Transition malienne en danger : Le divorce presque consommé entre le président et le PM

38

En désavouant publiquement les premiers contacts à Ouagadougou entre les groupes armés et une délégation officielle malienne dirigée par le ministre des Affaires étrangères, le directeur de cabinet du Premier ministre confirme la détérioration des relations entre le président de la République et le chef du gouvernement. Selon différentes sources, les deux personnalités n’échangent presque plus sur la gestion du pays, d’où la cacophonie au sommet de l’Etat concernant la gestion du dossier du nord et l’organisation des concertations nationales.

On va tout droit vers une autre crise institutionnelle au Mali après la sortie virulente de la primature contre les premiers contacts à Ouagadougou entre les groupes armés et une délégation officielle malienne dirigée par le ministre des Affaires étrangères. Avec l’accord du Premier ministre, son directeur de cabinet a ouvertement critiqué cette initiative du président de la République par intérim. Dans une déclaration empreinte d’ironie, Oumar Kanouté a indiqué que la délégation ne répondait pas du gouvernement, mais de « Bamako » comme tordre le coup au dialogue dont les bases ont été jetées hier après-midi avec les contacts directs avec le MNLA et Ansar Dine. Il exprimait ainsi la frustration de son patron totalement mis à l’écart dans la gestion de la crise du nord pour la simple que les différentes visites du ministre des Affaires étrangères, Tiéman Coulibaly, un très proche du président par intérim, ont été organisées sans implication de la primature.

« Nous avons appris ces voyages par voie de presse. Ce qui est inacceptable » fulmine un collaborateur de Cheick Modibo Diarra qui a de son côté décidé d’évoluer de son côté.

Lui aussi prend des initiatives sans en informer le chef de l’Etat, accuse-t-on du côté de Koulouba où on soutient que ses nombreux voyages sont décidés seul et pire certains agissements du PM sont vus comme des coups plantés dans le dos du président à l’instar de sa dernière adresse à la Nation. « Il a attendu que le président s’envole pour Abuja pour qu’il s’adresse à la nation. Il a même quitté directement l’aéroport pour l’enregistrement de son discours sans qu’aucun membre de son gouvernement ne soit informé. Il se comporte en co-président », dénonçait hier un conseiller à la présidence à la lecture de notre article d’hier sur « la cacophonie à la tête de l’état ». Cette cacophonie, a-t-il insisté, a été beaucoup trop bruyante à travers les réactions totalement opposées sur le rapport du secrétaire général de l’ONU sur le dossier malien. Alors que la primature partageait le contenu de ce dossier, le président de la République par intérim dénonçait « un grave recul ».

Le fossé entre le président de la République et le Chef du gouvernement s’est profondément élargi en faveur du report décidé par le premier des concertations nationales. Cette décision a été vécue comme une humiliation par les collaborateurs de Cheick Modibo Diarra dont certains ont virulemment fustigé un parti pris pour ses « amis » du FDR qui exigent une revue de la composition de la commission d’organisation et des termes de références de cette instance décisives pour la suite de la transition. A quelques jours de l’échéance, les points de discordes n’ont pas encore été levés entre les deux camps désormais très proches d’une rupture totale.

Et pourtant, Cheick Modibo Diarra paraissait filer, il y a quelques temps, une parfaite entente avec Dioncounda. A en croire des habitués de la base aérienne (résidence du président par intérim), Cheick Modibo venait très régulièrement déjeuner là et souvent, il pouvait y passer deux à trois fois par jour. Seulement voilà, le rapprochement de Dioncounda avec les putschistes et la détérioration des relations entre ces derniers et le PM ont fini par convaincre le Chef de gouvernement à faire cavalier seul, au risque de s’isoler. Un choix qui risque de lui couter cher quand on sait que son départ est de plus en plus réclamé alors que la communauté internationale, notamment la Cédéao ne semble plus lui accorder ses faveurs.

Markatié Daou

 

Commentaires via Facebook :

38 COMMENTAIRES

  1. TIRER AVANTAGE DES NÉGOCIATIONS DÉPEND DU NIVEAU D’EXIGENCE FIXÉ (PRINCIPES ET CONDITIONS CONSENSUELS) PAR LES MALIENS.

