Sortie d’IBK lors de la fête de l’Aïd El Fitr : Des promesses et des menaces pour peu de résultats concrets!

118
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat

 

Ibrahim Boubacar Keïta, lors de la présentation des vœux du Gouvernement, des autorités religieuses, traditionnelles, des institutions de la République et des représentations diplomatiques à l’occasion de la fin du ramadan, a haussé le ton. Dans un langage  très ferme, le président a confessé les dérives de son régime et promet, une fois de plus, de châtier ceux qui se seront rendus coupables de corruption. Du déjà entendu!  Un sentiment général domine après l’énième discours du président de la République: Trop de promesses et de menaces pour peu de résultats concrets.

Une fois n’est pas coutume, dit-on. Le président IBK a sacrifié au traditionnel vœu de fin de ramadan. Devant  le gouvernement, les autorités religieuses, les autorités traditionnelles, les institutions de la République et les représentations diplomatiques, le président Malien, dans son discours, a tenu à mettre les points sur les i. “…Je le dis avec gravité et avec solennité, face au peuple malien : chacun répondra devant l’histoire de ce peuple de ce pays et devant nous de son degré d’engagement patriotique, de sa loyauté à accomplir parfaitement et totalement les missions assignées. Nous serons sans aucun état d’âme… Le temps du travail, bien fait, et honnêtement fait, pas au préjudice du Mali, parce que moi je veux des dividendes, je veux des rétro-commissions Non!!! Non!!! Je serais impitoyable désormais. Des rétro-commissions sur le dos du Mali? Dans un domaine où il y a un besoin avéré? Mais c’est criminel simplement, et ça mérite le traitement réservé à un criminel, à un criminel. Et ce sera ainsi, Monsieur le Premier Ministre, Inch’Allah. Je nous sais en accord parfait là-dessus. Trop de dérives, trop! Il suffit! Je pense tout a été dit, et l’on verra le maçon au pied de l’ouvrage, Inch Allah.”, a déclaré IBK. Un disque rayé, selon bon nombre de Maliens car le président malien est devenu un spécialiste du  discours de ce genre. D’ailleurs,  l’année 2014 avait été décrétée année de lutte contre la corruption, sans grand effet dans les faits. Le pouvoir IBK va bientôt boucler sa deuxième année d’existence sans aucun acte vraiment majeur, en dehors du partage du pouvoir qui n’est pas un butin. Les Maliens attendent toujours un hypothétique changement qui tarde. Le président, élu par 77% du suffrage exprimé, fait du verbiage et navigue à vue. Pour preuve, les Maliens ont fêté dans la douleur. Les prix, malgré l’assurance donnée par les autorités, ont pris de l’ascenseur à l’approche de la fête du ramadan. La gestion familiale et clanique du pouvoir continue de plus belle. Issaka Sidibé, le beau-père du fils du président,  président de l’Assemblée nationale,  s’est fixé, apparemment,  comme mission de défendre bec et ongles le pouvoir allant jusqu’à empêcher les honorables députés (majorité et opposition) de faire leur mission de contrôle de l’action gouvernementale. L’exemple illustratif est l’interpellation du ministre Sada Samaké par l’honorable Oumar Mariko, député de la mouvance présidentielle. L’honorable Karim Keïta, le fils prodige d’IBK, plus sollicité que le président de la République himself, se prépare pour une transmission monarchique du pouvoir. En effet, le très célèbre HKK ne rate aucune occasion pour occuper l’espace public. Et tout est fait pour le propulser au-devant de la scène. Le JT de 20h de la chaîne publique est pris en otage pour sa visibilité. Le travail promis aux jeunes est encore à l’état de vœux pieux. En presque 2 ans, IBK a déjà essayé trois Premiers ministres (Tatam Ly, Moussa Mara, Modibo Keita) mais il n’a toujours pas trouvé de solution pour la satisfaction des préoccupations des Maliens, tâche pour laquelle il a été élu. Les slogans  “le Mali d’abord” et “Pour l’honneur du Mali et pour le bonheur des Maliens” sont tous les jours démentis par les faits.22 mois après, les Maliens restent encore sur leur faim. La mauvaise gouvernance a atteint un niveau sans précédent. Le Mali est tenu en haleine, presqu’otage de la chasse aux biens et fonds publics volés par des individus qui ont trahi la confiance du peuple pour se muer en prédateurs de notre République. Après l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel, de détournements de fonds dans l’achat de matériels militaires. .., des ministres de la République sont impliqués dans l’affaire dite de l’engrais frelaté. L’insécurité a atteint son paroxysme. Du nord, elle s’est déplacée au Centre, au sud et à l’ouest du pays. Le processus pour la paix et la réconciliation est dans l’impasse. Le comité de suivi de l’accord est encore à l’étape embryonnaire. Le peuple attend du pouvoir en place qu’il pose des actes forts, sentis et vécus pour améliorer les conditions d’existence du  peuple toujours en attente et de plus en plus impatient. Les vrais défis sont : la consolidation de notre Etat de droit et le respect de toutes nos institutions, la restauration de nos valeurs civiques et morales malmenées et de vrais chantiers pour un développement économique et social durable de toutes les régions de notre pays. Ce sont là les vraies attentes du peuple malien.…

Madiassa Kaba Diakité

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

118 COMMENTAIRES

  1. Nous devons nous donner les mains pour reconstruire ce pays.
    Personne ne va le construire si ce n’est pas nous mêmes maliens. Donc ce n’est pas les injures et les manques de respect qui vont nous amener au bon port.

  2. La propriété est une question d’éducation, de comportement et surtout de respect pour sa propre personne. Bamako ne sera jamais propre tant les mentalités et les comportements ne changent pas (Cas du Rwanda ). Nous ne sommes pas seulement obligés de rendre notre cadre de vie propre pour faire plaisir aux autres (sommet France-Afrique) mais nous devrions le faire pour nous mêmes, c’est une question de tous les jours. Est-ce donc à dire que nous devrions cesser de rendre propre nos villes une fois les hôtes rentrés ?

    Au Mali nous avons un réel problème d’ambition, de rêve pour notre capitale. Aucune vision futuriste pour notre capitale. c’est le laisser-aller partout sans aucune réactions des autorités compétentes. Pour preuve, des marchands de chaises plastiques et autres vendeurs comment à occuper l’avenue du 5 septembre , la principale voie de la capitale (La voie qui part du monument de l’indépendance à celui de la paix) au vu et au vu de tout le monde. Les kiosques sont installés n’importe comment en plein centre ville. Je vous informe que les commerçants du marché dibida ont carrément et simplement barré une rue aux véhicules en construisant des petit magasins au beau milieu de la rue. Il s’agit de la route qui passe de derrière l’ex siège de la cour constitutionnelle et qui continue jusqu’à la direction de l’ANPE. Elle est tout simplement barrée par les magasins, à peine si les 2 roues peuvent y passer.
    Je plains aujourd’hui le maire du district de Bamako qui n’a aucune idée car n’ayant aucune ambition pour sa cité. Toujours le même discours lors des cessions du district “la mobilisation des fonds, la mobilité urbaine, difficile recouvrement des recettes” et ce depuis presque une décennie. Quel est donc ce projet far initié par la mairie pour la capitale et dont tout le monde en est fier aujourd’hui? Nada, rien. Il n’a développé aucune idée pour notre capitale. La police ou brigade municipale est déviée aujourd’hui de sa mission régalienne.

    Monsieur le maire de Bamako s’il vous plaît quand vous vous réveillerez un de ces matins,mettez vous devant votre glace et posez vous la question suivante: “Qu’est qui fait aujourd’hui la fierté de ma mandature? ” Soyez honnête envers vous même, votre passage à l’hôtel de ville ne laissera aucune trace contrairement à votre défunt successeur . J’ai une fois entendu les propos du maire de Dakar lors d’un bras de fer sur un projet ” Les choses doivent changer et les choses vont changer même au prix de ma réélection” c’est cela avoir de l’ambition et le sacrifice pour ses idéaux.

    L’EDM contribue à l’insécurité aujourd’hui avec une mauvaise gestion de l’éclairage public. A défaut d’éclairer aujourd’hui une bonne partie de la capitale veuillez aux moins entretenir l’existant, tout le monde est d’accord que le pont Fadh est très mal éclairé quand on y roule la nuit, Idem que sur l’échangeur multiple . C’est un risque d’être dépouillé aujourd’hui en empruntant la rue la voie qui passe du monument Thiaroye à la grande poste, on se croirait en pleine brousse à partir de 22h, aucun éclairage.

