Maison de la presse : Bandiougou Danté de l’URTEL élu président

0

La maison de la presse malienne a tenu son assemblée ordinaire ce samedi à Bamako au cours de laquelle elle a élu Bandiougou Danté comme nouveau président. Ce dernier a placé son mandat sous le signe de la refondation de la presse malienne.  

-maliweb.net– Sans difficulté,  le patron de l’Union des radios et télévision libre du Mali, Bandiougou Danté, a été élu  par ses pairs à la tête d’un bureau consensuel. Il succède  à ce poste j Dramane Aliou  Koné, qui a dirigé la maison de la presse malienne pendant ces six dernières années.  Pour  un nouveau mandat de 3 ans renouvelable une fois, Bandiougou Danté  sera épaulé par  deux vice-présidents, Mamadou Dabo  de l’ASSEP et Ibrahim Traoré de l’ORTM, un rapporteur général et son adjoint et deux trésoriers.

Aussitôt investi président, le nouveau chef  s’est engagé  à « refonder » la presse malienne.  Pour y parvenir, il a décliné la mission de son bureau en onze objectifs.  A savoir : créer un cadre de  rénovation  qui dotera la maison de la presse des commodités à l’instar des maisons sœurs de la sous-région, rassembler la Presse malienne dans le respect des diversités, relancer la question sur la convention collective de la Presse, encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste, imposer la liberté de la Presse, la liberté d’expression et l’accès à l’information.

Aussi, le nouveau bureau projette de dynamiser les structures d’autorégulation et amplifier la collaboration avec la HAC, de renforcer la collaboration entre la Presse et les pouvoirs publics dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire, et enfin contribuer à la réussite de la transition en cours tout en impliquant la presse  dans l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

Au delà des objectifs susmentionnés, Bandiougou Danté a interpellé la Presse malienne, dans ces premiers mots,  à un examen de conscience de tous les acteurs.  « Nous devons être à mesure de nous regarder et nous dire la triste vérité. Celle-ci doit nous amener à nous interroger sur ce que les maliens pensent de nous, sur ce que les maliens attendent de nous », a déclaré le nouveau président.

Lequel a lancé un message fraternel et de rassemblement  de la famille de la presse malienne pour qu’ensemble ils rebattissent la gigantesque œuvre de « refondation ». Ainsi, il a annoncé que son bureau organisera dans les jours à venir une retraite de travail à Ségou, où  les membres réfléchiront sur les voies et moyens de la réussite de la mission que l’ensemble de la presse malienne leur a confiée.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

xxx

Discours du Président élu de la Maison de la Presse (MP)

Monsieur le Représentant du Ministère de la Communication et de l’Économie Numérique

Mesdames et Messieurs,

Chers confrères,

Permettez-moi de rendre grâce à Dieu qui a voulu que je sois à ce niveau de responsabilité pour servir la Presse de mon pays.

HOMMAGE À NOS PRÉDÉCESSEURS :

D’emblée, j’aimerais rendre un hommage mérité à tous les membres du bureau sortant sous la houlette de mon frère Dramane Aliou KONE. Nous les remercions pour le travail abattu durant les six dernières années. C’est aussi l’occasion de saluer tous ceux qui ont servi notre maison de sa création à nos jours.

UNE CANDIDATURE SUSCITÉE ET SOUTENUE PAR LES AÎNÉS :

Chers confrères,

Notre candidature, nous l’avons acceptée à la suite des vœux exprimés par nos ainés depuis déjà plusieurs années.  Je pense ici à la doyenne feue  Aissata Cissé de l’ORTM, Ramata DIA du groupe FINZAN, Fatim TRAORE de Bamakan, Coumba Tangara ma vice-présidente, les doyens Cheick Oumar MAIGA alias Gilbert , Martin FAYE, Sambi TOURE, Hameye CISSE, Daouda Mariko,  Aliou Djim, Sega DIABATE, Seydou Baba Traoré, Alassane Diombélé , Alexis Kalembri, Chahana TAKIOU , Serge Daniel, Salif SANOGO. À Ceux-ci s’ajoutent Moustaph MAIGA et Diakaridia YOSSI de Ségou.

Je remercie tous ces jeunes journalistes qui nous ont encouragé, qui continuent de nous accompagner. Tous ceux dont les noms n’ont pas été évoqués ici trouvent l’expression de ma reconnaissance.

J’aimerai, qu’il me soit permis d’exprimer ma gratitude à l’URTEL, à tous les membres du Conseil d’Administration, à tous les coordinateurs régionaux.

La confiance unanime qui nous été accordée par l’ensemble des organisations membres de la MP  est un message clair. Ce message clair et net est compris, bien compris.

Il est l’expression de la volonté et du désir de REFONDATION de notre organisation. REFONDATION devenue, aujourd’hui une nécessité.

Ce mandat débutant, je le place sous le signe de la REFONDATION de la Presse malienne.

III. NOTRE VISION :

Chers confrères,

Nous aimerions être évalués à la fin de ce mandat sur la base de 11 objectifs à savoir : :

  1. Faire de la Maison de la Presse un cadre agréable en procédant à sa rénovation et en la dotant de commodités à l’instar des maisons sœurs de la sous-région.
  2. Rassembler la Presse malienne dans le respect des diversités
  3. Relancer la question sur la convention collective de la Presse
  4. Encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste
  5. Imposer la liberté de la Presse, la liberté  d’expression et l’accès à l’information
  6. Encourager la formation des journalistes et initier des activités avec l’ESJSC et les établissements privés de formation
  7. Assurer la promotion des femmes dans les médias
  8. Créer un partenariat dynamique, efficace et efficient entre la Presse et les organisations de la société civile, entre la Presse et les acteurs de la justice, entre la Presse et la classe politique.
  9. Dynamiser les structures d’autorégulation et amplifier la collaboration avec la HAC
  10. Renforcer la collaboration entre la Presse et les pouvoirs publics dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire.
  11. Contribuer à la réussite de la transition en cours et s’impliquer dans l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

APPEL AUX CONFRERES :

Chers confrères,

Ces objectifs, certes ! ambitieux sont bien réalisables à condition que nous nous y engagions.

Aujourd’hui, la Presse malienne a besoin d’un examen de conscience de tous les Acteurs. Nous devons être à mesure de nous regarder et nous dire la TRISTE VERITE.

Cette triste vérité doit nous amener à nous interroger sur ce que les maliens pensent de nous, sur ce que les maliens attendent de nous.

L’occasion est bonne de lancer un appel fraternel à tous ceux qui travaillent aujourd’hui à rassembler la Presse malienne, à soigner son image à se joindre à nous dans le gigantesque œuvre de REFONDATION. Rien de durable ne se construit dans la division, dans la négation des mérites de l’autre.

Notre agenda est  et demeure unique : la REFONDATION DE LA PRESSE malienne avec l’ensemble des Acteurs.

Le bon sens nous conduira à changer et à faire changer.

D’ores et déjà, dans les prochains jours, une retraite sera organisée à Ségou pour pencher sur les préoccupations de la presse devant être soumises au CNT. Cette rencontre réunira les experts de la presse qui proposeront un document bien fourni.

Pour terminer, j’implore l’Éternel pour qu’il nous donne la force, la santé, le courage, l’inspiration et la chance indispensables aux succès de la mission.

Je vous remercie.

Bamako le 23 janvier 2021

Le Président élu de la MP

Bandiougou Dante

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here