Soutien de la CMP au Gouvernement Modibo Kéïta III : Les frondeurs du RPM ont-ils rangé les armes ?

0
Rencontre hier entre la majorité et opposition : Au nom du Mali

La Convention des Partis politiques de la Majorité Présidentielle (CMP) a réaffirmé son soutien au gouvernement de Modibo Kéïta. Une prise de position qui tranche avec celle du RPM.

Dans un communiqué diffusé dans le journal télévisé du 19 janvier 2016 sur l’Office de Radiodiffusion et de Télévision du Mali (ORTM), la Coordination des partis politiques de la Majorité Présidentielle (CMP) a réaffirmé son soutien au gouvernement de Modibo Kéïta. Une prise de position qui tranche avec celle du RPM car, quelques jours auparavant, cette principale formation de la CMP s’était contentée de prendre acte de la reconduction du Premier ministre, Modibo Kéïta par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Le communiqué des Tisserands saluait les efforts de Dr Bocary Tréta, Secrétaire général du Parti, à la tête du Ministère du Développement Rural, débarqué de l’équipe gouvernementale.  Curieusement, c’est la même personnalité, Dr Boulkassoum Haïdara, non moins Président du Conseil Economique, Social et Culturel qui dirige la CMP et le RPM.

Que s’est-il passé au sein de la CMP ? Les partis alliés ont-ils amené les cadres du RPM à la raison ? Ceux-ci ont-ils rangé les armes ? Ou sont-ils toujours déterminés à engager un bras de fer avec le Chef de l’Etat ? Difficile d’y répondre. En tout état de cause, les frondeurs du RPM et leurs soutiens doivent se rendre à l’évidence qu’ils ont plutôt intérêt à soutenir le camarade Ibrahim Boubacar Kéïta, donc le gouvernement de Modibo Kéïta, que d’entreprendre des manœuvres dilatoires dans un pays asphyxié par les séparatistes de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), occupant toujours une partie du territoire national. Et cela, en dépit de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Affaire à suivre !

PARTAGER