Accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle: Don de la Banque mondiale

3

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé a présidé ce vendredi 31 mai 2019, une cérémonie de signature d’un Accord de don de 60 millions de dollars que la Banque mondiale consent au Gouvernement du Mali pour la mise en place du Projet Accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle.

Pour la Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, Soukeyna Kane la Couverture sanitaire universelle (CSU) fait partie des Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés en septembre 2015 et repose sur deux piliers fondamentaux que sont l’accès à des soins essentiels de qualité pour la population, et la minimisation du risque financier lié aux paiements directs pour les dépenses de santé ».

Selon le Premier ministre Dr Boubou Cissé : « La réalisation du projet permettra à notre pays d’accélérer la couverture sanitaire universelle en développant des interventions innovantes à fort impact et en renforçant la gestion du système de santé et la gouvernance financière”.

Le Premier ministre a remercié la Banque mondiale pour son engagement constant aux côtés du Mali.

Par Primature du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. C’est tragique ! En meme temps, il y a beaucoup du superficiel,du farferlu !
    Un pays qui patauge dans la stagnation economique ,parle de couverture universelle 1
    Comme les Etats Unis .Sans strategie en recevant 60 millions de dollars de la Banque Mondiale.La Mali a besoin d’une strategie de developpement veritable.Sans financement dans un pays demuni,souffrant d’une deflation bizarrement inflationiste,(Les prix sont eleves, et la masse monetaire en circulation.C’ est pitoyable).Il faut sortir de ces contractions tres graves en liant des relations de partenariat solide avec des pays traditionnement amis.Il faut mettre en place une strategie sanitaire basee sur l’utilisation scientifique des plantes ,des herbes medicales.Il faut creer un Centre d’etudes approfondies des plantes medicalers :extraction des substances essentielles,une collaboration avec des scientifiques exterieurs,formation des grands specialistes en biologie,en nutrition.C’est ce que des pays comme la Thailande ont fait!.introduisez ces sciences dans l’enseignement superieur.Construisez des hospitaux ,des cliniques publiques.

  2. Oui Mali-Chez Nous, vous aviez parfaitement raison, au Mali on escamote les étapes d’évolution des choses et avec ça comment assurer un bon développement du pays? Impossible, pour aller vers cette assurance universelle, il faut que les autorités du pays veuillent d’abord à la mise en route du minimum pour nos centres de santé et nos hôpitaux qui sont des des condition lamentables aujourd’hui, conditions qui occasionnent des milliers de morts par an, quelle ignominie? Quelle honte? Quel comportement éhonté pour une gouvernance? Quelle indignité? Des responsables inconscients, insouciants et irresponsables? Le pays sombre dans la décrépitude totale.

  3. Les patients meurent dans nos hôpitaux par manque de simple scanner. Nous avons récemment vu un cas à l’hôpital Gabriel Touré. Et le ministre de la santé n’a fourni aucune information officielle compréhensible sur cette circonstance. Les malades, y compris contagieux, trainent dans les cours de nos hôpitaux par manque de place et/ou de personnel. Dans ces conditions, à quoi servira une couverture sanitaire universelle ?
    Les priorités de notre système de santé sont ailleurs, M. le Premier ministre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here