    C’EST POURQUOI, LES PARTIES PRENANTES DOIVENT SIGNER UN ENGAGEMENT RESPONSABLE FIXANT CE NIVEAU D’EXIGENCE AVANT LES NÉGOCIATIONS PROPREMENT DITES.

    Bonjour,
    Merci aux efforts des uns et des autres pour une sortie effective et durable de la crise Malienne..

    Les Maliens doivent tirer pleinement avantage des concertations nationales et des négociations.

    Pour ce faire, comme je l’ai toujours dit, les parties prenantes doivent s’entendre sur un ensemble de PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, coexistence pacifique et respect des droits de l’homme incluant le respect de la dignité et des libertés) et CONDITIONS (dépôt des armes, intégrité territoriale et laïcité) à respecter.

    Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Toutes les parties prenantes DOIVENT SIGNER cet engagement responsable AVANT LES NÉGOCIATIONS PROPREMENT DITES.

    Pendant la rencontre préalable aux négociations proprement dites, qui a eu lieu à Ouagadougou, le 04 décembre 2012, où étaient présentes tous les représentants des parties prenantes (Mali, MNLA et Asar Dine) en présence du médiateur Blaise Compaoré et de son ministre des affaires étrangères, ces principes et conditions ont été acceptés par tous les participants.

    CE QUI SIGNIFIE QUE LA NON IMPUNITÉ A ÉTÉ ACCEPTÉE PAR TOUS. DE CE FAIT, SI A LA FIN DES NÉGOCIATIONS, L’IMPUNITÉ, C’EST-A-DIRE L’IMMUNITÉ, EST RETENUE, POUR MNLA ET ANSAR DINE, LES REPRÉSENTANTS DU MALI NE SERONT PAS D’ACCORD.

    C’est pour ne pas VIOLER cet engagement responsable (ces principes et conditions) qu’il est INDISPENSABLE que toutes les parties prenantes le signent avant les négociations proprement dites.

    Il faut savoir que les Maliens n’auront que le prix de leur exigence, c’est-à-dire que si le niveau d’exigence est élevé (obligation de satisfaire tous les principes et toutes les conditions consensuels), ils auront tout ce qu’ils auront souhaité sans accepter l’impunité (immunité), autrement, ils pourront avoir moins, avec, éventuellement, l’immunité (impunité).

    Concernant les atrocités commises par le MNLA et Ansar Dine, ils répondront devant la justice. Ce qui n’est pas en contradiction avec les négociations.

    Tout en garantissant la non impunité, les négociations sont vraiment indispensables pour qu’une guerre civile soit évitée au Mali, n’oublions pas cet aspect.

    Si elles échouent, la guerre sera inévitable.

    Il faut, donc, commencer par ces négociations pour préparer les populations psychologiquement à la guerre.

    Quant à la guerre contre le terrorisme, elle ne peut pas être évitée. Vaut mieux que les Maliens la mènent, ensemble, en front uni, dans l’unité qu’en ordre dispersé.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: [email protected]

    • Bonsoir Dr. Ag Rhissa…

      Deux points….

      1. D’abord pour repondre a cet extrait de notre conversation….

      “Quelque soit les crimes commis, on ne peut pas se lever pour tuer comme le MNLA et Ansar Dine l’ont fait, sinon on se rend justice, c’est à la justice de rendre justice, de façon impartiale, pour tout le monde.”

      JE SUIS ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC VOUS…JE NE PRONE ET NE PRONERAI JAMAIS QUE LE MALI OU L’ARMEE MALIENNE SE COMPORTE COMME LE MNLA…OU L’ANSARDINE… …

      COMME ILS LE DISENT ICI “TWO WRONGS DO NOT MAKE A RIGHT”….ET JE NE SUIS PARTISAN QUE DE LA LOI ET RIEN QUE LA LOI…..

      MAIS FAUT IL D’ABORD METTRE LA MAIN SUR LES SUSPECTS????

      ET L’UTILISATION DE LA FORCE POUR AMENER LES SUSPECTS DEVANT LA JUSTICE EST NORMALE….