  3. Le président IBK a tout dit et avoué son incurie en une phrase: il ya eu” trop de dérives-trop de dérives”. Aussi le président convient avec nous que le régime est responsable de toutes les gabegies qui jalonnent sa courte existence. Nous répétons et réaffirmons devant Dieu et les hommes que le Mali est tombé entre les griffes d’une mafia implacable dirigée en personne par le président lui même; et soyez assurés que ce crime ne restera pas impuni. Un jour viendra où IBK sera menotté ,conduit au tribunal et condamner à mort. Ce jour n’est plus loin.

  4. Il est injuste de parler de manque de résultats. Le journal le républicain continue de faire ce qu’ils savent mieux faire. Une véritable caisse à résonnance. Les résultats viendront certainement. Il y avait une priorité parmi tant d’autre. La signature de l’accord de paix a certainement pris du temps, mais ce temps était nécessaire. Au Républicain, avec TIEBILE DRAME, on n’est pas encore sorti de l’auberge. Cela n’est pas juste une autre mis en garde. Monsieur notre président est dans une logique, dans une dynamique qu’il entretien, mais que des nombreuses personnes ne cernent malheureusement pas. Le temps, nous avons toujours rendez-vous avec le temps. Dans le cas IBK, le temps nous donnera raison. Le président n’est pas le maître de temps et de circonstance que nous impose la nature. En 2 ans, on ne peut pas lui reprocher de n’avoir encore rien fait. On ne peut pas lui demander d’être un bon président et père éducateur des maliens (même des ministres). La responsabilité de la gestion du MALI est une affaire de tous. Le journal le républicain devrait avoir honte. TIEBILE n’est pas un exemple de bon leader en matière de gestion du pays. En 2005, ne s’est-il pas rempli les poches avec l’organisation du sommet France Afrique ?
    2018 n’est plus loin, comme j’aime à le dire, arrêtez de singer, le temps n’est plus loin. Préparez-vous à présenter quelque chose de potable aux maliens. Ce qui n’est malheureusement pas de votre ressort, dans une merde, rien de bon ne sort. Le ridicule, vous vous en mettez plein dans le cul. J’ai même lu quelque part que TIEBILE DRAME état un pédé. Au républicain vous êtes certainement tous des pédophiles. Le temps viendra ou vous n’aurez que vos yeux de malade que pour pleurer. Les chiens de votre race n’en valent pas la peine. Vous acculez le vieux pour rien. TIEBILE DRAME est un échec politique, il est plutôt spécialiste des entourloupes. Les résultats vous les aurez dans vos culs messieurs

    • 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

      Pour quelqu’un qui a reçu “UNE EDUCATION DE NOBLE”!

      CHAPEAU!!! 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  5. «Qu’Allah bénisse le Mali». Oue que Dieu vous entende, Sow.
    IBK est à un an 10 mois et quelques jours, et non 2 ans. A ta place, je ne peux pas me permettre de juger une personne, étant donné qu’elle est appelée à gouverner pendant 5 ans, à moins de 2 ans ou à moins de la moitié de son mondant. 😆 😈 😈 😈

  6. Kinguiranké, face à un tel défi on assiste. C’est après qu’on saura s’il est capable ou pas. Anticiper l’incapacité du chef de l’Etat dans la lutte contre les voleurs de la nation serait un préjugé. Car seul le temps nous conduira à la vérité. 8) 8) 8) 😈 😈 😈

  7. L’homme malien a un grand problème. Dans la difficulté, au lieu de trouver une solution au problème posé, il se met à situer les responsabilités. Certaines choses sont du passé. On ne doit plus se baser sur ces trucs. IBK veut actuellement amener toutes ses autorités à travailler dans la dignité et la solennité. 🙄 🙄 🙄 😛 😛 😛

  8. Verité crue, sachez qu’il arrive souvent qu’on fasse des mauvais choix. Treta et les personnalités que vous avez mentionnez dans votre post ont été des mauvais choix, des balles perdues pour Ibrahim Boubacar Keïta. Cela ne vaut pas le coup d’accuser le chef de l’Etat ainsi. Il va se racheter. 😆 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen:

  9. Après ce discours du chef de l’Etat, le peuple peut espérer la disparition de la corruption. Le problème du Mali est la corruption. Depuis sous Moussa Traoré, ce phénomène est à la base de tous les que connait le Bamaliba. 😀 😀 😀 😆 😆 😆

  10. Depuis sa prise de fonction, après son investiture IBK a pensé à augmenter le salaire des agents publics. Il a été sage de comprendre que pour combattre la corruption on d’abord s’attaquer à la pauvreté. Ainsi le président se bat sur les plusieurs fronts les plus sensibles au sein de la société malienne.

  11. La lutte acharnée contre la corruption a pris du sens sous le régime d’IBK. Pour sa lutte contre la corruption IBK a mise en place un contrôle physique des agents des agents publics et cela aboutir à la découverte et la suppression de plusieurs postes fictif au sein des administrations. Ce contrôle a permit a l’Etat de retrouver plusieurs million de fcfa.

  12. Pourquoi pas Karim Keïta président de la République ? Depuis devenus honorable député, il a démontré plusieurs sa compétence, sa disponibilité et son sens du patriotisme. Le Mali a besoin de responsable aussi engager comme le prouve Karim Keïta. 😀 😀 😀 😀 😀

  13. Karim Keïta est un malien comme chacun d’entre nous tous. Il peut devenir président de la République, seul le bon DIEU décidera de cela. Ce n’est pas parce qu’IBK est président de la république que son fils ne doit pas l’être.

  14. Le Mali est un pays démocratique et cela a été plus valoriser sous le régime d’IBK. IBK ne passera jamais le fauteuil présidentiel à Karim Keïta sauf, s’il est élu par le peuple. C’est le peuple qui a élu IBK, c’est aussi ce même peuple qui élira le successeur d’IBK

  15. Tu as raison, ce minable Madiassa Kaba Diakité a toujours ce même mot à la bouche. C’est un malheureux qui veut se faire remarquer. Tu as raison de dire qu’il manque d’inspiration mais aussi de niveau.

  16. Madiassa Kaba Diakité
    Toujours les même stupidités, vous manquez d’inspiration, faite vos mise à jour. Avion présidentielle et tant d’autres sottises, les enquêtes ont blanchi l’honneur et la dignité d’IBK, le dossier a été classer par la FMI. Alors passé à d’autre chose.

  17. Hummmmmm, tu veux dire que le bélier blanc est un rebelle ; en plus si je comprends bien cet article veut nous montrer qu’il n’a été pas concerné par les rebelles au moment de la signature de paix ? C’est pourquoi il veut tout immiscer ?

  18. Tu as raison, Treta a trahit la confiance d’IBK, il mérite d’être destituer de son poste et traduire devant la justice malienne. Bocari Treta doit répondre de ses actes devant la juridiction compétente. ➡ ➡ ➡

  19. Dans le discours d’IBK je vois l’espoir renaitre chez chacun de nous tous. Des grandes perspectives de développement, des mesures de sanction contre les criminels financiers, bannir l’impunité. Du courage mon FAMAKAI, nous vous soutenons.

  20. KINGUIRANKE voici un peu la répartition de ta famille
    Ton père est un Rongeur d’hémorroïdes
    ta mère Suceur de pue
    tes frères et sœurs ont une Tête d’ongle incarné
    Toi-même, tu es une Face d’anus.

  21. IBK la solution, les jaloux vont maigrir. Laisse le vieux faire son boulot, il est venu trouver le pays dans un profond trou qui date de plusieurs années et grâce à son courage et ses compétences le pays s’en sort petit à petit.

  22. Tête de mort sculptée dans un calcul bilieux, misérable petit vomi de bite, face d’étron, branlomane végétatif, face de pet, tétard, tête de bite, éjaculat précoce, foirure de capote, niqueur de mère, enculeur de porcs,…Voilà ce que tu es Sikasso.

  23. IBK est tout simplement n’a plus la confiance des maliens et plusieurs d’entre eux ont ri quand il a commencé a raconté ses balivernes. Il faut le reconnaitre, IBK aura du mal à convaincre les maliens car lui-même a mal débuté son mandat. Vous imaginez, un chef d’Etat africain pris la main dans le sac, et de surcroît celui d’un pays pauvre comme le notre !
    IBK nous a humilié, nous lui avons placé toute notre confiance.

  24. Madiassa Kaba Diakité :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: vous êtes sorti dans le cadre du discours du président, vous faites hors sujet. C’est sur le discours que vous voulez informer ou c’est pour nuire à l’image du régime d’IBK? Karim sort trop à la télé ou bilan incomplet, discours tant tant monsieur le journaliste le Mali n’a plus besoin de cela il faut bouger avec le temps.

  25. Tiebile tu es juste incapable, ne dérange pas la tranquillité des honnêtes citoyens. D’où la publication de cet article. Comment c’est passé l’accord d’OUAGADOUGOU ?

  26. Tièèèèèèèèèèè TIEBILE tout ça !!!!! Cela montre que tu es vraiment nul, à ta place je m’efface de la scène politique. Les amis continués à nous éclairer sur ce gros nul.

  27. L’Etat malien qui a satisfait les conditions douteuses que le président du Parena Tiébilé Dramé a négocié dans l’accord de Ouaga (libération des ex combattants du MNLA et du HCUA) dialogue depuis avec les rebelles y compris à Bamako. Les ex combattants sont cantonnés, l’administration est retournée à Kidal… la vie reprend progressivement au Nord de même que l’espoir. Ce n’est pas parfait, ce n’est pas encore satisfaisant, mais les progrès sont là, indéniables.

  28. SIKASSO si ton père était comme IBK, il allait être le président de la république.
    Pauvre con, imbécile, connard.
    Pauvre DSIKASSO, il n’y a pas deux commandements dans un bateau car IBK est le détenteur du pouvoir, il a le droit de dire ce qu’il veut, alors arrête de lui critiquer. Espèce de tonneau vide.

  29. MOBIBO SIDIBE est l’homme de la situation, il fait la fierté du Mali.
    Le président IBK, voulait toujours le bonheur des Maliens alors, il a tout fait pour que le pays puisse avoir la paix.
    BRAVO, monsieur le président de la république.

  30. Madiassa Kaba Diakité, tu vas du coq à l’âne. Karim est un député, il y a quoi de mal à ce qu’il sorte publiquement ? Puisque tu envi tant Karim, au lieu de prendre des miettes et écrire des sottises sur lui, tu pourrais te mettre à exercer dignement ton métier de journaliste, seulement comme ça, tu pourrais avancer dans la vie. Ces miettes ne te mèneront nulle part, tu passeras ta vie à lécher le cul de ces derniers.

  31. IBK est un homme véridique sensible et fidèle car c’est grâce à lui que le peuple se sent à l’aise.
    Monsieur le journaliste, vous avez réellement que dans le statut générale des fonctions, il est mentionné que tout fonctionnaire de l’Etat qui est frappé de l’incompétence, il est obligé de rendue sa démission Quel soit sa catégorie professionnelle.
    La constitution de la république du Mali reprend le même contenu.
    Alors MOUSSA MARA et TATAMLY étaient incapable de gérer les affaires du Mali.

  32. Les maliens savent tous, que c’est des mains invisibles, les mains de certains candidats malheureux et certains opposants aigris qui sont en train de tout manigancer pour nuire à la bonne gouvernance d’IBK.

  33. Les 200 000 emplois tels que promis resteront un vœux pieux tant que Baby reste à l’emploi et Cissé DG de l’APEJ. Un ministre qui se permet de faire mentir au Président dans son discours et qui ne sait même pas comment on est parvenu aux 200 000 emplois avec des statistiques bidons données chaque trimestre.Imaginez Tellement qu’il est nul il comptabilise comme emplois créés les nominations faites au conseil des ministres et les dons faits par la première dame et le ministère de la solidarité. Pour couronner le tout il met comme DG de l’APEJ le cadre le plus nul et incompétent de cette boîte qui pense son temps à mentir jusqu’à dire qu’il est maître de conférence à l’université de Suisse alors qu’il n’a qu’un CAP en comptabilité

  34. KARIM a été élu député à la commune II, est ce que c’est IBK qui a forcé les gens à voter KARIM? Pourquoi vous les journalistes précoces, vous osez tout dire? Il faut que l’autorité prenne des sanctions contre ce comportement malsain contre la stabilité du pays.

  35. Avec IBK, une nouvelle ère s’ouvre après la signature de l’Accord, pour la Réconciliation et la Paix au Mali pour tous les fils du pays, et nous comptons sur le Kankeletigui IBK.

  36. On est actuellement en phase de paix et la réconciliation nationale.
    Compte tenu du préambule de l’accord de paix et de réconciliation signé le 5 juin dernier, les membres de la CMA ont le droit d’intégré l’armée, et d’intégré aussi le gouvernement.

  37. Le gouvernement d’IBK est extraordinaire. Le Mali a connu la paix et le développement grâce à eux.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK.
    Le président IBK, est un président légitime et légalement élu avec 77,61% de voie, cela prouve que la population est avec lui.
    Depuis l’indépendance jusqu’à nos jours aucun président n’a eu un tel pourcentage lors des élections et n’a jamais été comme IBK dans son processus de Paix.

  38. IBK est dans le cœur des maliens. Leurs cœurs vibrent de confiance pour lui. IBK aime les maliens autant qu’ils l’aiment aussi. Il ne vise que le bien-être, le bonheur des maliens. Il se bat sans cesse pour toujours sauver l’honneur des maliens

  39. Le président IBK a été toujours raisonnable, il est conscient de ce qu’il fait et de ce qu’il dit. Referons-nous à l’article 2 de la constitution de la république du Mali qui dispose que « tous les Malien sont égaux, sans la distinction de sexe, de race, de culte, de religion».

  40. Bravo IBK, votre discours est hors pair. Avec vous aux commandes du Mali, le Mali ne fera que prospérer, il ne chavirera jamais.

  41. C'est facile de critiquer rien que de critiquer comme si le changement tant attendu ne concerne que le pouvoir. Il est grand temps que chacun de nous soit comptable de son propre degré de changement et évaluer par la suite les autres je veux dire le pouvoir, car ceux qui sont au pouvoir ne viennent pas du ciel, mais parmi nous ils sont donc notre image rien que notre image, s'ils sont mauvais parce-que nous y sommes, s'ils sont corrompus nous sommes pires. Donc le changement nous le ferons ensemble vous et moi , et les autorités. Celui qui pense que ce sont les autres qui feront le changement à sa place se trompe.

  42. C'est facile de critiquer rien que de critiquer comme si le changement tant attendu ne concerne que le pouvoir. Il est grand temps que chacun de nous soit comptable de son propre degré de changement et évaluer par la suite les autres je veux dire le pouvoir, car ceux qui sont au pouvoir ne viennent pas du ciel, mais parmi nous ils sont donc notre image rien que notre image, s'ils sont mauvais parce-que nous y sommes, s'ils sont corrompus nous sommes pires. Donc le changement nous le ferons ensemble vous et moi , et les autorités. Celui qui pense que ce sont les autres qui feront le changement à sa place se trompe.

  43. Concernant l’affaire des engrais frelatés une enquête a été ouverte, les fautifs seront traquer et mise sous la disposition de la justice malienne. Le Ministre Treta Bocari est le premier responsable car son n’irresponsabilité et son incompétence peut-être même sa complicité sont à l’origine de tout cela.

  44. IBK a déclaré que les choses seront désormais gérer d’une façon très sérieuse et sans laisser aller. Au lieu d’encourager ce rythme, ils sont là à ouvrir leurs culs en racontant des n’importes quoi. IBK nous vous soutenons et du courage.

  45. IBK est l’homme qu’il fallait pour le Mali. Son discours nous arme d’avantage de confiance en lui. Il est venu sortir le Mali du gouffre dans lequel, l’a plongé le régime précédent. Il est l’espoir des maliens et ils ont tous leurs confiance placées en lui.

  46. La signature de l’accord de paix et la réconciliation est une grande étape pour le maintien de l’ordre et la sécurité dans le pays.
    Le premier accord signé entre le gouvernement et la CMA le 15 mai 2015 a été mise en application, et pour renforcer l’unité nationale, la CMA a proposé un autre accord qui a été signé le 15 juin 2015.
    Lorsqu’il existe un différend entre deux groupes différents, il faut obligatoirement le compromis, pour la réglementation du conflit.

  47. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.
    Vive IBK, vive le gouvernement
    Vive KANKELETIGI
    Vive le Mali uni et fort
    Vive la justice.

