Tournée présidentielle à Ségou : Oumar Bouri, alias Billy,répond aux détracteurs

0

Le premier point sur la visite d’IBK en 4e région vient du Gad (Groupe d’action démocratique). Touré Oumar Bouri, dit Billy, a mis les choses au clair.

Perdu des radars depuis l’élection présidentielle de 2013, Billy revient sur la scène. Dans la foulée, le Gad, alors un mouvement politique, devient un parti, membre de la Cmp. C’est ce qui explique d’ailleurs la présence de Ben Fana du Pcr à la conférence de presse du jour.

L’ancien candidat à la magistrature suprême magnifie les actions posées par IBK en deux ans d’exercice : renforcement de la diplomatie  et accord de paix. La tragédie de Radisson interpelle la Cmp qui fait de la lutte contre le terrorisme sa priorité nationale.  S’adressant à l’ensemble de la classe politique, l’ancien député appelle les partis à informer la population sur l’attitude à adopter afin d’instaurer une paix durable.

«La psychose que les terroristes tentent de provoquer n’ira nulle part«, a-t-il lancé. En atteste l’arrivée du contingent Allemand. La sécurité est donc «la priorité des priorités« des Fama qui doivent rester concentrées et miser sur le renforcement des capacités.

Au sujet de la tournée ségouvienne du chef de l’Etat, l’occasion était de donner «des réponses appropriées au développement local» aux dires du président du Gad.

Concernant la rencontre Cmp-Opposition, Billy pense que le Mali va au-delà de tous : «Si la maisons brule, les enfants sont tenus de se retrouver, car l’opposition a souvent des propositions pouvant aller dans le sens du progrès».

Pour clore, l’ancien locataire du Parlement invite la population à s’organiser en structures de veille pour dénoncer les manquements qui permettront au président IBK de continuer de les satisfaire comme il le fait.

Idrissa KÉÏTA

 

PARTAGER