      2. “CE QUI SIGNIFIE QUE LA NON IMPUNITÉ A ÉTÉ ACCEPTÉE PAR TOUS. DE CE FAIT, SI A LA FIN DES NÉGOCIATIONS, L’IMPUNITÉ, C’EST-A-DIRE L’IMMUNITÉ, EST RETENUE, POUR MNLA ET ANSAR DINE, LES REPRÉSENTANTS DU MALI NE SERONT PAS D’ACCORD.”

      DR. AG RHISSA….UN POINT FONDAMENTAL DONT VOUS NE TENEZ PAS COMPTE ET QUI EST POURTANT UN DES PLUS IMPORTANTS DE LA SITUATION ACTUELLE….BON VOILA….

      LE MALI ET L’ARMEE MALIENNE ONT FUIT COMME DES LEZARDS….EXACTEMENT COMME L’A CHANTE LE CHANTEUR SAPEUR MAGIQUE OU MAGIQUE SAPEUR FUYARD…..

      CET POINT EST TRES TRES IMPORTANT….DANS CES NEGOCIATIONS….

      LA FORMATION DE MOUSSA AG EST EN MATHEMATIQUE….ET AU NIVEAU AVANCE….MAIS MEME LE LIEUTNANT KONARE (NIVEAU DE L’ECOLE FONDAMENTALE….) SERA D’ACCORD AVEC MOUSSA AG QU’IL N’Y A AUCUNE LOGIQUE A LA SUIVANTE…..

      “J’AI BOTTE LES FESSES AU MALI ET A L’ARMEE MALIENNE AU POINT OU ILS ONT FUIT COOME DES LEZARDS… ET CERTAINS ONT PREFERE ALLER S’EN PRENDRE ET RENVERSER LEUR ETAT AU LIEU DE ME FAIRE FACE…. ET CES MEMES MALIENS FUYARDS PROPOSENT DE ME PUNIR????”

      DR. AG RHISSA…JE VOUS PROMET QUE KONARE…ET TOUT LE MONDE…Y INCLUS DR. AG RHISSA….SERA D’ACCORD AVEC CE POINT….UN GAGNANT NE PEUT PAS SE LAISSER TRAITER COMME UN PERDANT…..JAMAIS….CE SERA LE MONDE A L’ENVERS….

      Moussa Ag, qui PENSE QUE DR. AG RHISSA A OUBLIE LA GROSSE DEFAITE DU MALI….ET QUI ESPERE QUE LE LIEUTNANT KONARE A UN MINIMUM DE SENS DE L’HUMOUR … BIEN QUE CRIMINEL

  2. Les Maliens qui ne sont pas plus belliqueux que d’autres, savent absolument tout de la négociation avec les dirigeants du MNLA et d’Ançardine pour l’avoir pratiquée jusqu’à l’indigestion depuis des décennies. Il est vrai que les rebelles d’alors – dont nombre sont toujours là – étaient engagés sous d’autres étiquettes, dans des configurations d’alliances différentes mais le résultat a été invariable : ni les accords, ni les concessions, ni la décentralisation, encore moins l’impunité tacite octroyée n’ont réussi à empêcher les mêmes protagonistes de tirer tout le profit possible des avantages concédés puis de reprendre les armes à la moindre occasion et de tuer pour imposer des vues de plus en plus maximalistes jusqu’à cette ultime fiction d’un Etat indépendant sur un territoire où ils sont ultra-minoritaires.

    Oui, l’armée malienne ne doit plus compter que sur ses propres forces pour récupérer à la sueur de son front, ce qu’elle aura perdu à la vitesse de ses jambes. Aide-toi, le ciel t’aidera a-t-on coutume de dire. C’est tout le Mali qui sera donc derrière son armée pour laver l’honneur souillé de la patrie. En déclenchant les hostilités face à ces illuminés jihadistes, le Mali ne sera jamais seul dans son combat. Des pays comme le Nigeria, le Niger et l’Afrique du Sud ne resteront pas insensibles à son combat.
    D’autres pays africains, conscients du mépris de la communauté internationale face au drame de tout un continent, sauront se mobiliser et nous aider. Mais on n’a plus le choix, malgré nos lacunes diplomatiques et communicationnelles, malgré la déchirure politique, malgré la crise de trésorerie, il nous faut nous résigner à aller au combat. Un combat pour l’honneur et la dignité retrouvée. Un combat qui fera que le Mali sera de nouveau respecté et craint.
    Avec le double langage diplomatique actuel, ne pas agir c’est accepter de fait la partition du pays. Attendre encore des mois, c’est permettre à cette énigmatique communauté internationale de nous amener vers des négociations biaisées qui consacreront la dislocation du pays pour aller vers un fédéralisme suicidaire. Armée malienne, la balle est dans ton camp. A toi de donner tort à tous ces spécialistes te décrivant comme moribonde et inefficace. A toi de te montrer à la hauteur de la grandeur de ce Maliba très mal en point.