  48. La mauvaise foi de Tiébilé
    Dans le document qu’il a fait diffuser un vendredi, le président du Parena Tiébilé Dramé feint d’oublier les conditions qui étaient celles du Mali d’avant l’investiture d’IBK.
    Un pays en sens dessus dessous, mis sous tutelle, régenté à l’intérieur par une « Junte omniprésente » et par une faction politicienne dont l’engagement patriotique se mesurait à son aplatissement devant les « ordres » de Ouaga, une absence totale d’autorité de l’Etat…, la peur, l’angoisse et le désespoir de chaque chef de famille, de chaque chef d’entreprise, de chaque agent de l’Etat ou du privé…
    Mais l’évolution de la situation sur le terrain incite à plus optimisme et d’espoir que ne le dépeint le président du Parena Tiébilé Dramé qui est dans son rôle d’opposant.
    Aujourd’hui, le Mali est de retour, l’Etat est de retour ; son autorité se sent et se mesure à peur de tous ceux qui jusqu’ici ont orchestré et profité de la chienlit et de l’impunité qui allait avec.Le temps des passe-droits, des rentes indus, du consensus ventre mou qui permettait de petits arrangements, est terminé.

  49. Cher journaliste, si tu fais partir ou si l’un de ceux qui te paye pour écrire des sottises sont concernés, sache que l’heure à sonner, vous serez tous sévèrement sanctionné. Rassure toi, ce n’ai pas des paroles en l’air.

  50. Monsieur le journaliste, je te rappel qu’on est dans un pays de droit et IBK est un homme de droit car il est le chef suprême de la magistrature, alors il sait ce qu’il fait.
    Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  51. IBK est arrivé au trône cela fait 1an 10mois 20jours, donnez-lui un peu de temps, le Mali était KO depuis 20ans, alors, il reste suffisamment de temps pour qu’il réalise ce qu’il a dit.
    Tout compte fait, les coupables seront punis conformément à la loi en vigueur.
    Vive le gouvernement, Vive IBK

  52. Quelqu’un qui n’a pas fait deux ans au pouvoir, mais nous voulons qu’il remplisse une tâche de 20 ans sans la moindre capacité de le faire. Donnons lui le temps, comme on le dit ” trop pressé que la musique, on dansera mal”. IBK est la solution soutenons lui et ensemble nous pourrons.

  53. La compétence du régime d’IBK a abouti à la signature d’un accord de paix et de réconciliation très favorable. Grâce à cet accord les armes se tairont dans le nord Mali la stabilité reviendra, la justice sera faite et les réfugiés de guerre rejoindront leurs pays. Merci à IBK et son gouvernement.

  54. IBK est un homme raisonnable impossible de travailler avec les incapables.
    TATAM LY a été démissionné à cause de son incapacité et sa faiblesse.
    MOUSSA MARA avait d’autre intention diffèrent à celle d’IBK.
    MARA a raison de rendue sa démission car il était au point de faiblesse.

  55. IL n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir. Les œuvres réalisés par IBK sont connus de tout le peuple maliens, l’un des plus majestueuses reste la signature de l’accord de paix et de réconciliation du 20 juin. Nous sommes ravi du travail de notre Président de de la République, que l’aide toujours à avoir le succès.

  56. Pour être Président de la république il faut être compétant et travailleur. Et si vous pensez qu’Ibk veut amener son fils comme successeur détrompez-vous, il n’est pas de ce genre.

  57. TRETA est le seul responsable dans l’affaire d’engrais frelaté, il est obligé de réparer toutes les ces actes devant la justice.
    On sait réellement qu’IBK est entouré par des éminents ministres capables de satisfaire tous les besoins quotidiens du peuple Malien.
    TRETA est un mauvais choix faite par d’IBK.

  58. Visiblement aux abois au bout de sept mois seulement, le président du Parena Tiébilé se noie dans ses contradictions et étale sa légèreté. Une bien piètre sortie qui pourrait sceller le destin déclinant d’un apprenti opposant. Le discours clair et la franchise du propos du président IBK, pour marquer la rupture et impulser le changement attendu légitimement par notre peuple, ne rassurent pas ceux qui avaient pris et assis l’habitude de manger des deux mains. De menace, que nenni !

  59. La corruption est ancrée dans nos pratiques quotidiennes depuis belle lurette. C’est bien de lutter contre ce phénomène mais en appliquant à la lettre son éradication, les maliens iront crier sur tous les toits que le pays va mal parce qu’il y a pas d’argent. La majeure partie des maliens vivent de la corruption, regardons autour de nous dans la vie sociale. C’est celui qui n’a pas eu sa chance qui veut dénoncer les autres bénéficiaires. Mais cette fois, tolérance zéro ! Beaucoup de chefs de familles se retrouveront en prison et leurs subordonnés, à la rue.

  60. Voilà moins de 2 ans qu’IBK est au pouvoir et qu’on l’accuse d’inefficacité, ce n’est pas raisonnable. IBK est élu pour 5 ans et il très est tôt de tirer toute conclusion possible. Il faudra plus l’encourager, c’est la meilleure solution, l’avenir du Mali repose entre ses mains. Les critiques illogiques sont forcément insensés.

  61. Ibrahim Boubacar KEITA, est connu pour sa sagesse, son sens de la rigueur et de la fermeté, dans la gestion des affaires publiques, de l’équité, de la justice, de la tolérance, de la morale et de l’éthique.
    IBK est en train ainsi, de conduire le Mandé vers le sommet de l’honneur et de la gloire.
    Les fautifs des actes ignobles répondront de leurs actes, le MANDE MASSA a bien dit qu’il sera désormais impitoyable, donc prenez garde à vous.

  62. Monsieur le journaliste, je pense que vous dites des charabias car depuis qu’IBK est venu au pouvoir, beaucoup de choses ont été réalisé.
    L’achat de l’avion présidentiel favorise non seulement la sécurité de l’Etat mais, aussi faciliter le déplacement du président et ses ministres.

  63. Le problème est que, vous critiquez seulement parce que vous êtes payés pour cela, mais rien de convainquant, pour que les autres internautes croient à ce que vous dites chaque fois il faut apporter des preuves ou argumenter souvent ce que vous avancez comme information ou preuve sur l’autorité. Prenons l’exemple sur les pseudos MUGABE et GENERAL SANOGO à chaque fois qu’ils interviennent on sent qu’ils ont quelque chose dans la tête et il apporte toujours des preuves avec eux dans leurs interventions. Ils ne jouent pas en partie prise, ils démasquent seulement les diffamateurs.

  64. C’est grave, on ne peut plus présenter un vœu au Mali ?
    M. Diakite, si je comprends bien vous l’avez bien dit lors de la présentation des vœux de la fête de l’Aïd El Fitr ? Alors tu ne trouves pas que c’était le moment et l’endroit idéal de montrer ses bonnes intentions à Dieu et à tout le peuple malien.
    En plus de tout cela, je rappelle qu’IBK est un vrai homme de parole.

  65. Bien vrai que IBK n’a pas encore posé d’acte « concret » (même si cela est faux) à propos de la lutte contre la corruption mais cela n’a rien à voir avec la gestion de l’Assemblée nationale. Une des fonctions principales des députés est le contrôle de l’action gouvernementale. Cette fonction est dûment remplie compte ténue des interpellations multiples des honorables depuis l’investiture présidentielle. En plus, si Karim KEITA fait de son mieux pour être aux côtés de la population, il doit recevoir des compliments parce que autrement, on le jugera d’ingrat envers le peuple malien.

  66. Le malien dit oui aujourd’hui pour dire non demain. Nous avons élu IBK en dépit du soutien que la France apportait à ses adversaires. On l’a jugé « l’homme de la situation », observons-le pendant qu’il met en œuvre ses plans d’action. Le résultat concret dépend de chacun de nous. Il a pu obtenir quelque chose de très précieux que beaucoup d’entre nous n’y croyaient plus. Il peut aller au-delà des attentes du Mali entier, juste il lui faut du temps.

  67. Je ne vois pas de mal en cela, si le président veut bannir la corruption. Maintenant il faut que les gens ouvrent les yeux enfin. Courage mon président

  68. Le Mali est un peuple, détenteur de valeurs inestimables. Ses fils se reconnaissent à travers ces valeurs. Le peuple malien, est un peuple uni. C’est dans l’unité qu’on peut surmonter tout obstacle, raison pour laquelle, malgré la crise sans précédent traversée par le Mali, il s’en est sorti victorieux. Les maliens ont élu IBK car il avait besoin de changement et n’en pouvaient plus de la crise. Arrivé dignement au pouvoir avec un fort pourcentage de jamais vu au Mali, 77%, il est selon les maliens, leur seul et unique espoir. Il est venu trouver le pays dans un chao total créé par le régime précédent, étant l’espoir des maliens, il a réussi à signer en très peu de temps un accord de paix, pour libérer le peuple malien. Il est en train de reconstruire le Mali, détruit par son prédécesseur. Le cœur des maliens vibrent de confiance pour lui. Les maliens savent qu’avec lui, les fautes ne resteront pas impunis. Donc cher journaliste, sachiez que les maliens conscients sont pour IBK et son gouvernement.

