet avant projet de loi soit debattu a’ l’Assemble’ Nationale avant qu’il ne soit presente’ aux differentes composantes de la populations malienne pour exprimer leurs opinions respectives. Avec toutes les opinions exprime’es, les experts choisis ecriront une synthese qui sera soumise soumises au conseil des ministres et a’ l’Assemble’e Nationale . L’Assemble’e Nationale invitera les ministres concerne’s et les experts pour debattre et ecrire une synthese finale qui sera soumise a’ la presidence de la republique pour donner des conseils. S’il y a quelques divergences, la presidence, la primature, le bureau de l’Assemble’e Nationale, les experts et les representants de la societe’ civile se reuniront pour degager un document final qui sera presente’ au referendum. C’EST LE PEUPLE QUI AURA LE DERNIER MOT!!!!!
    LE ROLE DES EXPERTS EST TRES IMPORTANTS MAIS LESDITS NE DOIVENT EN AUCUN CAS SE SUBSTITUER AUX REPRESENTANTS LEGITIMES DU PEUPLE! DANS UNE VRAIE DEMOCRATIE, CES EXPERTS SERVIRONT COMME DES CONSEILLERS AUX DEPUTE’S, A’ LA PRIMATURE ET A’ LA PRESIDENCE!

  3. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. This constitution is to be continuation of same frivolous constitutions that have led us as have many other Ubuntu Africans been led where same or near same method is employed to be “shit hole nations”. We are tired of being “shit hole nation” being shit hole nations get feces of this world poured over us from head to toe. Do France, United States, Russia, china or India have foreigners draft their Constitution? Let us be something current leadership in making move of having foreigners draft our Constitution believe we are unable to be. Quite simply that is practical, transparent, intelligent plus accountable adults. It is not difficult all we need do is apply common sense in every step plus stage of development of Constitution. To acknowledge foreign drafters of Constitution will hear citizens viewpoints is childish unless citizens are given power in drafting of Constitution. That power should come through vote of approval or disapproval of Constitution foreigners are drafting plus will use to take over Mali with assistance from incompetent plus lazy Old Men of Mali who are their sycophants. Mere fact we are having foreigners to draft our Constitution invites anarchy. Who ever heard of a worthy nation having foreigners draft their Constitution. This drafting of Constitution is expensive waste that will be duly discarded within ten years unless citizens of Mali have voting input. Citizens of Mali deserve better. This modern day colonialism method will not last nor will sycophant groups that approve of it!
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here