  3. C’est vraiment pitoyable, ce qui passe aujourd’hui au Mali.Qui aurait cru notre pays allait de nouveau se trouver encore sous la dictature que nous avons vaincu en Mars 1991, dire que l’honneur des martyrs continu d’être sali par des gens qui sont tous suf des patriotes. Au lieu de se donner la main et faire front uni contre les occupants qui térrorisent et massacrent nos concitoyens, ces vagabonds continuent leur gueguerre pour des questions de place et d’argent, où, l’honneur, la dignité, la souverainété ou l’intégrité térritoriale de notre pays est au dernier rang de leur préoccupation. Il est temps aujourd’hui d’arrêter ce que j’appelle l’amateurisme et la délinquence politique et de faire face en toute urgence aux enjeux vitaux de notre nation. organiser des assises natinales avant de reconquerir le nord quelque soit le prix serait un folie, une faute politique grave pour ne pas dire une trahision à l’égard de la population opprimée.

  4. LE MATHÉMAGICIEN PRÉSIDENT ET L’ASTRE DES ASTRES DE PM SONT MARIÉS … POUR LE MEILLEUR OU POUR LE PIRE….MÊME SI C’EST UN MARIAGE FORCÉ ET LA POLYGAMIE N’EST PAS AUTORISÉE…

    ALORS QU’ILS ARRÊTENT DE TRICHER ET SE CONSACRENT À LEUR FOYER … QU’ILS S’EMBRASSENT…JE VEUX DIRE PLUSTOT …QU’ILS SE FASSENT LA BISE …SI NÉCESSAIRE…

    CES DEUX LA ONT INTÉRÊT À NOUS SORTIR DE LA MERDE … SINON ILS VONT MAL FINIR….

    Moussa Ag, qui se fou pas mal des querelles immatures des dirigeants… QU’ILS S’ENTRETUENT S’ILS VEULENT MAIS QU’ILS FASSENT LEUR BOULOT….

    • Je vais porte plainte contre pour menace :mrgreen:
      et accusation de tricher sans preuve 😯
      👿

      • FRERE DOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUCCCCCC!!!!!

        MEA CULPA 😆 😆 😆

        Moussa Ag, qui est toujours content de lire son frere Douc…egal a lui meme 😆 😆 😆 😆 😆

  5. Diarra Modibo n’est rien d’autres qu’un vagabond de menteur,il n’a jamais été navigateur de rien du tout ,il trompe tout le monde depuis longtemps ,il ne nous a jamais rien prouve de son passage à la NASA ,c est faux sans preuve ,tout le monde sait bien qu’il ment ,un usurpateur de diplôme faux et. Savoir douteux .est primer minime d’une situation pourrie dans notre pays et il s’accroche à ça comme tout .

  6. COEXISTENCE PACIFIQUE DANS L’UNITÉ: POUR LE BIEN-ÊTRE COLLECTIF, LA PAIX ET LA SÉCURITÉ

    Bonjour,

    Il est indispensable que certains Maliens reviennent à la raison pour converger vers une sortie durable de la crise et accepter la coexistence pacifique entre ethnies au Nord Mali.

    Comme vous le savez, je suis Touareg et je ne soutiens pas les atrocités commises par le MNLA et Ansar Dine.

    Je suis contre l’impunité. POUR MOI, LA NON IMPUNITÉ DOIT ÊTRE UNE OBLIGATION.