  69. Patience, patience et encore patience ! « La réussite est liée à la patience mais elle dépend également de beaucoup de bonne volonté. » Et c’est avec cette même patience qu’on arrive « à plumer des œufs. »

  70. La complexité de la crise malienne rend la tâche difficile à n’importe quelle autre personne. Toutes les attentes ne peuvent pas être satisfaites en 2 ans, vu le trou dans lequel le Mali fut enfoncé par les anciens régimes. Le Mali court un grand risque de sécurité qui inquiète le monde entier, les autorités ont des pôles d’attaques plus pressantes. La corruption ne peut être vaincu que s’il y a la stabilité économique et sécuritaire dans le pays, cela résume en somme les 2 premières années IBK.

  71. Le programme du président IBK plébiscité par les maliens est limpide et suffisamment connu pour être caricaturé par la rancœur et la vindicte d’un adversaire politique aveuglé par ses mauvais choix politiques. La gouvernance d’IBK se résume en des engagements clairs et quantifiables : lutte implacable contre la corruption et l’impunité (avec tolérance zéro), restauration de l’autorité de l’Etat, de la souveraineté et de l’intégrité totale du territoire par le biais du dialogue et de la réconciliation dans le cadre de l’unité et l’unicité intangibles de la Nation malienne (ni autonomie, ni indépendance), promotion des compétences au sein de la jeunesse, du genre et la diaspora, développement de l’enseignement, de la recherche scientifique, technologique et des agropoles régionales, soutien au secteur privé… culture de l’excellence et de la probité.

  72. IBK EST DEMEURE NOTRE PRÉSIDENT ET RIEN NE PEUT CHANGER CET ETAT DE FAIT. JE PENSE QUE LE MIEUX SERAIT DE LUI DONNER CE QU’IL MÉRITE 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 ET TOUT CE DONT IL A BESOIN 😆 😆 😆 😆 😆

  73. IBK est le digne fils du Mali
    IBK est un homme intègre
    IBK est un homme de parole
    Cher journaliste, plus vite que la musique, on danse mal. Ne nous précipitons pas. Le Président ne peut jamais dire des paroles en l’air, il sanctionnera ceux qui le mériteront c’est sure.
    IBK a bien dit : « Nous ne sommes pas venus pour nous servir mais servir le peuple malien » Cette seule phrase doit suffit que tous les maliens prennent conscience de la bonne foi d’IBK pour le peuple.
    Cher journaliste, ne parlez pas au nom des maliens, les maliens aiment IBK et leurs cœurs vibrent de confiance pour lui. Ils savent qu’il n’a qu’une parole. Ils savent qu’avec IBK, ceux qui agissent mal seront sanctionné.
    IBK ne peut se hâter autant que vous le faites, il doit aller lentement et surement. IBK ne peut pas se mettre à sanctionner sans pour autant bien mené les enquêtes et avoir d’amples preuves sur le coupable. S’il le dit, il le fera.
    Soyons patient cher journaliste, l’heure n’est pas à l’incitation à la haine, il n’est qu’à moins de deux ans de son quinquennat.

    Nous devons le soutenir et l’encourager pour son travail. Nous ne devons pas nous adonner à des critiques et à des incitations à la haine.

  74. C’est en 2013 que Ibk prend fonction de la présidence, c’est en 2015 qu’un accord a été signé pour la paix et la réconciliation. Pendant cette période, la priorité était le retour à la paix et à la stabilité nationale. Le reste se dévoue maintenant à résoudre d’autres maux de la nation. Mais s’il faut qualifier les prévisions du président comme de simples beaux discours, donc les maliens ont tendance à oublier.

  75. Comment le Président peut faire son travail, étant donné que d’autres sont ici entrain de gaspiller le bien de l’Etat ? Maintenant IBK nous montre que les temps ont changés.

  76. Comme j’aimerai vous voir à l’œuvre Monsieur le journaliste. Tu as quand même une bouche pour critiquer, mais reste à savoir si tu as les couilles pour réussir ce que IBK a fait. On connait déjà ton intention et celle de ton petit patron.

  77. IBK est homme de parole et majestueusement digne de ce qu’il soit fils d’une famille noble.

  78. Au moment où les 2/3 du pays étaient occupés, nul n’osait parler de corruption. Pourtant, elle était en pratique par la transition : scandale diplomatique à Ouaga, à New York et à Washington à cause des nominations « opportunistes » ; un prêt de 39 millions d’euros auprès d’une banque chinoise s’est évaporé ; 3,4 millions d’euro pour l’achat de 60 véhicules au compte de la présidence sont restées sans suite. On n’en parlait pas parce que, la situation qui prévalait était plus inquiétante. Heureusement pour le Mali, un accord de paix est signé, les maliens doivent donner du temps au président élu de montrer ses preuves en matière de lutte contre la corruption avant de donner des qualifications immatures.

  79. C’est toujours une mauvaise passe pour qui ne sait pas être réaliste et objectif : on critique tout et rien, on radote, pour finir par délirer. Et Jupiter rend fou celui qu’il veut perdre, dit-on ! A lire entre les lignes le document publié vendredi dernier, Tiébilé Dramé, président du Parena n’a pas oublier le pantalon, mais il semble avoir perdu tout sens de l’orientation, de ma mesure, de la retenue et de la décence.

  80. Peut-être qu’il est jaloux de Karim. Qu’il sorte au JT de tous les jours n’est un problème pour personne. Oui, bien sûr pour M. Diakité apparemment. S’il arrive qu’il prenne la place de son père un jour, où est ta crainte ? Comme on a l’habitude le dire, tel père tel fils. Karim ne laissera rien de son père. Il porte dans son cœur le Mali plus que toi.

  81. Je me demande qu’est-ce que les gens veulent qu’il dise à son peuple. Un bon président, c’est celui qui sait apaiser la conscience de son peuple. Toujours après les avertissements se trouvent l’action régalienne qui frappe et qui sanction par la suite.

  82. Les progrès réussis par IBK sont voilés par les opposants malheureux qui ne veulent pas du bonheur des maliens ni du développement du Mali. Ces ennemis de la nation sont généreux envers des hommes de médias qui nous racontent encore et toujours les mêmes sujets. Jamais, on ne les verra parler de régulation juridique et institutionnelle établie par IBK, de l’assainissement citadine relancée ou encore des progrès dans les domaines des financements des projets publics. Ils n’ont en tête que de nuire au régime si eux ils trouvent du sou pour réaliser leurs désirs personnels.

  83. Dire qu’IBK a l’intention de transmettre le pouvoir à Karim est un pur mensonge. Karim est le fils d’IBK certes mais il fait amplement son boulot.

  84. Est-ce qu’il faut être optimiste ou pessimiste ?
    A mon humble avis, et même politiquement il n’est pas bon de désespérer son peuple. Surtout quand on vit dans une période aussi difficile comme les périodes récentes.

  85. On sera ingrat de dire ou même de penser qu’IBK n’a rien fait pour ce pays depuis qu’il est au pouvoir. Ne se reste que la fin de la crise qui sévissait dans ce pays, on s’en remettrait à espérer gravement à un avenir meilleur.

  86. Le président IBK a hérité d’un pays en plein crise et même multidimensionnelle. La lenteur des travaux est tout à fait normale, car le pays commence lentement mais surement à se redresser. Le président de la République et son gouvernement font de leur mieux pour sortir le pays de la crise. 😀 😀 😀 😀

  87. Ce n’est pas la télé qui a fait élu KARIM à l’assemblée nationale 😀 😀 ni par arrangement, c’est son dynamisme et ses compétences 😀 😀 qui l’ont donné cela. 😀 😀 😀 Il ne faut pas inciter les gens à la haine ou si tu n’as pas de choses importantes à raconte il faut la boucler. 😆 😆 😆

  88. On ne peut pas nier qu’IBK a trouvé le pays dans des conditions difficiles. La première des préoccupations était de trouver des solutions à cette impasse dont le Mali était victime. Qui comprend cela ne se donnera pas autant de peine pour des jugements non constructifs. Nous devons trouver ensemble des portes de sortie au lieu de passer tous nos temps à des insultes l’un envers l’autre.

