ANASER : Plus de 626 millions FCFA d’irrégularités financières sur la gestion du DG sortant

3

Dans le cadre de la vérification  de la gestion de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER), le Bureau du Vérificateur Général a effectué une mission d’audit sur les exercices 2016, 2017, 2018 et 2019 (période du 31 août). À l’issue de cette mission, des irrégularités financières de 626,37 millions FCFA (626 371 448F) ont été relevées dans la gestion du Directeur général sortant, le gendarme Mamadou Sidiki Konaté. 

L’objectif de cette vérification à l’ANASER est de s’assurer que les procédures édictées par le Code des Marchés Public ainsi que tous les textes régissant les Établissements Publics à caractère Administratif (EPA) sont respectés dans les opérations d’exécution de recettes et de dépenses. Élaboré par des experts chargés de faire toute la lumière sur la gestion calamiteuse de ces fonds, ce dossier épingle l’ancien Directeur Général de l’ANASER,  le chef d’escadron Mamadou Sidiki Konaté. Mais aussi, son Comptable, le régisseur d’avance et leurs complices. À l’issue de leurs investigations, les enquêteurs sont tombés des nus, sur des zones d’ombre dans la gestion de ces 626 millions de francs CFA.

Décidemment, l’ancien dirlo de l’ANASER, le Chef d’escadron Mamadou Sidiki Konaté et se complices sont mal barrés. Ils ont poussé la complicité jusqu’à se beurrer sur les caisses de l’État. Le gouffre financier ainsi creusé au niveau de cette structure étatique dépasse l’entendement. D’où la paralysie de l’Agence à tous les niveaux. Ou presque.

La gestion de l’ANASER sous le dirlo sortant était comparable à celle d’une épicerie. Pendant 4 ans, l’argent a coulé de source et dans d’autres sources. Et  les détournements se chiffrent à des centaines de millions de nos francs.

En effet, de 2016 au 31 août 2020, l’Agence Nationale de Sécurité Routière a subi une saignée financière de 626, 37 millions de nos francs. Cependant, il ressort du contrôle du Bureau du Vérificateur Général qu’il y a un transfert de fonds non justifié qui se chiffre à  655 700 FCFA et 837 472 FCFA de redevance non-payée. À ces irrégularités s’ajoute, la somme de plus de 5 millions de nos francs (5 533 234F) au titre des frais de mission non justifiés.

Par ailleurs, les agents de contrôle ont décelé la somme de 15,6 millions (15 607 300 FCFA) de Numéro Identification Fiscal non conformes. Et comme si cela ne suffisait pas. Le DG sortant et l’Agent comptable ont fait perdre à l’ANASER un montant de 723 592 FCFA de Carburant non autorisé ; 112 000 FCFA de frais non reversé au titre des produits issus de la vente des dossiers d’appel d’offres et  la somme de 1 167 300 FCFA de Dépenses irrégulières. D’autres gaffes ont également entachées la gestion de l’ANASER. Il s’agit du non recouvrement des redevances MTS454 de 958 850 FCFA et  146 776 000 FCFA de Redevances non reversées par le régisseur ONT.

Autant de pratiques qui selon le Vérificateur général sont  à l’origine des irrégularités financières de 626, 37 millions FCFA à l’ANASER pendant les périodes 2016, 2017, 2018 et 2019. D’où une dénonciation de faits à la justice afin que les responsables de cette ‘’mangecratie’’ rendent à César ce qui n’est pas à eux.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il faut mandater des grands cabinets internationaux pour trouver n mécanisme qui permettent de réduire les transactions en espèces car la fraude vient de la a 80% au Mali

    Comment inciter les gens a utiliser le money banking bref a vulgariser la carte bancaire

  2. Après toutes vérification n’oublie surtout pas de vérifier aussi le vérificateur général car il est resté longtemps un complice du régime précèdent .

  3. Le vérificateur doit passer au peigne fin les marchés publics passés durant les 10 dernières années surtout les multiples marchés de prestations d’études et contrôle de travaux de ROUTES de Gré-à-Gré passés à certains bureaux d’études à coût de MILLIARDS , contre tous les textes législatives des marchés publics de la DGMP.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here