    CEUX QUI ONT COMMIS DES ACTES ABOMINABLES DOIVENT RÉPONDRE DE LEURS ACTES.

    LA JUSTICE ET LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DOIVENT FAIRE LEUR TRAVAIL.

    Je suis pour la coexistence pacifique entre communautés au Nord Mali.
    Je défends le fait qu’aucune communauté au Nord Mali ne doit prétendre posséder à elle seule le Nord Mali et que toutes les communautés doivent y vivre en harmonie.

    Certains Maliens doivent éviter de faire des amalgames, les Touaregs ne faisant pas partie du MNLA, qui n’acceptent pas le terrorisme et qui vivaient au Nord Mali ou, d’une façon général, au Mali, pourquoi, veulent-ils qu’ils n’y vivent plus parce que certains inconscients (MNLA et Ansar Dine) ont commis des torts et des atrocités ?

    Il est nécessaire de revenir à la raison et de militer tous pour la coexistence pacifique de nos parents n’acceptant pas le terrorisme et le respect mutuel entre eux pour faire du Nord Mali une zone de paix et du Mali un havre de paix durable.

    Prenons-nous la main dans la main, avançons dans ce sens et n’acceptons pas l’impunité car elle crée une spirale d’instabilité et de violence.

    Le dialogue et les négociations sont indispensables pour que tous les Maliens avancent dans ce sens dans l’unité et la cohésion.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

    • BRAVO DR.!!!!

      Mais le dialogue ne doit pas inclure les criminels qui sont aujourd’hui assis à la table au Burkina….sinon ON VA VERS L’IMPUNITÉ… et le “PRIX BASSILE” de merde dont a bénéficié les VAUTIENS CRIMINELS DU CNDR….

      Moussa Ag, qui pense que Dr. Ag Rhissa peut représenter les touaregs dans concertations multi ethniques MAIS PAS LES ASSASSINS TERRORISTES DU MNLA OU ANSARDINE….ou LE MALI SERA MAUDIT À JAMAIS…

      • Bonjour,
        Merci Moussa Ag pour votre commentaire et pour avoir proposé que je représente les Touaregs dans des concertations multiethniques. Merci de la confiance.

        Ceci montre que vous voyez déjà l’intérêt des concertations et du dialogue.

        Sachant que cet intérêt est réel, c’est aux Maliens de tout faire pour tirer, TOUS, avantage des concertations nationales et des négociations.

        Pour ce faire, comme je l’ai toujours dit, les parties prenantes doivent s’entendre sur un ensemble de PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, coexistence pacifique et respect des droits de l’homme, de la dignité et des libertés) et CONDITIONS (dépôt des armes, intégrité territoriale et laïcité) à respecter.

        Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

        Toutes les parties prenantes doivent signer cet engagement responsable avant les négociations proprement dites.

        Pendant la rencontre préalable aux négociations proprement dites, qui a eu lieu à Ouagadougou, le 04 décembre 2012, où étaient présentes toutes parties prenantes, ces principes et conditions ont été acceptés par tous les participants.

        CE QUI SIGNIFIE QUE LA NON IMPUNITÉ A ÉTÉ ACCEPTÉE PAR TOUS. DE CE FAIT, SI A LA FIN DES NÉGOCIATIONS, L’IMPUNITÉ EST ACCEPTÉE, POUR MNLA ET ANSAR DINE, LES REPRÉSENTANTS DU MALI NE SERONT PAS D’ACCORD.

        C’est pour ne pas VIOLER cet engagement responsable (ces principes et conditions) qu’il est INDISPENSABLE que toutes les parties prenantes le signent avant les négociations proprement dites.

        Il faut savoir que les Maliens n’auront que le prix de leur exigence, c’est-à-dire que si le niveau d’exigence est élevé (obligation de satisfaire tous les principes et toutes les conditions consensuels), ils auront tout ce qu’ils auront souhaité, autrement, ils auront moins.

        Concernant les atrocités commises par le MNLA et Ansar Dine, ils répondront devant la justice. Ce qui n’est pas en contradiction avec les négociations.

        Tout en garantissant la non impunité, les négociations sont vraiment indispensables pour qu’une guerre civile soit évitée au Mali, n’oublions pas cet aspect.

        Si elles échouent, la guerre sera inévitable.

        Il faut donc commencer par ces négociations pour préparer les populations psychologiquement à la guerre.

        Quant à la guerre contre le terrorisme, elle ne peut pas être évitée. Vaut mieux que les Maliens la mènent, ensemble, en front uni, dans l’unité qu’en ordre dispersé.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC et Gouvernance
        E-mail: [email protected]

        • Bonsoir Dr. Ag Rhissa….

          Par rapport a l’extrait suivant…

          “Ceci montre que vous voyez déjà l’intérêt des concertations et du dialogue.”

          Moussa Ag a toujours ete un vrai pacifiste…ET TROUVE QUE LES SEULS VRAIS GAGNANTS D’UNE GUERRE EST LE FABRICANT ET VENDEUR D’ARMES…..QUI N’EST NI LE MALI NI L’ENNEMI….

          Cependant….MOUSSA AG EST AUSSI DE LA PHILOSOPHIE QUE QUAND QUELQU’UN TUE INTENTIONELLEMENT ET “SANS RAISONS”….IL MERITE D’ETRE SIMPLEMENT TUE….UN VRAI PARTISAN DE LA PEINE CAPITAL!!!!!

          Cette AGRESSION ATROCE du MNLA…de l’ANSARDINE…et autres….N’ETAIT NI ANTICIPEE…NI PROVOQUEE…NI INEVITABLE….

          LE MALI N’A JAMAIS REFUSE DE S’ASSOIR A LA TABLE DE NEGOCIATION AVEC QUIQUE CE SOIT…MEME QUAND IL N’AURAIT PAS DU…..

          SI LE MNLA OU L’ANSARDINE…AVAIENT DEMANDE DES CONCERTATIONS…NEGOCIATION….DIALOGUE…AVANT L’AGRESSION…ET QUE LE MALI AVAIT DIT “JAMAIS!”…J’AURAI AU MOINS COMPRIS….MAIS DETRUIRE TOUTE UNE NATION SANS AVERTISSEMENT…..

          ARRETONS DE BLAGUER….ILS NE RIEN D’AUTRES QUE LA CONDAMNATION A PERPETUITE OU A MORT….C’EST CELA QU’ILS MERITENT SI LA LOI EST APPLIQUEE….PAS LE DIALOGUE…..

          POUR FINIR…IL Y’A NECESSITE DE CONCERTATION MULTIETHNIQUE….CET DERNIER EPISODE A PORTER DE GROS PREJUDICES A LA COHABITATION MULTIETHNIQUE AU MALI….

          CA VA PRENDRE BEAUCOUP BEAUCOUP DE TEMPS ET D’EFFORT POUR REPARER LES DOMMAGES CAUSES PAR CES FANFARONS…..MEME SI PAR MAGIE CES TERRORISTES LA ETAIENT TOUS ARRETES ET JUGES….

          DE MEME QUE CA VA PRENDRE BEAUCOUP BEAUCOUP DE TEMPS ET D’EFFORT POUR REPARER LA DIVISION DE NOTRE ARMEE CAUSEE PAR LE VAURIEN DE SANOGO ET SES FANFARONS DE SOLDATS RATES…

          Moussa Ag, qui a toujours ete partisan de la PAIX MAIS AUSSI PARTISAN DE LA JUSTICE

          • Bonsoir,
            Merci Moussa Ag de ce commentaire.

            Quelque soit les crimes commis, on ne peut pas se lever pour tuer comme le MNLA et Ansar Dine l’ont fait, sinon on se rend justice, c’est à la justice de rendre justice, de façon impartiale, pour tout le monde.

            Le Mali doit se servir des négociations, pour y intégrer les concertations multiethniques, afin d’éliminer les mésententes qui nuisent à la cohésion et à la coexistence pacifique.

            L’essentiel, c’est de permettre aux Maliens de se retrouver, d’échanger et de trouver un terrain d’entente pour résoudre durablement leurs problèmes communs en garantissant l’intégrité territoriale et l’unité tout en refusant l’impunité et le terrorisme.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

  7. Je suis vraiment très dessus de voir que des journalistes pauvres en esprit,dechireurs,séparateurs,mediocres ne font que vibrer la corde enfin que tout le monde tombe,quelle humuliation pour ce chèr Mali.
    Laisser nous avancer,parce que ces propos semblent venir de la puante guelle des diffamateurs qui croient toujours au père noël,même lui ne peut vous rendre votre ATT.J’ajoute qu’un journaliste doit tout d’bord être en mesure d’estimer la portée de ses mots, comme un tireur de canon.C’est à dire calculer minicieusement l’impact(Piscologie collective).Et pour cela il ne faut avoir une perspective de grenouille.
    En temps de guerre soyons clairevoyant mes frères maliens.Quelle parole nous unis et quelle parole nous distance?Que pensent l’ennemi face à nos propos?Tels sont les questions que doivent se poser tout patriote né.Nous n’aimons personne mais nous aimons le MALI.Que Dieu benisse le MALI?Que ceux qui echouent à tout s’eloignent donc.

    • VOus avez tout a fait raison Boi, j’en veux vraiment a la redaction de l’indicateur!!!!!!! Un ecrit doit etre minitieuesement analyse avant de le mettre a la portee de tout le pulpique.

      Benedictions pour le Mali!

  8. Le PM n’ est pas un élu contrairement au Président, en plus son action depuis sa nomination n’ a pas marqué l’histoire de façon positive. Qu’il avale son super-ego et qu’il laisse le Président faire son travail. On sait que ces négociations, qu’elles aboutissent ou non, sont le préalable de l’aide internationale sans laquelle la guerre sera extrêmement hasardeuse pour le Mali. A quelques jours de la saisie du Conseil de l’ONU par la France le PM paraît tout simplement un parfait irresponsable.

  9. Laissez les regler leurs differants. n’atisez pas le feu.Le momment est tres mal choisit pour cele. Ce sont des personnes majeurs ils saurons tenir le coup.

  10. Tant que Dioncounda ne prend pas ses responsabilités et agir en tant que president de la republique nous ne sortirons jamais de cette cacophonie. Le pays n’a pas besoin d’un co president ou une cohabitation. Le prewidentest le chef et doit l’assumer. CMD s’est tjr vu comme un PM au dessus du president. Surtout il est animé de ce t’orgeuil de Diarra de Ségou qui se croit superieur.

  11. On aurait tout vu avec ce PM….Passer 2 a 3 fois ds la journee chez le president…n’a t-il rien a faire?.. 🙄 🙄 ..Est ce que CMD sait que le telephone existe??????? ❓ ❓ ❓

    CMD est reellement un opportuniste, comptant sur le contact direct pour resoudre ses problemes…..
    S’il n’est pas entrain d’entreprendre de voyage inutiles et couteux???Il est la a rendre visite ou passer des journees entier chez ceux qu’il pense peuvent l’aider a avancer….la mere de Sanogo…passer une journee entiere chez Dioncounda etc..etc…etc…

    Vraiment incroyable ce roublard. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Ne croyez pas à tout ce que les journalistes racontent sur internet
      sachez qu’ils ne racontent que ce que bon leur semblent
      ils jouent avec la liberté d expression ils racontent une vérité entourée de mille mensonges

  12. cette photo me fait rire un astro physicicien premier ministre et un minable president par interim qui se croit elu par les «baramokos«««..dionkiss est un corrompu qui a accompagne att dans tout ses coups bas contre le mali….

    • Qui n a pas accompagné ATT ?
      quel politicien ? 😉
      vas y j attend ta réponse 😯

      • Il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux. Vas-y, ca commence a venir 😆 😆 😆 😆

  13. Eh!vous les journalistes.Laissent notre pauvre pays s’évolué.Ne sèment pas la discorde entre nous.Douncounda, Modibo et Oumar Kanouté sont des grands hommes qui veulent tous que ce pauvre pays avance. je vous en supplie.

  14. que les deux se rencontrent et se parlent Le Mali n appartient qu aux Maliens ni a l un ni a l autre Mais chacun a un rôle important

  15. SANS ACCEPTER L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME, SAUVER DURABLEMENT LA FAMILLE MALIENNE EN SE PARLANT ET EN S’ENTENDANT, DANS L’UNITÉ ET LA COHÉSION, POUR UN AVENIR MEILLEUR ET POUR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution pour sortir de la crise Malienne.