  89. A KASSIN ET PARTISANS ET TOUS LES ENNEMIS DU POUVOIR.
    BREF KASSIN, TU RESTES UN VRAI FILS DE PUTE
    EXACTEMENT COMME JE L’AVAIS PRÉVU.
    TU DEMEURERAS TOUJOURS DANS CETTE AIGREUR
    DANS UNE MISÈRE PROFONDE
    DIEU TE PUNIRA PUISQUE TU ES CONTRE SES ENVOYÉS.
    MENTEUR DÉVOUÉ!
    VOLEUR INCARNE!
    MAUDIT DU PEUPLE!
    HE, AU FAIT J’AVAIS OUBLIE. HIER SOIR J’ETAIS AVEC TA MERE DANS UN HOTEL ELOIGNE DE, UN PEU VERS LA SORTIE DE BAMAKO, PUISQU’ELLE AVAIT TROP PEUR DE SE FAIRE SURPRENDRE. ELLE M’A FAIT SES AVEUX A TON SUJET.
    LE POUVOIR EST PROTEGE PAR LE DIEU ET NUL NE PEUT LE FAIRE DU MAL.
    SAISON I, EPISODE 3
    MERDE !!!

  90. Il l’a dit et il le fera. Demandons juste à Dieu de nous permettre de voir ce jour. IBK a été choisi comme l’homme de la situation, la solution aux problèmes, les médicaments des maux du Mali. Il sera inch Allah, tous ceux-ci aux yeux des maliens.

  91. Madiassa Kaba Diakité :mrgreen: :mrgreen: votre article est très nul, KARIM sort trop à la télé est ce qu’un journaliste sérieux doit faire une publication sur cela, des petits trucs qui instrumentalisent les rumeurs de la ville.Respectez vous au moins de nous faire des trucs lisibles.

  92. S’il plait à Dieu le Président Ibrahim Boubacar Keïta tiendra toutes ses promesses. C’est à ce jour que les langues de vipères se tairont à jamais. On est habitué à cela avec les journalistes maliens.

  93. « En presque 2 ans, IBK a déjà essayé trois Premiers ministres (Tatam Ly, Moussa Mara, Modibo Keita) mais il n’a toujours pas trouvé de solution pour la satisfaction des préoccupations des Maliens, tâche pour laquelle il a été élu. » Du n’importe quoi. Vous n’avez pas mieux à raconter que des sottises ? Chantes nous une autre chanson.

  94. Tout ce qu’il vient de citer dans son vœux peut être une réalité si bien sûr nous continuons à le faire confiance exactement comme nous l’avons fait lors des élections présidentielles. Comme nous l’avons fait pendant les négociations et les signatures portant sur la paix et la réconciliation sur toute l’étendue du territoire du Mali.

  95. Toujours les mêmes trucs M. Diakité. Vous n’avez pas un autre style ? Nous en avons marre de devoir lire à chaque fois les mêmes propos. Tchiè, on veut avancer.

  96. Les gens peuvent douter de la parole d’IBK car à leur place je ferai de même si l’on me promettait quelque et que par finir la promesse reste sans suite. Mais je changerai d’avis quand je constate que les circonstances étaient contre la réalisation de ces promesses faites. Il répondra aux attentes de tout un chacun. Patientons !!!

  97. Vérités crues :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: je ne sais pas tu as quel problème avec Mme Doumbia Fanta Doucansé ou bien si on t’as payé pour nuire à son image, il ne faut pas mélanger notre président là dans, parce que vous vous êtes des personnes insoucieuses.

  98. L’incrimination de tous les criminels doit être au rendez-vous maintenant. Les peines seront désormais proportionnelles, c’est ce qu’a dit IBK. Celui qui vol l’Etat aura une peine ou un traitement convenable à son acte. Avec IBK le ira de l’avant, incha Allahou. 😯 😯 😯 😛 😛

  99. Après 20 ans de démocratie, le pays est toujours confronté à un problème de gouvernance. Les dirigeants ne sont plus des patriotes. Le gain individuel est prioritaire. Assez !!! Assez !!!! Le chef de l’Etat est sur ses nerfs. Non à la corruption, non au laisser-aller. Il n’est plus question de tolérer les malversations. 👿 👿 👿 😈 😈

  100. La manière dont la corruption a gagné du terrain dans notre pays, elle doit être combattue avec force, sérénité, et solennité. Lors de son passage à l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, IBK a promis aux maliens une bonne gouvernance sans corruption. Son peuple l’encourage et l’accompagner sur ce chemin. 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen:

  101. La corruption est devenue un phénomène social très répandu au Mali. Aux temps de Modibo Keïta et de Moussa Traoré elle n’existait pas. Même si elle existait, elle n’était pas aussi développée que ça. Le phénomène a pris de l’ampleur sous les deux premiers régimes démocratiques. Le président de la république, après ce constat, a jugé important de bannir ce fléau. Les maliens doivent l’aider dans cette lutte. 😛 😛 😛 👿 👿 YE

    • MOUSSA TRAORÉ n’arrivait pas à payer ses fonctionnaires à cause de la corruption.IL Y A T IL PIRE QUE ÇA?
      IBK est sur ses pas.

  102. Secoué par la corruption depuis plus de vingt ans, le Mali doit maintenant tourner cette page brouillonne de son histoire. Ibrahim Boubacar Keïta est actuellement la première personne sollicitée par le peuple. Il se doit de faire en sorte que la corruption s’abaisse petit à petit jusqu’à ce qu’elle disparait totalement. Tout le Mali compte sur lui. Car il est la personne à qui le droit. 😈 😈 😈 😀 😀

  103. Kinguiranke :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: toi tu es maudit, :mrgreen: bâtard, :mrgreen: attardé, :mrgreen: si tu n’as pas de respect envers tes parents, 😆 😆 je ne sais pas comment tu pourras respecter ceux des autres 😆 😆 . Nous pouvons critiquer et c’est un droit à nous tous et c’est normal aussi, 😀 😀 😀 mais insulter vulgairement un supérieur :mrgreen: :mrgreen: , une grande personnalité, 😀 😀 une personnalité qui représente ta pauvre mère et ton pauvre petit père et tous les membres de votre minable famille 😆 😆 😆 . Même Dieu ordonne de respecter un chef 🙁 surtout un chef de l’État. :mrgreen: :mrgreen: KINGUIRANKONARD FUCK MOTHER :mrgreen: :mrgreen:

  104. C’est toujours au bout de l’effort que se trouve la réussite.
    Encore, je vous dis qu’on n’a rien sans peine.
    Ça se sent que le Mali veut prendre son envol, du moment où les citoyens commencent à prendre les choses en main. Mais sachez que tout ce qu’on fait ou dit se trouve inclus dans la confiance en la personne du président de la république.
    QUE DIEU BÉNISSE LE MALI !!!!!

  105. L’année 2014 comme année de lutte contre la corruption ! Est-ce qu’en 1 an peut-on combattre une corruption ayant la source dans les 20 dernières années ? NON !!! IBK se rend compte de cela, c’est pourquoi il réitère sa promesse et avec fermeté cette fois-ci.

  106. Les maliens sont les mêmes mais certains d’entre nous se différencient par leur capacité à mémoriser le passé. Il faut se souvenir du passé pour mieux appréhender l’avenir.
    L’heure n’était pas à la lutte contre la corruption et je pense que l’année 2014 nous a fait part de cela. En début 2014, IBK avait déchainé une bataille farouche contre la corruption dans le pays. Mais cette bataille a été sans fin, il s’est avérée que d’autres phénomènes sont beaucoup plus récurrents en ce qui va du mieux être des maliens.
    Si l’on s’en souvient, la plus part des candidats aux présidentielles avaient comme objectif premier le retour à la paix ainsi que le retour de la fonction publique dans les régions du nord.
    Pour atteindre cet point, il faut obligatoirement un processus de médiation, de négociation, de tractation, de compromis etc…, (cours de diplomatie de Professeur Khalifa AGUEZNAY, Université d’Alger). Le Mali, affaibli par la crise multidimensionnelle, ne peut pas s’engager sur différents fronts à la fois. -Combattre les djihadistes -Chercher la paix avec les fédéralistes -Lutter contre la corruption, en même temps serait impossible pour lui. Il fallait donc réduire la liste et s’occuper des plus pressants.
    Sinon, cette lutte contre la corruption était belle et bien commencé quand MARA avait relancé la campagne de recherche de faux diplômes dans la fonction publique. En se basant sur la publication du ministre de la fonction publique, 145 de la fonction publique et 2000 des collectivités territoriales faux diplômes ont été recensés. Plus d’infos sur:http://www.maliweb.net/politique/corruption/affaire-des-faux-diplomes-de-la-fonction-publique-saignee-a-la-douane-au-tresor-et-a-lenseignement-74832.html
    Dans le dernier trimestre 2014, on a assisté au contrôle physique des agents publics qui dépendent du budget de l’Etat. Ces deux actes posées sont à mon avis les bases de la lutte contre la corruption, si l’on voit la définition donnée par le procureur de Genève Daniel BERTOSA

    « l’acte qui consiste à promettre ou à offrir un avantage à un agent public, fonctionnaire, ministre, dirigeant d’une entreprise publique de telle sorte que celui-ci viole les devoirs qu’il a à l’égard de la collectivité publique qu’il représente »

    Alors je pense qu’il faut qu’on se dise la vérité, nos journalistes n’attaquent pas là où le problème se trouve. Sur le nombre exact des travailleurs maliens, combien dépendent de l’Etat? 70% ? la hausse budgétaire des institutions augmentera le revenu des fonctionnaires affiliés ou pas?

