ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2007 : Faut-il croire au Takokelen?

0

   A moins de trois mois des élections présidentielles de 2007 on constate des manœuvres politiciennes dans les deux camps (présidentiel et opposition). Ainsi, à travers ces actions, les proches du président de la République envisagent le “Takokelen”, c’est à dire la victoire dès le premier tour des présidentielles. Par contre les opposants pensent le contraire; ils trouvent que le “takokelen” est impossible. Faut-il croire à la possibilité de réaliser le “takokelen”?

    En tout cas, les manoeuvres continuent au niveau des deux camps.

Faut-il souligner que le “takokelen “ n’est pas sorti du néant. Ceux qui soutiennent cette thèse se basent sur le consensus politique qui entoure le président de la République avec les associations et regroupements de soutien. Rappelons qu’en 2002 le camp présidentiel parlait déjà de “takokelen”, mais malheureusement cela n’a pas été possible car, l’actuel président n’avait pas avec lui les plus grandes formations politiques et le mouvement citoyen n’était pas encore mature. C’est au 2ème tour des élections de 2002, avec le soutien du regroupement politique Espoir 2002 (qui était composé des partis politiques dont les plus importants étaient le RPM, MPR et le CNID) que le candidat indépendant, l’actuel président de la République ATT a été élu à la tête de la magistrature suprême. Pour les élections à venir sera-t-il le cas?

ATT BIEN ENTOURE

    Cette fois-ci le président ATT semble être bien entouré, avec la création de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès ( ADP ), les associations mouvements de soutien (regroupements de jeunes, de cotonculteurs, de commerçants détaillants, et d’autres citoyens). Aussi, en faisant une comparaison entre l’ADP et l’Espoir 2002, on peut bien croire que le “takokelen” est possible. Si le soutien de Espoir 2002 a accéléré la victoire du candidat ATT avec trois grosses pointures (RPM, MPR, CNID), l’actuel président de la République peut songer à une réélection avec l’ADP qui regroupe des partis politiques bien implantés sur le territoire national comme l’ADEMA, l’URD, le CNID, et le MPR.

    Dans le cadre de leurs actions de soutien, les responsables de l’ADP organisent d’ailleurs des tournées au niveau des régions pour la mise en place des coordinations régionales afin de mieux préparer à la mobilisation pour la cause d’ATT à la présidentielle de 2007. En plus de cette force politique, il faut ajouter les actions du mouvement citoyen et des autres organisations de soutien de sa candidature.

ADP VERSUS FDR

    Si les partis de l’ADP sont regroupés autour de la candidature de l’actuel président, ceux du FDR (Front pour la Démocratie et la République) soutiendront IBK au cas où il y aurait un 2ème tour. Les partis du FDR sont unanimes qu’ils ne font pas le poids. Mais  ils peuvent faire l’affaire du président du RPM. Ce qui peut d’ailleurs expliquer la création du FDR un front contre l’ADP et son candidat pour les élections présidentielles à venir. En tout cas, les deux camps sont en train de travailler avec l’ambition de s’attirer la majorité des suffrages qui seront exprimés lors des élections présidentielles. Dans ce processus, chaque camp estime avoir un poids plus important.

    Faut-il rappeller que l’un des deux camps est en train de se leurrer et de préparer ses militants à la révolte, sachant bien qu’il n’aura pas la majorité ? Il commence déjà à parler de fraude. Attendons simplement la fin des élections.

Dado CAMARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER