Tête-à-tête IBK- Soumaïla Cissé : Un nouveau souffle pour le climat politique du pays

0

Et c’est fait : les deux grands leaders politiques maliens se sont enfin rencontrés, ce mardi 26 février dans la soirée à Koulouba. L’événement rappelle le coup de fils légendaire qui s’est passé entre les deux hommes une cinq années plus tôt.

En politique, chaque période correspond à une démarche indiquée. Les plus grands observateurs, je veux dire les plus avertis, conseillent sans cesse la prudence et surtout beaucoup de retenue chez les militants et les sympathisants. Les hommes politiques finiront toujours par se retrouver au gré ou au détriment de leurs partisans.

La politique est différente de la religion dans laquelle la vérité, la sincérité, l’honnêteté et la parole donnée sont les bases de la ligne de conduite. Faire de la politique ce n’est non plus scruter ni appliquer les sciences exactes dans lesquelles l’on saurait démontrer par des expériences et des théorèmes en tout lieu ou en toute circonstances que droites parallèles se rencontrent jamais. On ne pourrait pas parler d’axiome en politique. Bref, faire de la politique, c’est savoir appliquer logiquement des solutions correspondantes aux conjonctures de l’heure.

En période électorale, les partis politiques mettent en œuvre le contenu de création. Cela, pour vous signaler que les partis politiques, quelque soient leurs poids, sont là pour conquérir le pouvoir. C’est aussi la raison pour laquelle, le pouvoir déploie toutes ses énergies pour se donner les moyens de conserver le pouvoir.

Ce son côté, l’opposition se bat et se donne aussi les moyens suffisants pour gagner et gérer le pouvoir.

Dans ce jeu, tous les coups sont permis : propagande, contestations, protestations, débordements, violences, crises et ou conflits.  Cela semble normal !!

Sur cette base, nous savions que les acteurs politiques devraient d’abord digérer différemment les défaites avant de revenir sur la table du dialogue et de la compréhension afin de se partager le gâteau pour apaiser le climat politique.

La rencontre entre le président élu ou réélu et ses adversaires restait évidente voire inévitable.

Ce mardi 26 février, dans la soirée, le président de la république, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita et son principal challenger, l’honorable Soumaila Cissé ont fini par se rencontrer. Peu importe le contenu de ce qu’ils se seraient dit mais il est à noter qu’ils se sont vus et se sont parlé. L’acte a été salué par plus d’un malien qui aspirent à la paix et à un retour normal du climat apaisé. Que dire de leurs soutiens qui se sont mutuellement humiliés et salis de par le passé ?

C’est déjà un grand pas et une initiative à soutenir mais aussi d’invoquer fortement des esprits puissants pour que les adversaires d’hier puissent se pardonner pour le l’honneur du Mali et le bonheur des maliens.

Par IKC

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here