    La grille salariale malienne est-elle supérieure ou inférieure à celle des normes standards?

    Ceux ne sont pas des maliens qui se plaignent du médiocre salaire des fonctionnaires?

    Face à la déliquescence de l’éducation malienne, pourquoi ne pas évoquer la non éthique et la non déontologie dans « l’unique » université du Mali?

    Du point de vue sécuritaire, qui a bourré notre armée, la police, la gendarmerie? Pourquoi ne pas évoquer l’accès de ces fonctions par des ratés de fils qui ont abandonnés l’école, qui se soulent tout le temps? Walay, une fois j’ai été interpelé par un inspecteur B.R. en patrouille, Il n’était pas digne de porter la ténue. Tantôt il insulte les mamans, tantôt il insulte les civils de façon flagrante jusqu’à ce qu’un de ses agents l’a rappelé à l’ordre, il ne savait même plus ce qu’il devait faire faire tellement qu’il était hors de lui à cause de la boisson!!! a cause de la marijuana!!! Je ne saurais le dire.

    En santé, pourquoi ne pas évoquer la trahison flagrante des étudiants médecins que l’État envoie en expertise à l’étranger et qui restent là-bas et rendre service au détriment de la nation?

    Quand il s’agit d’énumérer les creux de la nation malienne, on ne va pas en finir, ce que je ne comprend pas c’est qu’on reproche tout cela au régime IBK qui n’est au pouvoir que depuis 1an 10 mois et quelques jours.

  107. En deux ans de mandat, les maliens rendent déjà un jugement au régime IBK comme si la durée était écoulée, il a été élu pour 5 ans. Dans une situation de déliquescence, le président ne peut pas venir s’attaquer directement aux problèmes politiques du pays, il faut d’abord rétablir la paix, c’est que l’équipe gouvernementale a accompli.

  108. IBK mérite bien son sort puisqu’il a permis à ces Ministres de nommer des agents véreux comme Mme Fanta DOUCANSE qui ont souillé le régime ATT et qui courraient partout derrière le PDES. IBK va ouvrir ses yeux sinon ils vont le couler « ces vautours sans scrupule ».

    Aujourd’hui, elle est le plus RPM des plus RPM. Son Ministre doit être le plus faux du Gouvernement Modibo KEITA pour s’être accommodé avec le diable, le judas qu’est Mme Fanta DOUCANSE. (judas le nouveau qualificatif d’IBK lui même).

    IBK nous a tué avec la nomination des gens qui ont tué la poule et ramassé ses œufs sous Amadou Toumani TOURE le pauvre.

    Parmi les nominations faites par le régime IBK la pire est celle de Madame Fanta DOUCANSE, actuelle Directrice des Finances et du Matériel du Ministère des Maliens de l’Extérieur.
    En effet, voici une Directrice qui se permet de chasser un cadre chef de Division ayant fait le concours d’entrée à la fonction publique au profit de médiocre agent de la catégorie B1 qui devait faire valoir ses droits à la retraite depuis décembre 2014. Mais que représente la Direction Nationale de la Fonction Publique devant des espèces sonnantes et trébuchantes.
    Pour mettre la Fonction Publique au défit, voici le nom, le numéro matricule, le corps et la date de naissance de l’intéressée : Mme Camara Fatoumata Sama DIAKITE, née le 27/07/1956, contrôleur des impôts, N°Mle 414-15 S. Quand on sait que les agents de la catégorie B1 vont à la retraite à l’âge de 58 ans on comprendra aisément que si elle n’avait pas triché elle serait à la retraite à la date du 31 décembre 2014. Mais nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises puisqu’avec cette fonction publique de mafia d’ici à décembre 2015 elle sera élevée au grade du très respectueux corps des inspecteurs des impôts pour définitivement déjouer ce craintif départ à la retraite.
    Quand à sa bienfaitrice, sa majesté, la très honorable, l’omnipotente, Madame Fanta DOUCANSE n’a peur de rien. Sinon comment imaginer ces pratiques suivantes :

    GROS SCANDALE AU MINISTERE DES MALIENS DE L’EXTERIEUR

    La DFM attribue des marchés à son fils et… verse des salaires indus à la fille de la présidente de la commission d’attribution du marché…

    Elle ne s’est pas contentée de faire attribuer le marché à son chérubin. Elle a aussi fait recruter la fille de la présidente de la commission chargée de l’attribution dudit marché. Un retour d’ascenseur ?

    Il s’agit de la Directrice des Finances et du Matériel (DFM) du Ministère des Maliens de l’Extérieur. Son Département vient en effet d’octroyer un marché de fournitures de matériels informatiques à une société dénommée «LYG Technologie SARL» à l’adresse suivante : Faladjè Sema, Rue 889, Porte 239, Tél : (00223- 66.93 12 73

    Le marché a été attribué suite à un appel à candidatures auquel ont postulé deux autres sociétés, dont «IKHLASS INTRENATIONAL SARL»Faladjè Sema: 66. 93.50.60, et la société «Rose Commerce» : Garantiguibougou, Tel : 66.73.80.38.

    Ces deux dernières ont soumissionné respectivement à hauteur de 2.138.150 F CFA et 3.037.000 F CFA. Autrement dit, le moins-disant ne pouvait être que « LYG Technologie SARL ». Alors, adjugé !

    Mais seulement voilà : «LYG Technologie SARL» appartient au nommé Sadio Doumbia, et non moins rejeton de Madame la Directrice des Finances et du Matériel du Ministère des Maliens de l’Extérieur. C’est le moindre mal.

    Les deux entreprises «concurrentes», à savoir, «IKHLASS INTRENATIONAL SARL» et «Rose Commerce» constituent également son patrimoine. Il s’agit, en fait, de sociétés écrans dont l’objet est d’assurer un semblant de concurrence.

    Ce n’est pas tout : les offres en question ont été analysées et évaluées par une commission composée de Mme Camara Fatoumata Diakité, chef de Division Approvisionnement et marchés publics par intérim, n’est autre que l’amie de Madame la DFM du Ministère des Maliens de l’Extérieur.

    Et ce n’est pas tout, le véhicule personnel de la grande dame Mme Camara Fatoumata Diakité est régulièrement réparé sur le budget d’Etat.

    Et en contrepartie, la fille de cette dernière a été recrutée en qualité d’agent de saisie au sein du même département ministériel. Elle répond au nom de Hawa Camara, numéro matricule, 0143368T et perçoit ici un salaire net de 54.914 F CFA. Mais le saviez-vous ? Elle (Hawa Camara) travaille déjà au compte de la BHM (voir document).

    Une fonction qui ne lui permet nullement de s’acquitter de ses responsabilités au niveau du Ministère des Maliens de l’Extérieur. D’ailleurs, rares sont ici les membres du personnel qui l’ont aperçue, ne serait-ce qu’une seule fois. Allez donc savoir pourquoi.

    Décidemment, l’idée de «La famille d’abord» et de république des neveux font leur petit bonhomme de chemin au Mali.

    Batomah Sissoko

    Quand elle était DFM du Ministère de l’Artisanat et du Tourisme précisement en 2011.

    Ministère de l’Artisanat et du Tourisme: La DFM prise en flagrant délit de népotisme.

