Tension au sein du parti de l’abeille : Un militant de l’Adéma réclame 350 millions à Dioncounda

0

Adema-pasjCertains militants et leaders de l’Adéma/PASJ continuent de tenir Dioncounda Traoré responsable des tensions financières au sein du parti qui seraient d’ailleurs à l’origine des reports répétés de leur congrès

Un militant du parti à Bankass, Adama Konaté, a décidé de briser le silence en réclamant 350 millions de F CFA à l’ancien président qui aurait dépensé cet argent dans la confection des supports de sa campagne pour l’élection présidentielle avortée du 29 avril 2012.

Malgré sa promesse, l’argent n’a toujours pas été restitué pour récupérer le titre foncier du siège du parti à l’ACI déposé comme garantie auprès de la BMS-SA. Aussi, le même militant l’interpelle sur la gestion de l’aide publique accordée à l’Adéma. Il reprend ainsi à son compte des dénonciations faites au sein du parti en 2012.

En effet,  des sections et comités ont dénoncé à l’époque  le président du parti Dioncounda Traoré, le trésorier général, Mahamadou Cissé dit Bagagnoa, et son adjoint, Waly Diawara, sur l’utilisation faite de la part de l’Adéma.

Ces sections frondeuses qui affirmaient n’avoir que la portion congrue avec des sommes comprises entre 1 à 2 millions de F CFA s’interrogeaient sur la destination de l’argent empoché par le parti ces dix dernières années.

Les militants à l’Adéma sont toujours convaincus de la mauvaise gestion de leur président et des deux trésoriers par le fait qu’il n’y a pas de traçabilité de l’aide allouée au parti qui se chiffre entre 300 à 400 millions de F CFA par an alors que les 43 sections n’ont jamais perçu de montant supérieur à 2 millions de F CFA même en période de campagne électorale.

Aujourd’hui, Adama Konaté compte relancer le débat autour de la gestion du parti et surtout sa rénovation.

Nabila

Commentaires via Facebook :

PARTAGER