    Sachez que toutes les filles et tous les fils du Mali attendent du Mali, qu’il leur donne de l’espoir pour une vie commune sans problèmes.

    Sans accepter l’impunité et le terrorisme, les Maliens doivent trouver un terrain d’entente pour vivre mieux ensemble, dans l’unité, une vraie vie de famille unie, solidaire ayant des projets d’avenir pour son bonheur et celui de ses enfants et petits enfants.

    Les frères et sœurs Maliens doivent se réconcilier tout en REFUSANT L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME et en garantissant à tous, la quiétude, la paix et la sécurité durables.

    LES PARENTS ONT TOUJOURS UN RÔLE MOTEUR POUR LA NÉGOCIATION OU LA RÉCONCILIATION ENTRE DES SŒURS ET FRÈRES, POUR CE FAIRE LA COMPLICITÉ, L’ENTENTE ET L’HARMONIE DOIVENT LES LIER.

    Après une guerre entre Maliens, entre frères et sœurs, la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Sachant que la guerre contre le terrorisme, qui doit de toute façon être engagée, exige un front uni (national et international) et une cohésion nationale pour la remporter, ça serait dommage de la démarrer en ordre dispersé.

    Sans accepter l’impunité, le terrorisme, la charia et la scission du pays, les Maliens doivent ouvrir leurs cœurs et s’accepter pour créer un Mali nouveau où plus jamais ce qui s’est passé et ce qui s’était passé ne devront se répéter.

    Pour ce faire, l’engagement responsable de tous (respect des principes et conditions) est indispensable et il n’est jamais tard de changer d’avis pour sauver durablement la famille Malienne.

    J’ai proposé dans la lettre ouverte adressée, en ligne, au Président du Mali et à tous les Maliens, un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise Malienne, qui intègrent de tels principes et conditions pouvant constituer cet engagement responsable.

    Cet engagement responsable doit être signé par toutes les parties prenantes avant de commencer les négociations.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: [email protected]

  16. Si ces allegations Sont vraies, alors le PM doit changer de temperament, car ca c est un comportement egocentriste. C est le ministre des affaires etrangeres qui est le chef de la diplomatie malienne. Normalement c est d ailleurs lui qui doit diriger toute negociation de la part du gouvernement. Je crois que le PM meme devrait comprendre cela. C est pour toutes ces raisons qu’il faudra faire attention a ce PM. C est le poste de Tieman qui l’impose ce devoir de mediation. Si le PM veut l’assister, alors il est le bienvenu. Nous faisons confiance au ministre des ae. Le cid:C9E5D2D5-542B-421B-9C6A-5A6ECABACB4E/WP_000271.jpg peut toujours constituer un groupe d’avocat pour l’assister. Vive le
    Mali.

  17. Je ne suis pas du tout surpris. Vous voyez, c’est ce que le président tchadien à qui on est allé demandé de l’aide nous a dit: il faut que les maliens soient unis entre eux, il faut que la cedeao reste unie, il faut que l’afrique demeure unie pourqu’ensemble, on gère le problème malien une bonne fois pour toute.Idriss Deby a fait ces déclarations pendant que le premier ministre malien était en visite chez lui.
    C’est dommage de constater que le chef de cabinet de ce même premier ministre montre aux yeux du monde entier que même au niveau du sommet de l’Etat, ils ne sont pas unis par voie de presse.
    Cheick Modibo Diarra, pourquoi tu ne relèves pas ce bon à rien de la primature avant qu’il ne continue d’enfoncer le Mali.

  18. Les deux sont presque les memes. Les maliens sont les grands perdants. Ils sont tous la pour leurs propres interets. On peut comprendre le cas de Dioucounda mais On dirait que le PM n’a pas vecu aux USA. C’est grave !!!

  19. C’est faux.certains journalistes comme toi qui cherchent à faire dos ces deux personnalités ça suffit

  20. cette cacophonie est la faute de Dioncounda si il laisse ce pm faire ce qu’il veut.

Comments are closed.