    Au moment où le Président de la République instruit à la justice l’ouverture de tous les dossiers du BVG, dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière, certains Directeurs Financiers et du Matériel (désormais ex-DAF), qu’on pensait plus honnêtes que leurs prédécesseurs limogés, pratiquent le népotisme, la surfacturation et la multiplication des contrats fictifs. Au nombre de ceux-ci se trouve en première ligne Mme Doumbia Fanta Doucansé, du ministère de l’Artisanat et du Tourisme.

    La nomination de cette dame, en janvier 2011, par l’ancien ministre N’Diaye Bah avait suscité des inquiétudes au sein du département de l’Artisanat et du Tourisme. Celles-ci se sont révélées aujourd’hui bien fondées, en raison des pratiques malsaines qui ont droit de cité au niveau de la Direction Financière et du Matériel du département.

    Tout d’abord, tenez-vous bien, Mme Doumbia Fanta Doucansé a cassé tous les contrats de prestation de services qu’elle a trouvés sur place. Ensuite, elle a confié certaines de ces prestations à son fils, Sadio Doumbia, à sa fille, Mme Coulibaly Assatou Doumbia, au mari de sa fille, Karim Coulibaly (un fonctionnaire de l’Etat qui a quand même une société de prestation de services) et à sa sœur, Aminata Doucansé.

    Cette dernière a bénéficié de plusieurs marchés de gré à gré, portant sur des montants peu élevés, oscillant entre 1 et 3 millions de nos francs. Le dernier contrat qu’elle a obtenu date du 16 août 2001 et est relatif à l’achat de «produits alimentaires» pour un montant de 1, 227 millions de FCFA, avec un délai d’exécution de deux jours. Cette somme lui a déjà été versée, dans le compte bancaire n°3314769020171-88, ouvert dans les livres d’Ecobank au nom de Doucansé Aminata. Chaque trimestre, elle se voit régulièrement attribuer un tel montant.

    Le fils de Mme la DFM, Sadio Doumbia, s’est vu également octroyer des marchés de gré à gré. Au nom de la société Lyg Technologie qu’il dirige, l’entretien et la maintenance des appareils informatiques lui ont été confiés, pour un montant annuel de 7 millions de nos francs, convenu d’un commun accord avec sa mère, qui représente pour la signature du contrat dit simplifié le ministère de l’Artisanat et du Tourisme.

    Mme Fille, Mme Coulibaly Assatou Doumbia, agissant au nom et pour le compte d’ASS Services Sarl, s’est retrouvée dotée d’un gros marché de 44,977 millions de nos francs, pour la «fourniture de consommables de bureau». C’était le 29 mars 2011. L’argent est déjà tombé dans son compte bancaire, n°01001021142590009-83 ouvert au nom de sa société à la BCI.

    Le mari de cette dernière, Karim Coulibaly, fonctionnaire de l’Etat travaillant au CICB, responsable d’une société dénommée Référence CG (commerce général) créée pour les besoins de la cause, enlèvera un autre marché relatif à l’achat de «consommables», pour un montant total de 7 millions de nos francs.

    Ce n’est pas tout. La Directrice des Finances et du Matériel du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Doumbia Fanta Doucansé excelle aussi dans la surfacturation de «marchés dits fictifs». De quoi s’agit-il? Nos sources précisent qu’elle se procure des liquidités auprès d’opérateurs économiques de la place et qu’en lieu et place du remboursement, elle fait engager des factures fictives, à concurrence du double de l’argent emprunté. Ensuite, à travers un avis de crédit, les opérateurs concernés se font payer par le Trésor public (nous reviendrons sur les détails de ce type d’opération au besoin). Les prestataires impliqués dans cette pratique sont connus. La tête de pont est un certain Cheick Fanta Mady Sanogo, de N’Golonina. Vous n’en croirez pas vos yeux: en l’espace de cinq jours, il s’est vu attribuer trois contrats de 9,4 millions de FCFA chacun. Le premier, en date du 15 juillet 2011, est relatif à la «confection de banderoles, de badges, de bandes d’identification et de tee-shirts imprimés en couleur». Le deuxième, en date toujours du même 15 juillet 2011, est relatif à «l’achat de balle de tissus creton et de balle de coton vibre (sic)». Le troisième marché, en date du 19 juillet 2001, porte sur la «fourniture de matériels sanitaires». Voilà comment le bienheureux Cheick Fanta Mady Sanogo a enlevé plus de 28 millions de nos francs en cinq jours, pour des prestations plus que douteuses. Sinon, comment comprendre que le département de l’Artisanat et du Tourisme ait besoin de tant de «matériels sanitaires». En outre, en2011, ce ministère n’a organisé pour l’instant, à notre connaissance, aucun événement grandiose, nécessitant des banderoles et des tee-shirts à hauteur de plus de 9 millions de nos francs. Idem pour l’achat de balles de tissus et de coton fibre. Allez-donc demandez aux artisans, s’ils ont reçu quoi que ce soit de tout cela.

    C’est tout simplement de la grosse magouille et des marchés fictifs. A suivre.

    Chahana Takiou

    Ministère des Maliens de l’extérieur : Une DFM spéciale

    Elle s’appelle Mme Fanta Doucansé elle est la DFM du ministère des maliens de l’extérieur, son nom est régulièrement cité dans des dossiers qui ne peuvent qu’être que de la malversation et de la corruption pure et simple. Avec son comportement peu professionnel, l’ex DAF du ministère de la culture ne passe pas inaperçu pour la simple raison qu’elle n’a pas laissé une bonne image à ce ministère. Sitôt nommée au ministère des maliens de l’extérieur, les pratiques anciennes s’installent.

    Après avoir amené tous ceux qu’elle peut amener comme personnel à son nouveau poste de DAF, la dame met en place son réseau. D’abord pour museler le ministère elle coupe le téléphone au secrétariat du secrétaire général, ensuite chez le ministre et en même temps son fils quitte la maison pour venir faire des heures au téléphone du ministère alors qu’il n’y est pas employé. Le personnel n’a pas accès au téléphone, mais son fils en fait une affaire de bien patrimonial.
    Le personnel de ce ministère vit un calvaire sans précédent. Les simples coups de fils ne sont plus possibles. Les missions du ministère sont gérées sur des biens du personnel, la maintenance des véhicules est devenue rare à tel point que la plupart des véhicules du département sont à l’arrêt faute d’entretien. La puissante DFM ne dote plus le personnel du ministère des dotations mensuelles, elles sont soit détournées ou destinées à d’autres
    personnes hors du ministère. Depuis les 25 kilogrammes de sucre du mois de carême, le personnel ne reçoit ni lait, ni sucre a fortiori le café. Même pour les stages au niveau du de l’APEJ, Mme la DAF envoie ses parents. Une situation que le personnel vit mais ne veut plus se laisser faire, car ils entendent saisir le ministre Abdramane Baba Sylla connu pour ses prises de position véridique. Les jours de Mme Doucansé semblent comptés désormais à la DAF, car de son ancien ministère de la culture à l’actuel ministère des maliens de l’extérieur, son nom revient régulièrement. Mais la situation du pays a changé et l’intolérable n’est plus permis dans le gouvernement Mara.

    Diakaridia CAMARA

  109. C’est IBK qui volee sinon c’est sa famille qui vole ou sinon ce sont ses amis qui volent et il veut nous mettre la poudre aux yeux, Ladji IBK le mande Zonkeba arretes de nous mentir, tu ne peux pas arreter un seul voleur au Mali car tu ne peux pas t’arreter toi-meme ni un membre de ta famille, ni de celle de Ben Barka et Kagnassy. Au moins la France est devnue le fruit interdit pour toi, voici que la justice Francaise marchee elle au moins alors que la justice Malienne elle dort.

  110. Comme on le dit très souvent , c’est les tonneaux vides qui font plus de bruit…
    Deux ans!! Aucun acte concret et valable poser!
    Il ferait mieux de se taire et nous laisser péniblement digérer nos peines et difficultés
    Qu’Allah bénisse le Mali

  111. Ibk ne maîtrise plus rien il est incapable de gouverner le Mali sa suffit les discours populistes Ibk n’a pas de programme ni de projet pour le développement du Mali ibk a un estime en soit exagéré qui le met dans des erreurs Ibk se croit supérieur intellectuellement par apport a tout les maliens ce qui est une erreur un chef doit écouter regarder analyse et après réalisé ce qui manque à Ibk qui croit savoir tout or dans la vie on ne peut pas tout connaître Ibk est tellement gonfler que même ses conseillers ont peurs de lui dire la vérité peur d’être humilié

Comments are closed.